Milieu scolaire / Éducation

Éducation alimentaire: des agri-ambassadeurs pour tisser des liens entre l'école et la ferme

Éducation alimentaire: des agri-ambassadeurs pour tisser des liens entre l'école et la ferme

Ressource

Unique au Québec, l’organisme École-O-Champ ne cesse de multiplier ses activités pour transmettre aux jeunes des écoles primaires et secondaires la passion de l’agriculture et de l’alimentation durable. Désireux de pousser encore plus loin sa mission et de rapprocher le plus possible les mondes rural et urbain, cet OBNL a entrepris, ce printemps, le programme Je me cultive de l’école à la ferme, qui donne directement la parole aux producteurs agricoles. Après avoir rencontré les élèves en classe, les agriculteurs inviteront ces derniers à venir à leur tour visiter leurs productions. Place aux agri-ambassadrices et aux agri-ambassadeurs !

Marie-Josée Cardinal

Marie-Josée Cardinal

JOURNALISTE | 100º

« Pour moi, c’est essentiel de faire ce pont-là entre ce qui se passe au champ et ce qui se passe dans l’assiette, parce que c’est comme ça qu’on va encourager les enfants à bien se nourrir. En allant sur une ferme et en voyant comment ça se passe, ils peuvent développer un lien avec la provenance de leurs aliments. Moi, je vais les faire participer. Ils vont cueillir des asperges de chez nous. » - 

Anne Ammerlaan

agri-ambassadrice

Éduquer aux sciences agricoles, alimentaires et environnementales

Initié en 2013 comme projet étudiant visant à développer des activités d’éducation agroenvironnementale originales pour les jeunes de la région, à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill, École-O-Champ a pris officiellement son envol en 2016. Depuis les tout premiers débuts, les aspirations de ses trois cofondateurs, la docteure Caroline Begg ainsi que les agronomes Valérie Toupin-Dubé et Mathieu Rouleau, n’ont cessé de se fortifier. « Notre principal objectif, précise Mathieu Rouleau, c’est de sensibiliser les jeunes à l’importance de la production agricole et de développer leurs connaissances agroalimentaires, afin qu’ils puissent faire des choix alimentaires éclairés qui tiennent compte d’enjeux comme le développement durable, l’achat local ou le bien-être animal. »
 
Reconnu par le ministère de l’Éducation dans le cadre de son programme La culture à l’école, volet scientifique, École-O-Champ offre des animations en classe à des milliers de jeunes du primaire et du secondaire et propose aux enseignants une gamme de ressources pédagogiques variée, toutes basées sur les exigences ministérielles. L’été, l’organisme tient également des camps de jour spécialisés en agriculture dans le décor enchanteur de l’Abbaye d’Oka. Tout récemment, en mars 2022, École-O-Champ n’a pas hésité à innover encore une fois en multipliant les occasions de rapprochement entre les jeunes et les agriculteurs.

On veut vraiment inclure les agriculteurs dans le parcours, car ils sont les plus à même de communiquer leur passion aux jeunes et d’éveiller leur curiosité envers le système alimentaire et les métiers de l’agriculture.

Mathieu Rouleau

Président et cofondateur École-O-Champ

Tisser des liens entre l’école et la ferme

Destiné spécialement aux élèves de 4e, 5e et 6e années du primaire, le programme Je me cultive de l’école à la ferme vise à créer des ponts entre les jeunes et les agriculteurs, par l’entremise d’ateliers en classe et de visites terrain sur des fermes locales. C’est ainsi que, dans un premier temps, les classes qui participent au programme reçoivent la visite d’un agri-ambassadeur qui initie les élèves à son travail et aux différents métiers du monde agricole à l’aide du jeu Agri-Mission. « En plus de s’assurer que tout notre contenu est lié à la progression des apprentissages en sciences et technologie, précise Mathieu Rouleau, on tient à mettre l’accent sur une variété de techniques d’animation ludiques et interactives pour allier apprentissage et créativité. »
 
