Sécurité alimentaire

Pétition pour le droit à une saine alimentation

Le 22 mars 2018

[dkpdf-button]

Le Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ) a déposé cette semaine une pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour la reconnaissance du droit à la saine alimentation.

Le RCCQ réclame, entre autres, l’adoption d’une politique alimentaire québécoise qui engage l’ensemble des ministères ainsi que l’adoption d’une loi-cadre sur le droit à l’alimentation. L’organisme demande aussi la fixation du prix d’un panier d’aliments de base et l’accessibilité à des marchés de proximité, des jardins, des locaux de cuisine municipaux.

Parmi les autres requêtes du RCCQ, citons l’offre d’aliments sains dans les établissements publics, la taxation accrue des boissons sucrées et aliments ultra-transformés et, pour retrouver notre littératie culinaire, la réintroduction des cours de cuisine dans les programmes éducatifs.

Toutes et tous sont donc invités à signer la pétition et à partager la Déclaration pour le droit à la saine alimentation.

Des besoins fondamentaux

La RCCQ fait valoir sur son site que, si les inégalités sociales et économiques sont moins criantes au Québec qu’ailleurs, et ce, en raison de nombreuses politiques publiques généreuses et progressistes, les besoins n’en demeurent pas moins bien réels. Ainsi, il manque 5 200 $ au budget annuel d’une famille de trois personnes vivant de l’aide sociale pour couvrir ses besoins de base. Par ailleurs, en 2016, 10,6 % de la population québécoise ayant eu recours aux banques alimentaires occupait un emploi. Et c’est sans oublier les taux de surpoids et d’obésité qui minent la santé de la population.

Pour en savoir plus sur le droit à la saine alimentation, on peut consulter l’article de Frédéric Paré, coordonnateur du Regroupement des cuisines collectives du Québec, sur le site de 100°.



[dkpdf-button]