Transport actif vers l’école

Le programme Cycliste averti étend son déploiement: 1000 élèves formés!

Le 28 juin 2017

Vélo Québec a franchi un nouveau cap cette année, avec son programme Cycliste averti, en initiant plus de 1 000 élèves de 5e et 6e année aux rudiments de la conduite sécuritaire d’une bicyclette, dans 4 régions du Québec.

D’abord mis à l’essai, en 2014-2015, sous forme de projet pilote dans 7 classes montréalaises, le programme avait permis de former environ 150 jeunes. Fort des succès obtenus, d’ailleurs documentés par le Transportation Research at McGill (TRAM), Vélo Québec récidivait l’an dernier, cette fois avec 500 élèves. Et, pour la première fois, Cycliste averti était déployé à l’extérieur de l’île de Montréal, dans la région de la Mauricie.

Le déploiement en région

À Montréal, cette année, une équipe de 4 coordonnatrices et de près de 25 encadreurs a été mobilisée pour offrir le programme à 30 classes de 10 écoles primaires, soit environ 600 élèves. Mais puisque les ressources humaines de Vélo Québec se concentrent sur l’île de Montréal, l’organisme doit faire appel à des mandataires afin de déployer Cycliste averti dans d’autres régions. Et cette année, 2 nouveaux mandataires se sont ajoutés à celui qui, l’an dernier, était responsable de la région de la Mauricie. Donc au total, 3 régions à l’extérieur de Montréal ont offert la formation :

  • Mauricie, avec l’Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie (URLSM) : 9 classes, 180 élèves
  • Bromont/Granby/Cowansville, avec le Centre National de Cyclisme de Bromont : 10 classes, 200 élèves
  • Joliette, via Para’S’cool : 5 classes, environ 100 élèves

Les caprices de Mère Nature

Ce printemps, la météo a mis à rude épreuve les participants du programme autant que ses responsables. Ainsi, certains élèves ont dû faire leur examen avec un sac poubelle sur le dos et un bonnet de douche sur leur casque. « À l’école Perce-Neige, de Pierrefonds, où nous avions 10 classes, raconte Magali Bebronne, chargée du projet chez Vélo Québec. Nous avons dû refaire le parcours de sortie sur route parce que des tronçons de rue étaient fermés en raison des inondations. »

Un bilan positif

Magali Bebronne se réjouit des effets d’entraînement que suscite le programme Cycliste averti. Par exemple, cette année, plusieurs écoles ont pu bénéficier d’une entente avec Louis-Garneau pour se constituer des flottes de vélos à prix coûtant, souvent achetés grâce aux montants obtenus par le fonds École active du Ministère des Loisirs et des Sports. D’autres écoles ont, de leur côté, constaté une augmentation fulgurante du nombre de vélos attachés aux supports (deux à trois fois plus) si bien qu’elles manquent désormais de places. Ce qui demeure un beau problème…

« Souvent, le programme devient le prétexte pour les familles d’acheter un premier ou un nouveau vélo à leur enfant, explique Magali Bebronne. Je sais que dans une seule classe d’une école de Tétreaultville, 6 élèves ont profité de cette chance. Ce qui n’est sans doute pas étranger au fait, selon ce que l’on me rapporte, que le programme crée de l’envie chez les élèves plus jeunes qui attendent impatiemment de pouvoir y prendre part à leur tour, ajoute-t-elle avec amusement. »



Le programme Cycliste averti en bref

Cette formation vise à préparer les élèves de 5e et 6e année à se déplacer à vélo de façon sécuritaire et plus autonome dans leur environnement. Elle se déroule en 4 étapes :

  • Formation théorique en classe portant principalement sur les notions de sécurité routière à vélo
  • Exercices pratiques, sous la supervision de l’enseignant en éducation physique, en circuit fermé, pour favoriser l’acquisition d’une meilleure maîtrise du vélo
  • Sorties de groupe sur route, encadrées par des accompagnateurs, pour se familiariser avec l’environnement routier de l’école
  • Sortie sur route individuelle évaluée par des examinateurs

Les saisons prochaines

Dès l’automne, le programme va se déployer dans la région de la Capitale-Nationale, puis au printemps prochain, dans 3 régions supplémentaires. Les écoles désireuses de se prévaloir de cette formation trouveront toutes les informations nécessaires sur le site de Vélo Québec.