Shawinigan

L’impact de l’urbanisme participatif pour des quartiers verts, actifs et en santé

Le 18 janvier 2017

À l’hiver 2015, le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) a accompagné la ville de Shawinigan dans son projet de revitalisation du quartier Saint-Marc et plus spécifiquement pour le réaménagement de la rue Lambert.

Le CEUM a soutenu la Ville afin de l’aider à connaître les besoins et les limites aux déplacements actifs de la population qui fréquente cette rue. Le but : nourrir et influencer les plans et scénarios d’aménagement en cours d’élaboration.

Les étapes d’accompagnement du CEUM

« La coordonnatrice au développement durable de la Ville responsable de la planification urbaine connaissait déjà̀ l’expertise du Centre d’écologie urbaine de Montréal en urbanisme participatif. Elle nous a donc contactés pour bénéficier d’un soutien dans l’aménagement d’un quartier vert, actif et en santé. Nous lui avons suggéré de commencer par suivre la formation Repenser les quartiers pour les piétons et les cyclistes », mentionne Odile Craig, agente de projet et de développement au CEUM.

Par la suite, un groupe de quatre professionnels en aménagement a reçu un soutien pour mettre en œuvre des outils d’urbanisme participatif et d’enquête sur le terrain, en ce qui concerne l’amélioration des déplacements actifs, du verdissement et de l’espace public dans le quartier. L’équipe de travail qui a été formée pour mener le projet de réfection de la rue Lambert dans le quartier Saint-Marc réunissait des directeurs de services municipaux et des élus, ainsi que des représentants d’un organisme à but non lucratif chargé de la mobilisation citoyenne.

Les retombées du projet pour la ville

L’équipe de professionnels de la municipalité est maintenant mieux outillée pour impliquer les citoyens. À titre d’exemple, le fait de demander l’avis des citoyens en amont du réaménagement d’une rue aura fourni à l’équipe de travail des arguments pour convaincre les élus de la préservation d’une rampe sur un des trottoirs. Ainsi, le scénario de réaménagement de la rue Lambert a pu être enrichi et légèrement modifié grâce, d’une part, aux observations des professionnels, et, d’autre part, à une enquête sur le terrain ainsi qu’à la contribution des citoyens.

« Nous avons organisé une marche exploratoire du quartier avec les citoyens et le conseiller municipal afin que le maire puisse entendre les besoins des citoyens. Cela a permis aussi de mieux faire accepter certains aspects auxquels tenaient les citoyens, tel qu’une rampe qu’ils voulaient faire prolonger alors que nous pensions l’enlever. Les citoyens se sont montrés très satisfaits de la démarche d’urbanisme participatif. Cela donne de bons résultats », déclare Jeanne Charbonneau, coordonnatrice au développement durable de la municipalité.

À l’automne 2015, la ville de Shawinigan a entamé une autre démarche pour la revitalisation du quartier Saint-Marc. Cette démarche s’inscrit dans le projet Réseau Quartiers verts qui vise à susciter un changement des normes et des pratiques professionnelles en faveur des déplacements actifs.

Source: Prendre soin de notre monde