Monde municipal

CAMF + RQVVS : la fusion fait la force

Le 13 décembre 2019

Télécharger le PDF

Le Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS) et le Carrefour action municipale et famille (CAMF) ont décidé d’unir leurs forces et de fusionner leurs missions respectives afin de mieux répondre aux besoins d’un monde municipal en constante évolution.

La nouvelle entité, en combinant désormais l’expertise des deux anciennes organisations, sera mieux à même d’accompagner les municipalités afin qu’elles relèvent les défis qui touchent aux enjeux de développement durable et social, de promotion de la santé et de participation citoyenne. L’actuel conseil d’administration transitoire a pour mandat de déterminer l’énoncé de mission de la nouvelle entité, sa vision d’avenir ainsi que les principes d’action de manière à mettre en place, au printemps 2020, une nouvelle gouvernance et créer une nouvelle identité visuelle.

Selon Doreen Assaad, mairesse de Brossard et présidente du conseil d’administration transitoire de la nouvelle entité, le fait que ces deux organisations aient œuvré au service des familles et des citoyens pendant trois décennies est assurément garant de l’avenir. « Les deux organisations ont duré dans le temps parce qu’elles ont su évoluer, demeurer à l’affût des changements tout en restant à l’écoute de leurs citoyens. »

« Ce qui distingue tout particulièrement le RQVVS, à mes yeux, outre le fait d’avoir travaillé à l’amélioration de la santé physique de la population, c’est qu’il préconise la consultation citoyenne, explique Doreen Assaad. Il accorde une grande importance à la communication, l’écoute et les échanges, et donc l’organisme est très sensible aux aspects communautaires. C’est d’ailleurs au RQVVS que l’on doit les fameuses fêtes de quartier. »

« En ce qui concerne le CAMF, poursuit Doreen Assaad, nous avons au départ consacré nos efforts à l’accompagnement des villes pour qu’elles définissent des politiques et des programmes d’actions qui répondent aux besoins des familles. Une mission qui s’est élargie, avec le temps, pour finalement intégrer les aînés. Si bien que pour nous, la famille, c’est tout le monde. C’est quiconque de zéro à 99 ans ! »

Une fusion de raison

« C’est vrai que les missions du CAMF et du RQVVS étaient distinctes, reconnaît Doreen Assaad, mais elles étaient aussi complémentaires, et surtout, leur clientèle était la même. Donc, la fusion, en plus de créer une nouvelle synergie, va nous permettre de répondre à tous les besoins des citoyens, aussi bien en matière de santé physique que psychologique, bien sûr par l’entremise des villes. L’union de nos forces fera en sorte d’offrir aux municipalités un éventail complet de services. De mettre à leur disposition des bases de connaissances unifiées. Cette fusion permet donc une optimisation de nos ressources communes qui vont grandement profiter aux villes. »

Bien entendu, l’exercice n’a pas toujours été facile. Personne ne souhaite abandonner une organisation dans laquelle elle œuvre depuis des années. Ce genre de processus peut heurter des sensibilités, admet Doreen Assaad. « Mais nous sommes passés au travers en nous respectant, en nous écoutant. Vous savez, c’est certain que ça fait un peu mal pour des personnes qui ont fait partie d’une organisation pendant des années… mais on leur a dit : ne soyez pas triste, c’est la prochaine étape ! On ne veut pas parler de “vous” et “nous”, on veut parler du nouveau “nous” » !

Longue vie à ce nouveau nous !



Télécharger le PDF