• En analyse

Cultiver l’avenir : des activités pour rapprocher les jeunes du monde bioalimentaire

Appel de projets locaux pour les écoles, les services de garde éducatifs à la petite enfance, les camps d'été, les municipalités et les MRC afin de soutenir des projets qui permettent de rapprocher les jeunes des acteurs du secteur bioalimentaire.

  • 1. En cours
  • 2. En analyse
  • 3. Résultat

Vous travaillez pour une école, un service de garde éducatif à l’enfance, un camp d’été, une municipalité ou un organisme communautaire et vous souhaitez développer des activités pour éduquer les jeunes sur la provenance des aliments et sur leur mode de production? Vous croyez qu’en familiarisant davantage les jeunes avec des gens œuvrant dans la filière bioalimentaire locale, vous contribuez à les outiller afin qu’ils soient en mesure de faire de meilleurs choix alimentaires, et ainsi devenir des consommateurs plus responsables ? Alors cet appel de projets est pour vous !

Mise en contexte

Avec ce second appel de projets réalisé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), 100° souhaite apporter son soutien à des projets qui permettent de rapprocher les jeunes des acteurs du secteur bioalimentaire (agriculture, aquaculture et pêcheries, transformation alimentaire).

Une enveloppe de 400 000 $ est disponible. Les projets retenus pourront bénéficier d’un soutien financier jusqu’à la hauteur de 5 000 $.

De plus, les projets retenus provenant de camps d’été pourront bénéficier d’un financement complémentaire pouvant atteindre 1000$ grâce à un partenariat d’un montant de 7000$ avec la Fondation Tremplin Santé. Tous les détails à ce sujet se trouvent sur le site de Tremplin Santé.


Vous souhaitez connaître tous les détails à propos de l’appel de projets?  Téléchargez notre document synthèse

Pour tout savoir sur nos appels de projets

  • Qui peut soumettre un projet ? +

    Organismes publics :

    • Écoles primaires et secondaires
    • Municipalités et MRC
    • Centres jeunesse

    Organismes à but non lucratif œuvrant auprès des jeunes (CPE et milieux affiliés, maisons des jeunes, maisons des familles, …)

    Camps de vacances

    Coopératives

  • Quels sont les projets admissibles ? +

    Les projets soumis doivent :

    1. Proposer une programmation d’activités de style « découverte » permettant d’accroître la fréquence d’activités éducatives en vue d’éveiller les jeunes à la réalité du monde bioalimentaire, de valoriser les aliments et de transmettre des connaissances sur leurs différents modes de production ;
    2. Identifier au moins une activité parmi celles-ci qui a le potentiel d’être intégrée au programme courant de l’organisation portant le projet et reconduite les années suivantes;
    3. Détailler clairement les moyens envisagés (activité intégrée au cursus, service de garde, sortie, entrée éducative, etc.), les partenaires de réalisation du projet  (producteurs, transformateurs, organismes possédant cette expertise, etc.), la clientèle visée (âge et nombre);
    4. Avoir des objectifs pédagogiques détaillés, cohérents et adaptés à l’âge des enfants ciblés ainsi qu’à leur stade de développement;
    5. Privilégier l’utilisation de ressources éducatives existantes, par exemple École-O-Champs, Équiterre (Écoles enracinées et À la soupe!), Croquarium, Fous de Nature, Tablée des chefs (Brigades culinaires: défi «menu local»), Tremplin santé, fermes à vocation éducative, etc.
  • Quels sont des exemples de projets non admissibles ? +
    • Programmation qui ne fait pas appel à des partenaires (producteurs, transformateurs, organismes possédant cette expertise, etc.)
    • Activité sporadique qui ne permet pas de multiplier les occasions d’éducation ou de sensibilisation (seulement 1 à 2 activités annuellement)
    • Projet qui inclut des activités éducatives sur l’acquisition de saines habitudes de vie sans faire de lien avec le monde bioalimentaire
    • Projet visant exclusivement le développement de contenu éducatif (sans activité mettant les jeunes en contact direct avec les acteurs du secteur bioalimentaire)
    • Projet qui demeure en phase de réflexion et qui ne permet pas d’observer de changement concret
    • Projet déjà existant et qui ne démontre pas de valeur ajoutée
  • Quelle est la date limite pour déposer un projet ? +

    Les demandes doivent être reçues au plus tard le 5 avril 2019 à 23 h 59 (prendre que le soutien technique se termine à 16h00). Seules les demandes déposées via le formulaire en ligne sur le site web de 100° seront lues et analysées. Les projets soumis par courriel ne sont pas admissibles. Le formulaire ne sera plus disponible sur notre site web au-delà de cette date.