Après avoir visité les élèves en classe, les agri-ambassadeurs reçoivent les classes participantes sur leur ferme, afin de faire découvrir aux élèves leur quotidien et chacune des étapes qui permettent de produire de la nourriture. Ces visites éducatives à la ferme durent une demi-journée et visent à exposer les jeunes à une variété de productions, telles que la production laitière, bovine, apicole, acéricole ou encore céréalière. Sur la ferme d’Anne Ammerlaan, en Montérégie, les jeunes auront particulièrement la chance de s’initier à la culture biologique de l’ail et des asperges, tout en mettant les mains à la terre. 

« Je me considère privilégiée de pouvoir produire ma nourriture et je veux partager ce bonheur-là. Je sens que c’est mon devoir de faire mieux connaître ces ressources naturelles que sont les champs, la terre, le sol et toute la vie microbienne. Il n’y a pas de meilleure façon de comprendre tout le cycle environnemental autour de l’agriculture que de le vivre, d’être sur place et de participer. »

Anne Ammerlaan

agri-ambassadrice

Devenir agri-ambassadeur par conviction

Tous les propriétaires ou les employés d’une ferme au Québec souhaitant partager leur passion du monde agricole avec des jeunes du primaire peuvent poser leur candidature à titre d’agri-ambassadeur. En plus d’offrir une formation de 8 heures pour acquérir les notions de base en animation et en vulgarisation scientifique et de fournir tous les outils nécessaires à l’animation du programme, École-O-Champ se charge de l’organisation et de toute la logistique. D’ici la fin de l’automne 2022, Mathieu Rouleau compte bien pouvoir former une vingtaine d’agri-ambassadrices et agri-ambassadeurs prêts à faire découvrir le merveilleux monde de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement à travers les écoles du Québec.
 
Anne Ammerlaan, qui a reçu sa formation ce printemps, se réjouit pour sa part de l’expérience qui lui a permis de fraterniser avec autant de producteurs qui, comme elle, défendent l’agriculture de proximité et rêvent de faire le pont entre les citoyens et les producteurs. « Les gens qui s’inscrivent comme agri-ambassadeur, dit-elle, ils ont tous cette vocation de reconnecter les jeunes avec la provenance des aliments qui se trouvent dans leur assiette. Et ça, ça se fait juste avec le cœur ! »

Découvrir la saison 1 de la grande tournée des fermes canadiennes

Depuis mars 2020, École-O-Champ est le représentant officiel du Québec au sein de l’organisme pancanadien Agriculture en classe Canada, qui fait la promotion de l’éducation en matière d’agriculture à l’échelle du Canada. Les deux organismes ont choisi de faire équipe pour mettre en ligne une série de ressources éducatives destinées aux enseignants qui offrent des moyens amusants et stimulants de découvrir l’agriculture et l’alimentation.
 
Avant de conclure l’entrevue, Mathieu Rouleau tient par ailleurs à annoncer en primeur la diffusion en ligne des 11 visites virtuelles de la grande tournée des fermes canadiennes, auxquelles plus de 42 000 jeunes ont participé en mars dernier, pour célébrer le mois de la littératie agricole.

« Alors que le monde rural et le monde urbain sont de plus en plus éloignés, nous devons sensibiliser les jeunes à leur pouvoir d’action sur leur système alimentaire et sur l’environnement. Mais surtout, avec une population grandissante, nous devons nous assurer qu’ils seront capables de nourrir le monde de demain. »

Mathieu Rouleau

président et cofondateur École-O-Champ

École-o-champ
Crédit: École-o-champ

Communauté

Vous avez aimé l’article?

En quelques clics, joignez notre communauté et obtenez le meilleur de 100º grâce à des ressources personnalisées.

Créer mon profil
DEVENEZ AMBASSADEUR ET FAITES BRILLER LES PROJETS DE DEMAIN