Semaine des entraîneurs

Pour 3 Points: incursion dans une formation de coachs sportifs unique et innovante

Le 24 septembre 2018

Cofondé en 2011, par Fabrice Vil, l’organisme Pour 3 Points forme des coachs sportifs œuvrant dans des écoles secondaires dont l’indice de défavorisation est élevé. À la mi-août, notre journaliste a passé une journée à observer comment se déroule la retraite qui donne le coup d’envoi de cette formation intensive d’un an. Reportage sur une approche unique, qui vise à former des entraîneurs sportifs qui sont également des « coachs de vie » inspirants pour les jeunes, et actifs dans leur communauté.

Ils sont 13 en ce vendredi matin, les pieds dans le gazon sous un ciel gris à Val-David. Au programme : yoga, initiation à la méditation, un bref exercice avec un stylo pour illustrer ce que peut-être un lâcher-prise sain et un exposé sur le piège de la « réalité fixe ». Suivront des jeux de rôles, des réflexions sur la justice sociale, le témoignage de coachs certifiés et bien d’autres activités non sportives.

En effet, durant 4 jours, Fabrice Vil et son équipe vont inviter ces jeunes hommes et femmes à remettre en question leurs certitudes, leurs attitudes, leurs habitudes et leur offrir des occasions d’explorer leurs cordes sensibles.

Après cette retraite, ils suivront une formation intensive de près d’un an, qui leur permettra de développer un leadership sain et solide, ainsi qu’une relation significative avec les jeunes et leur entourage familial et scolaire.

Emanuella Michel Formation coachs Pour 3 Points

Emanuella Michel : avancer dans le sport et dans la vie

« Comme basketteuse au secondaire, j’ai été influencée par une coach qui avait suivi la formation Pour 3 Points, et c’est pour ça que je suis ici, confie Emanuella Michel, 21 ans. Elle s’informait de nos résultats scolaires, elle voulait que nous avancions en basket, mais aussi dans la vie. Elle nous a vraiment aidées à garder la tête haute lors d’une saison où nous n’avons pas gagné un seul match, mais elle nous a aussi guidées dans d’autres facettes de notre vie. »

« Une coach qui s’intéressait à ce que j’allais devenir, ça a été vraiment marquant pour moi ! poursuit-elle. C’est ce que je veux faire auprès des jeunes joueuses que je vais entraîner cette année : être une personne inspirante, les motiver sur le plateau sportif et dans la vie. »

Pour 3 Points

Savoir prendre du recul

« Un coach de vie, c’est quelqu’un qui prend du recul, qui observe non seulement comment un jeune lance le ballon, mais aussi ce qu’il porte lorsqu’il arrive au gymnase », précise Fabrice Vil.

Il ajoute qu’entraîner une équipe de sport parascolaire est tout un contrat. « Dans la vitesse, dans l’action, les jeunes ont des comportements de toutes sortes qui nous interpellent. La charge émotionnelle est grande : pour bien la vivre et bien accompagner les joueurs, il est essentiel d’avoir une approche réflexive, c’est-à-dire développer la capacité de se voir aller comme coach et comme personne. »

Pour 3 Points

Khadijah Jaffal : la maturité

« Ce que j’ai appris sur moi-même a changé ma façon d’être avec mes proches et beaucoup influencé ma façon de coacher, confirme Khadijah Jaffal, 21 ans, qui commence sa deuxième année de formation*. Nous avons tous des équipes différentes, mais nous sommes confrontés aux mêmes enjeux dans notre coaching ».

