Municipal

Petite enfance: quelles sont les attentes des familles à l’égard de leur municipalité?

Petite enfance: quelles sont les attentes des familles à l’égard  de leur municipalité?

Ressource

À deux semaines des élections municipales québécoises, l’Observatoire des tout-petits a dévoilé aujourd’hui les données d’un sondage réalisé par Léger, qui révèle les attentes des familles ayant des enfants de 0 à 5 ans à l’égard de leur municipalité.

Équipe de rédaction 100º

Équipe de rédaction 100º

Ce sondage met en lumière les importantes attentes des parents de jeunes enfants à l’égard de leurs élus et fonctionnaires municipaux, tout spécialement dans le contexte de la crise sanitaire qui sévit depuis le printemps 2020. 

  • 79 % des parents de jeunes enfants affirment que leur municipalité a un rôle à jouer pour réduire les inégalités sociales engendrées par la crise sanitaire. 
  • 83 % sont d’accord pour dire que la réduction des services municipaux durant la pandémie (fermeture des bibliothèques publiques, des parcs, arénas, activités culturelles et physiques, etc.) a eu un impact sur le développement des tout-petits.

« Ce nouveau sondage démontre clairement que les parents d’enfants de 0 à 5 ans ont des attentes à l’égard de leur municipalité quant à leur qualité de vie et au développement de leurs tout-petits, souligne Fannie Dagenais, directrice de l’Observatoire des tout-petits. En tant que gouvernements de proximité, les municipalités sont les instances politiques les plus proches de la vie des enfants et des familles. Elles ont des impacts directs sur la vie des enfants et des familles et elles ont les compétences pour agir concrètement dans des secteurs aussi variés que les loisirs, les transports, la sécurité publique, mais aussi les services de garde éducatifs, le logement, l’aménagement du territoire et l’urbanisme. »

Ce sondage met également en lumière le fait que les parents québécois reconnaissent le rôle clé des municipalités en période de pandémie. Par exemple, la maltraitance et/ou la négligence envers les enfants (62 %) et la précarité financière des familles (48 %) sont identifiées comme des priorités d’action sur lesquelles les municipalités doivent se pencher, considérant que ces enjeux se sont aggravés avec la pandémie. À ce sujet, l’Observatoire des tout-petits rappelle qu’une Charte municipale a d’ailleurs été lancée en 2021 par la municipalité de Fortierville, en collaboration avec la Fédération québécoise des municipalités et Espace MUNI, afin d’engager les municipalités à poser des actions concrètes pour mieux protéger les enfants.

Enfants dans un parc

Les actions prioritaires à poser selon les parents québécois

De manière générale, les parents reconnaissent les efforts des municipalités pour améliorer leur qualité de vie et celle de leurs enfants. Près de 7 parents sur 10 savent que leur municipalité offre des activités pour les jeunes enfants et pour les familles. Toutefois, le sondage démontre également que des défis restent à relever. En effet, 43 % des répondants affirment que leur municipalité en fait peu pour favoriser le bien-être et le développement de leur enfant de 0 à 5 ans.

Les parents ont identifié trois priorités sur lesquelles leur municipalité devrait se pencher pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs tout-petits :

  • Des lieux publics et des parcs sécuritaires et adaptés (59 %);
  • Des services de garde éducatifs de qualité (56 %);
  • Du soutien pour les organismes communautaires qui œuvrent auprès des familles (49 %).

Il ressort aussi de ce sondage que les familles sont également préoccupées par l’accès à des logements abordables et de qualité. En effet, 3 parents sur 5 considèrent que leur municipalité n’en fait pas assez pour répondre aux besoins des familles en matière de logement. 

Pour en savoir plus sur les attentes des parents à l’égard de leur municipalité, poursuivez votre lecture sur le site de l’Observatoire des tout-petits.

 

Ce sujet vous intéresse ? Vous cherchez des idées pour rendre vos environnements plus favorables au bien-être des familles de votre collectivité?