Aménagement urbain

5 pistes d’actions pour aménager les villes en hiver

Le 25 janvier 2019

Pour plusieurs, le retour de la saison froide est l’occasion de se demander si nous assumons véritablement notre hivernité. À quel point l’hiver a-t-il un impact sur nos modes de vie et notre culture ? Notre environnement bâti est-il bien adapté au cycle des saisons qui caractérise notre territoire ?

Devant la baisse de la pratique d’activité physique en hiver, la hausse des hospitalisations liées aux chutes et la réduction de l’usage des transports actifs et collectifs, un constat s’impose : nous aurions tout avantage à mieux adapter nos milieux de vie aux conditions hivernales.

Les nombreux impacts que les conditions hivernales entraînent sur la collectivité et les individus justifient de développer des plans à long terme visant à mieux adapter nos villes à l’hiver, ce qui permettrait notamment de :

  • diminuer l’impact de l’hiver sur la santé physique et psychologique de la population ;
  • maximiser l’efficacité et la qualité de l’entretien hivernal ;
  • offrir un milieu de vie animé qui incite à la pratique d’activités physiques ;
  • faciliter les déplacements actifs et collectifs ;
  • développer de nouvelles opportunités sur le plan économique ;
  • célébrer l’apport de l’hiver à notre identité collective.

Adapter une ville à l’hiver exige avant tout de bien connaître les conditions propres à son climat local et l’évolution que ces conditions pourraient subir avec les changements climatiques. Considérer les caractères multiples de la saison froide permet ainsi de mieux cerner les enjeux particuliers d’une localité, de se comparer à des collectivités au contexte similaire et de mieux prioriser les actions à mettre en œuvre.

Voici cinq pistes d’action pour aménager un environnement bâti sensible aux conditions hivernales.

1— Bâtir le réseau hivernal de proximité

Un milieu de vie favorable à la pratique d’activités physiques en contexte hivernal, tant récréatives qu’utilitaires, doit offrir une diversité d’occasions de bouger à proximité des résidences. Les rues, les ruelles, les places et les parcs doivent ainsi être envisagés comme les éléments d’un parcours liant une origine et une destination. Ce réseau forme la colonne vertébrale d’un milieu de vie actif et en santé.

Un réseau hivernal de proximité sera composé d’espaces bien adaptés à la réalité saisonnière. La définition de ce réseau permet de prioriser les investissements et de maximiser les retombées des actions mises en œuvre.

ville en hiver

Crédit photo : Olivier Legault, Vivre en ville

2— Savoir reconnaître et créer des microclimats confortables

La forme urbaine influence les comportements du vent, la température radiante et l’écoulement des eaux. On retrouve ainsi dans une ville une multitude de microclimats, qui influencent significativement le fonctionnement et la perception des lieux. Cartographier ces microclimats permet aux planificateurs et aux décideurs de définir la localisation des réseaux hivernaux de proximité.

En hiver, les microclimats confortables permettent d’atténuer les corridors de vents, de minimiser la présence de « sloche », en plus de maximiser l’ensoleillement et la température radiante. Le confort de ces microclimats peut toutefois varier considérablement en fonction de la position du soleil. Il est donc important, lors de la conception d’un lieu, de tenir compte de ses périodes d’utilisation, afin de créer un environnement confortable.

patinoire dans un parc

3— Réinventer l’activité hivernale en milieu urbain dense

Bien que l’on retrouve une excellente distribution des patinoires de quartier sur le territoire montréalais, l’offre des autres activités hivernales tend malheureusement à être éloignée des quartiers denses. Dans ces derniers, les parcs de taille moyenne dépourvus de patinoire sont souvent peu utilisés par les résidents des environs. Les activités comme la raquette et le ski de fond ont quant à elles tendance à être localisées aux marges de la ville, là où les parcs de grande superficie offrent des parcours ininterrompus.

Pour encourager les citoyens des villes à jouer davantage dehors en hiver, il faut donc concevoir des aménagements et des installations qui leur permettront de bouger et de glisser sur de petites superficies.

ville en hiver

4— Déneiger moins, déneiger mieux, déneiger pour l’accessibilité universelle

Le déneigement est primordial pour assurer le fonctionnement de la ville et la sécurité de la population. Étant donné le coût économique et écologique de ces opérations, ainsi que la difficulté d’offrir un environnement sécuritaire aux usagers vulnérables sur une base constante, le déneigement est devenu un véritable enjeu politique. Pour diminuer l’empreinte écologique et le poids économique sur le budget municipal, il faut opter pour des stratégies permettant de diminuer les superficies à déneiger et de stocker davantage de neige localement.

Dans cette optique, il est préférable d’exiger un plan d’entretien hivernal lors de la conception ou du réaménagement d’un espace public et de prévoir les zones tampons où entreposer la neige localement. Ces zones tampons pourraient être végétalisées ou dédiées au mobilier estival. Les supports à vélo pourraient y être disposés, pour économiser du travail aux employés de la Ville.

5— Expérimenter grâce au Laboratoire de l’hiver

Aménager la ville d’hiver appelle à de nombreuses innovations et expérimentations. Vivre en Ville, La Pépinière | Espaces Collectifs et Rues Principales ont mis sur pied le Laboratoire de l’hiver pour envisager des manières innovantes d’inviter la population à bouger et s’amuser dehors tout au long de l’hiver.

Ce laboratoire offrira une plateforme de recherche-action pour que les concepteurs et les usagers de la ville d’hiver pensent, testent et évaluent conjointement différentes expérimentations par l’entremise de projets pilotes. Il permettra notamment de poursuivre les efforts pour réinventer le jeu libre hivernal dans les quartiers urbains plus denses, créer des microclimats plus confortables et résoudre de nombreux problèmes liés au déneigement.



Pour aller plus loin

La publication Ville d’hiver de Vivre en Ville rassemble un ensemble de principes et de stratégies d’aménagement pour mettre l’hiver au cœur du processus de conception de nos milieux de vie. Pour plus d’informations concernant le Laboratoire de l’hiver, consultez www.labhiver.quebec.

Ce sujet vous intéresse ?

Visionnez la conférence de Christian Savard « Réussir l’habitat dense »