Pour 3 Points

Elle confie que la formation Pour 3 Points est exigeante pour l’égo et en termes de temps. « Mais cette démarche donne une précieuse maturité dans ma pratique. La relation de confiance avec les jeunes, un point crucial dans le travail d’un coach, s’établit plus rapidement. Les joueuses viennent me voir lorsqu’elles ont des difficultés scolaires ou personnelles. Je suis outillée pour les soutenir, les accompagner. Avoir la possibilité de changer quelque chose dans la vie d’un jeune, ça m’apporte beaucoup. »

Pour 3 Points

Guider les jeunes dans leur développement global

« La recherche sur le développement par le sport indique clairement qu’un bon coach est celui qui est en mesure de créer un contexte favorable à l’épanouissement des jeunes, indique Fabrice Vil. La formation Pour 3 Points vise le développement d’habiletés reconnues en psychologie du développement par le sport : la compétence, la confiance, la connexion, le caractère. Pour en arriver là, un coach doit être en mesure de laisser émerger ce qui le définit en profondeur comme être humain. »

Pour 3 Points

« Cette formation, conçue par une équipe d’experts chevronnés, s’inspire des meilleures pratiques dans le domaine du développement par le sport, poursuit Fabrice Vil. Actuellement, 36 coachs sont certifiés et 24 de plus le seront en mai prochain, ce qui fait 60 personnes mieux outillées pour accompagner des centaines de jeunes dans le développement des habiletés requises pour réussir à l’école et dans la vie. »

Pour 3 Points

Un programme riche et exigeant

Après la retraite, la formation inclut une série de rencontres en grand groupe, un accompagnement personnalisé par un conseiller en développement et un apprentissage par les pairs dans un groupe de codéveloppement. Les participants remettent également des travaux et participent à l’évaluation du programme par l’Université McGill et l’UQAM.

Pour 3 Points

Francis Belley Desrosiers : le triathlon pour trouver ses repères

Passionné de triathlon, Francis Belley Desrosiers a 34 ans et enseigne l’électricité au niveau du diplôme d’études professionnelles (DEP). En 2016, il a cofondé Trionyx, un club de triathlon pour les adolescents de 12 à 17 ans. « Je suis la formation Pour 3 Points, parce que j’ai besoin d’outils pour avoir plus d’impact sur les jeunes que j’accompagne. Trionix a pour but d’offrir une occasion de se dépasser aux ados qui ont décroché du sport parce qu’ils n’ont pas été retenus dans une équipe parascolaire. Ils se retrouvent sans motivation et peinent à trouver leurs repères. Pour l’avoir vécu moi-même à l’adolescence, je sais que le sport est un véhicule extraordinaire pour grandir dans toutes les sphères de la vie. »

Pour 3 Points

Faire rêver les jeunes sportifs

Depuis la retraite du mois d’août, Francis Belley Desrosiers a eu un tête-à-tête avec son conseiller en développement. « Dès cette première rencontre, il m’a aidé à sortir de mon cadre habituel. Pour la fin de la saison, je prévoyais organiser une compétition pour les jeunes. Il m’a suggéré de plutôt les faire rêver, et ça m’a donné l’idée d’organiser une course amicale, qui nous amènera au belvédère du Mont-Royal de nuit. »

Pour 3 Points

« Je ne savais dans quoi je m’embarquais ajoute-il, mais je vois bien que la formation Pour 3 Points va me permettre de mettre en pratique rapidement de nouvelles façons de faire qui vont enrichir mes interventions auprès des jeunes. »

* À partir de 2018-2019, la formation se déploie en une année plutôt que deux. Les 11 coachs dont la formation a commencé l’année passée seront donc certifiés en même temps que les 13 qui viennent de débuter.

Le programme de certification en coaching Pour 3 Points a été mis au point conjointement avec le Laboratoire de recherche en psychologie sportive de l’Université McGill et la firme Mobius Executive Leadership Canada dans le cadre du processus de planification stratégique Innoweave lancé par la Fondation de la famille J.W. McConnell.

Photos : Manny Fortin – Republik
Photos de Fabrice Vil et Khadijah Jaffal : Alain Wong



Avoir le goût de changer le monde

Suivre la formation Pour 3 Points demande une solide motivation. Voilà pourquoi les futurs coachs sont sélectionnés sur la base des 8 critères suivants :

  • volonté d’apprendre ;
  • passion pour l’amélioration de la société ;
  • ouverture à l’introspection ;
  • engagement à long terme ;
  • confiance en la capacité de développement des jeunes ;
  • potentiel à rallier les gens autour d’une même vision ;
  • persévérance ;
  • aptitude à la collaboration.