Agroalimentaire

Charte québécoise pour une saine alimentation: faites-la connaître!

Charte québécoise pour une saine alimentation: faites-la connaître!

Ressource

Si vous travaillez pour une organisation qui fait la promotion de la saine alimentation, vous êtes la bonne personne pour signer et faire connaître la Charte québécoise pour une saine alimentation. Vous vous joindrez ainsi à un mouvement qui compte déjà 1300 organisations et individus.

Françoise Ruby

Françoise Ruby

JOURNALISTE | 100º

Lancée en mars 2019 par les membres de la Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA), cette charte repose sur un objectif clair : se concerter autour de valeurs communes, pour favoriser l’accès de tous les Québécois à des aliments sains, savoureux et produits de façon durable.

Ce document, qui met également l’accent sur le plaisir, a été signé par des organisations de tous les horizons, comme l’Association québécoise de la garde scolaire, Cœur + AVC, Vivre en ville, Équiterre, ÉquiLibre, l’Ordre des diététistes-nutritionnistes du Québec, Tremplin Santé, l’Université Concordia et plusieurs ministères, pour n’en nommer que quelques-unes.  

Tous ces signataires souhaitent agir collectivement afin de simplifier la saine alimentation et de la promouvoir de façon positive.

Les valeurs de la Charte québécoise pour une saine alimentation

Les trois valeurs mises de l’avant par la charte sont la qualité, la viabilité et l’équité. « Derrière ces trois mots, il y a de nombreuses dimensions à considérer, mentionne Sylvie Bernier. Comme société, il est important que nous soyons tous conscients que le geste de manger va bien plus loin que les aliments qu’on se met dans la bouche. »

Ainsi, la qualité inclut bien sûr la valeur nutritive des aliments, mais aussi la qualité des moments de convivialité qui entourent la préparation et le partage des repas.

La viabilité repose sur un système alimentaire durable qui lutte contre le gaspillage et qui favorise les circuits de proximité.

L’équité concerne l’accès physique et économique à des aliments sains, mais inclut également la reconnaissance du travail des agriculteurs et leur droit à revenu équitable.

Lire le texte complet de la charte.

« Chaque jour, les organisations et les individus prennent des décisions qui ont un effet sur la santé et le bien-être humains, sur la santé de la planète et sur la santé des gens qui produisent nos aliments. »

Sylvie Bernier,

Présidente de la Table québécoise pour une saine alimentation

« Ça allait de soi pour nous de signer la charte et de la faire circuler dans notre réseau, dit Diane Miron, directrice générale de l’Association québécoise de la garde scolaire (AQGS). Notre projet pilote Écollation cible particulièrement l’équité en donnant accès à des collations fraîches et saines aux élèves fréquentant des écoles en milieux défavorisés. »

« Nous portons également le projet Je goûte j’apprends !, qui vise à aménager des locaux conviviaux pour les repas, à mettre l’accent sur le plaisir de manger, et à offrir des activités ludiques sur l’alimentation saine et écoresponsable, ajoute-t-elle. Les principes de la charte font vraiment partie de notre ADN ! »

camp de jour
Crédit: Tremplin Santé

Agir collectivement pour transformer la norme sociale

Il était aussi naturel de signer la charte, pour l’organisme Tremplin Santé, qui accompagne les organisations de loisir dans l’intégration de saines habitudes de vie à leurs activités. «  Notre mission est en parfaite cohérence avec les valeurs véhiculées par ce document, souligne Karine Chamberland, nutritionniste et coordonnatrice chez Tremplin Santé. Et l’action collective fait partie de notre façon de fonctionner, puisque nous mobilisons des partenaires dans tous les projets que nous portons. »

Tremplin Santé a ainsi collaboré avec l’Association québécoise de la distribution des de fruits et légumes et Aliments du Québec, pour développer le thème de l’alimentation locale en 2020-2021. « Ces collaborations nous ont permis de mettre au point différents outils et de concevoir un atelier culinaire », explique Karine Chamberland.  

 

 

« Nous accordons également une grande importance à la sensibilisation de l’entourage des jeunes, en recommandant à nos membres de partager les recettes réalisées au camp, par exemple. Les jeunes peuvent alors devenir des agents de changement au sein de la famille. »

« En ralliant tous les acteurs de la saine alimentation à cette vision commune, le travail avance mieux, car tous les organismes portent le même message, auprès des décideurs et de leurs publics cibles, fait valoir Sylvie Bernier. Les décisions et les actions des parties prenantes sont ainsi plus cohérentes. En signant la charte, nous pouvons tous contribuer, comme organisation ou comme individu, à transformer progressivement la norme sociale » conclut-elle.

La Charte peut être signée en ligne, en votre nom personnel ou au nom de votre organisation.

La Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA) regroupe plus de 36 organisations diversifiées et mobilisées pour mettre à profit leurs expertises et leurs ressources en faveur d’actions collectives en matière de saine alimentation.

Les engagements des signataires de la Charte québécoise pour une saine alimentation

En adhérant à la Charte, les signataires s’engagent à :

  • Faire connaître la Charte québécoise pour une saine alimentation ;
  • Agir comme agent ou agente de changement en participant activement par des gestes concrets et cohérents à l’adhésion et au respect des principes de la Charte ;
  • Œuvrer de concert pour une société et des milieux de vie plus favorables à la saine alimentation ;
  • Respecter le geste essentiel de nourrir et de se nourrir ;
  • Reconnaître que la saine alimentation contribue à la santé globale, aux liens sociaux, au plaisir et à l’enrichissement matériel et culturel ;
  • Reconnaître que les valeurs d’équité, de viabilité et de qualité devraient empreindre toutes les dimensions de notre rapport à l’alimentation.