Municipal

Changer de cap : une tournée des cégeps pour contrer l’écoanxiété

Changer de cap : une tournée des cégeps pour contrer l’écoanxiété

Cinq détenteurs d’une maîtrise des HEC en gestion de l’innovation sociale ont entamé une tournée des cégeps pour se porter à la rencontre des jeunes afin d’ouvrir la discussion sur les enjeux environnementaux, de leur présenter des pistes de solutions, de les pousser à l’action et d’atténuer ce sentiment d’impuissance qui trop souvent devient synonyme d’écoanxiété.

Les véritables héros de cette histoire ont pour nom : Abrielle Sirois-Cournoyer, Stéphane Chalmeau, Anne Gauthier, Jose Fuca et Johanna Baës. Et au terme de leur tournée, ce printemps, ils auront bouclé le troisième volet d’un projet né dans la tête de la journaliste et réalisatrice Marie-Josée Cardinal, également collaboratrice au magazine 100°.

D’entrée de jeu, la principale intéressée tente de se placer en retrait, expliquant qu’elle a simplement joué le rôle de bougie d’allumage. « Il y a deux ans, raconte-t-elle, à force de lire sur les changements climatiques, l’épuisement des ressources, la perte de biodiversité, j’ai commencé à éprouver un profond sentiment d’impuissance. J’étais en quête de réponses. »

Cette quête l’a conduite à s’intéresser à ce qu’on appelle maintenant de plus en plus la « transition ». Et donc à participer au Festival Virage 2018, qui se tenait à Sainte-Rose-du-Nord, au Saguenay. C’est là qu’elle fait la rencontre d’Abrielle Sirois-Cournoyer. Une diplômée de Polytechnique en génie mécanique, avant son passage aux HEC, et devenue apôtre du « low tech ».

Un voyage initiatique

« Ce qui m’a particulièrement frappée, explique Marie-Josée Cardinal, c’est le récit d’Abrielle à propos d’un voyage organisé dans le cadre des classes d’été des HEC. Elle et d’autres étudiants ont parcouru le fleuve en voilier – quand on parle de low tech… – pour aller à la rencontre de communautés qui ont mis de l’avant toutes sortes d’initiatives inspirantes et surtout viables. »

La journaliste et réalisatrice a voulu contribuer à pousser la démarche plus loin. Elle a donc déposé une demande au Fonds d’action pour le climat, du ministère de l’Environnement et du Changement climatique. En partenariat avec les Productions du Rapide-Blanc, elle a présenté un projet qui consistait, en quelque sorte, à reproduire ce voyage exploratoire à travers différentes communautés du Québec. Et à le documenter afin de réaliser des capsules vidéo qui serviraient lors de la tournée des cégeps.

« Le plus gros du travail, confie Marie-Josée Cardinal, c’est Abrielle et ses quatre amis des HEC qui l’ont fait, en identifiant les différentes initiatives qu’ils jugeaient essentiel de faire connaître. Ils les ont choisies en vertu de six thématiques : se nourrir, se déplacer, s’entraider, s’outiller, se loger, se mobiliser. Ensuite, moi et l’équipe de tournage n’avons eu qu’à documenter leurs enrichissantes rencontres. »

[embed_vimeo vimeo_id="386894677"]

Porteurs d’espoir

 « Tout ce que j’attends, c’est que ces jeunes-là, on leur laisse toute la place ! » - Marie-Josée Cardinal

Cette tournée à travers le Québec a été marquante pour Marie-Josée Cardinal. Elle s’est dite reversée par le foisonnement d’idées et d’initiatives qu’elle a découvert en région. Mais elle a surtout été impressionnée par le dynamisme et l’esprit d’entreprise de ces jeunes qu’elle a appris à mieux connaître au gré de leurs périgrinations.

« D’abord, ils sont savants, et ils sont dans l’action, s’enthousiasme-t-elle. Ce qui m’a frappé dans leur parcours, c’est que chacun d’entre eux est passé par un épisode de découragement face aux nombreuses menaces qui planent au-dessus de nous : changements climatiques, épuisement des ressources, pertes de la biodiversité, crise alimentaire. Et à travers l’action, ils ont tous retrouvé un sens à leur vie. »

« Ils apportent des solutions globales, et en même temps très concrètes. Ils sont porteurs d’espoirs. Car, les solutions existent ! Mais on n’en parle pas souvent. On n’en parle pas assez. De toutes ces actions porteuses… de ces initiatives inspirantes pour bâtir une société, plus juste, plus écologique, plus viable. »

La série et la tournée

Pour le moment, seules deux des sept capsules sont diffusées. Il faudra attendre la fin de la tournée pour visionner les autres. En attendant, on peut se rendre sur le site Changer de cap pour avoir un avant-goût des différents lieux de tournages et surtout trouver des outils ou des conseils pour passer à l’action !

Et pour ceux qui voudraient voir en action quelques-uns de ces jeunes, voici la liste, non exhaustive, des cégeps ayant confirmé les prochaines visites.

Février

Mardi 25 - Cégep de Sorel-Tracy
Mercredi 26 - Campus Mont-Tremblant du cégep de Saint-Jérôme
Vendredi 28 - Collège Sainte-Marcelline

Mars

Mardi 3 - Cégep Limoilou
Mercredi 4 - Cégep de Sainte-Foy
Jeudi 5 - Cégep Garneau
Mardi 10 - COLLÈGE DE VALLEYFIELD
Mercredi 11 - Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue (Campus AMOS)
Jeudi 12 - Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue (Campus ROUYN)
Vendredi 13 - Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue (Campus VAL D’OR)
Lundi 16 - Collège Jean-de-Brébeuf
Mardi 17 - Cégep Beauce-Appalaches (Saint-Georges)
Mercredi 18 - Collège de Bois-de-Boulogne
Collège d’Alma
Jeudi 19 - Cégep Gérald-Godin
Vendredi 20 - Cégep de Chicoutimi
Lundi 23 - Cégep de l’Outaouais (Campus Hull)
Cégep de l’Outaouais (Campus Gatineau)
Mardi 24 - Cégep de Granby
Jeudi 26 - Cégep Édouard-Montpetit
Lundi 30 - Cégep de Sherbrooke
Mardi 31 - Collège de Rosemont

Avril

Mercredi 1erCégep régional de Lanaudière à Terrebonne
Mercredi 15 - Collège de Maisonneuve

Ce projet a été rendu possible grâce à Environnement et Changement climatique Canada et le soutien de HEC Montréal.