Municipal

Étudier la vie dans les espaces publics: nouveau guide

Étudier la vie dans les espaces publics: nouveau guide

Vous travaillez dans une municipalité, une entreprise d’ménagement ou un OBNL et vous avez à cœur de développer des milieux de vie adaptés à votre communauté?  Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) vous invite à découvrir sa nouvelle publication, intitulée Récolter des données pour bâtir des villes à échelle humaine, qui offre une revue et un mode d’emploi des études de la vie dans les espaces publics au Canada.

Depuis une dizaine d’années, d’un bout à l’autre du pays, les études de la vie dans les espaces publics (ÉVEP) se multiplient dans différentes municipalités afin de mieux comprendre la diversité, tant de leurs usages que de leurs usagers. Cette approche, connue sous le nom anglais de Public Space Public Life (PSPL) studies, notamment popularisée par l’architecte Jan Gehl, prône que, au-delà des chiffres et des statistiques, qui bien sûr ont leur utilité, il est essentiel de recueillir des données d’observation sur le terrain. De délaisser la planche à dessin pour suivre à la trace les comportements humains, in situ.

Pour le résumer, l’ÉVEP permet, en quelque sorte, d’incarner les données statistiques et leur donner vie. Donc, d’ajouter de la valeur qualitative aux strictes mesures quantitatives. Les méthodes d’observations principalement utilisées vont du dénombrement jusqu’à la cartographie comportementale, en passant par le traçage, le pistage, la recherche de traces et de témoignages, pour ne nommer que ceux-là. Ce travail sur le terrain sert à mieux cerner les besoins et, surtout, à mieux documenter l’avant et l’après d’une intervention dans l’espace public.

Un mode d’emploi sur mesure

Le document du CEUM se décline en quatre volets. Il débute par un vibrant plaidoyer en faveur de la récolte, l’analyse et la diffusion de données à échelle humaine, autrement dit un argumentaire pour la tenue des ÉVEP. Il dresse ensuite un état des connaissances communes sur les ÉVEP et précise leur rôle dans les processus d’aménagement, notamment au chapitre de leurs bénéfices et leurs fonctions. Puis, il recense, décrit et analyse les bonnes pratiques et les défis propres au contexte canadien. Chacun des dix projets de cette revue canadienne est détaillé selon la même grille d’analyse :

  • Méthodes utilisées
  • Recommandations
  • Impacts
  • Principaux résultats
  • Méthodes innovantes

Ces portraits, complétés en outre par une ligne du temps et un tableau de synthèse, portent sur le parc Berczy à Toronto; le parc Breakwater à Kingston, Ontario; le parc de Streetville à Mississauga; le TOcore : Plan secondaire du centre-ville de Toronto; le Corridor prioritaire de la rue King à Toronto; le parc R. V. Burgess à Toronto; le Places for People Downtown : stratégie pour les espaces publics du centre-ville de Vancouver; le Plan du Quartier vert, actif et en santé (QVAS) du Plateau-Est, à Montréal; le parc Angrignon à Montréal; l’Aménagement hivernal des Terrasses Roy, à Montréal.

Enfin, le document se termine par un guide pratique à l’intention des professionnels, mais aussi des associations de commerçants, des groupes communautaires, des décideurs et des citoyens, qui souhaitent contribuer à la création d’espaces communs de qualité.

À noter que le lancement de la publication Récolter des données pour bâtir des villes à échelle humaine : Revue et mode d’emploi des études de la vie dans les espaces publics au Canada donne le coup d’envoi pour d’autres événements à venir qui vont porter sur les ÉVEP. Alors, demeurez à l’affût du webinaire gratuit Études de la vie dans les espaces publics : Comment appliquer les méthodes et utiliser les données? avec Marie-Hélène Armand, conseillère en aménagement à la Ville de Montréal, qui se tiendra l 25 février, de 12 h à 13 h. Et, au printemps 2021, ne manquez pas la formation sur l’utilisation des études de la vie dans les espaces publics, destinée aux municipalités et aux professionnels.

Sources : Récolter des données pour bâtir des villes à échelle humaine : Revue et mode d’emploi des études de la vie dans les espaces publics au Canada
Étudier la vie dans les espaces publics : pour des villes à échelle humaine