Mode de vie physiquement actif

Activité physique des adolescentes: Fillactive mise sur une nouvelle approche

Le 18 mai 2018

Télécharger le PDF

Les Célébrations Fillactive battent leur plein un peu partout au Québec et en Ontario, ces jours-ci, pour souligner les efforts déployés par des milliers de jeunes filles qui ont participé au programme de course à pied Fillactive offert par leur école. En dépit du franc succès remporté par ce programme auprès des adolescentes et des écoles depuis quelques années, l’organisation mise désormais sur une nouvelle approche qui s’annonce fort prometteuse.

Dorénavant, Fillactive ne se limitera plus à un programme de course de 12 semaines, comme c’était le cas jusqu’ici. Les écoles sont maintenant invitées à s’inscrire dès le début de l’année scolaire. Pourquoi ? Curieuse de mieux comprendre les motivations sous-jacentes à cette réorientation, je me suis entretenue avec Steeve Ager et Geneviève Leduc, respectivement directeur des programmes et opérations, et conseillère aux programmes et à l’évaluation chez Fillactive.

Fillactive

Miser sur le long terme

Cette transformation s’explique avant tout par le fait que l’organisation souhaite entraîner des changements durables, explique Steeve Ager. « Nous voulions avoir un impact durable, tant dans le mode de vie des jeunes filles que dans leur milieu. Nous étions conscients qu’avec un programme d’entraînement de course à pied de 8 à 12 semaines, la portée du changement était assez limitée, d’autant plus que le programme de course à pied débutait en février, ce qui est tout de même assez tard dans le calendrier scolaire ».

L’organisme voulait également diversifier son offre d’activité physique. « En misant essentiellement sur la course à pied, précise Geneviève Leduc, on passait à côté de toutes les filles qui détestent cette activité, mais qui pourraient être intéressées par d’autres sports. »

course pour filles

Agir sur tous les plans

Plutôt qu’un simple programme, Fillactive propose dorénavant aux écoles une approche globale. Geneviève Leduc : « Nous souhaitons soutenir les écoles et leurs intervenants dans l’identification des barrières à la pratique d’activités physiques chez les adolescentes pour offrir une programmation diversifiée et adaptée, mais aussi des aménagements qui facilitent le passage à l’action. Par exemple, certaines écoles ont jugé opportun d’aménager l’horaire de la salle de musculation afin qu’une plage horaire puisse être réservée aux filles. Certaines écoles ont quant à elles plutôt misé sur le réaménagement des vestiaires pour les rendre plus accueillants ».

La nouvelle approche prévoit également le recrutement d’« étudiantes leaders » qui appuient le déploiement des activités Fillactive dans leur école. Ces leaders contribuent à garder les participantes motivées et donnent un coup de main pour l’animation et l’organisation des activités. Cette implication des jeunes filles dans le choix des activités et dans leur promotion auprès de leurs pairs peut avoir un impact important sur le succès de ces initiatives.

En dépit de toutes ces transformations, le célèbre programme de course à pied de Fillactive demeure inchangé. « Il s’agit encore d’une porte d’entrée importante vers les écoles, explique Steeve Ager, cependant ces dernières se voient maintenant offrir une approche personnalisée aux besoins et aux intérêts des jeunes filles. »

activité physique pour filles

Tisser de nouveaux liens

Et ce n’est pas tout. Pour faciliter ses opérations et toucher davantage de jeunes filles, Fillactive travaillera désormais avec de nouveaux partenaires. « Nous avions besoin de porteurs de dossier un peu partout à travers le Québec, explique Steeve Ager. Nous avons choisi de miser sur le développement de partenariats avec des acteurs régionaux tels que les URLS, les instances régionales du RSEQ, les TIR-SHV. Tout en continuant à travailler avec des coordonnatrices régionales, c’est aussi à ces nouveaux partenaires que nous confions le mandat d’accompagner les écoles. Ceux-ci nous aident également dans l’organisation des célébrations. Les fédérations sportives jouent aussi un rôle important, dans la mesure où elles permettent une diversification des activités offertes aux jeunes filles ».

activité physique pour filles

Une célébration plutôt qu’une course

Les grands rassemblements traditionnellement organisés à Montréal et à Québec ont eux aussi été revisités. Geneviève Leduc : « Pour bien des jeunes filles, la course était perçue comme une récompense, un événement qui venait clore leur participation au programme d’entraînement. Nous sommes conscients que la course est une source de motivation importante pour bien des participantes, mais nous souhaitons aussi que les Célébrations puissent être un déclencheur ou le début d’une nouvelle passion ».

C’est avec ce nouvel objectif en tête que Fillactive a développé des partenariats avec des fédérations sportives pour permettre aux jeunes filles qui participent aux Célébrations de prendre part à la course, mais aussi d’expérimenter une diversité d’activités et d’être exposées à une variété de modèles.

course pour filles

Un virage audacieux

Je salue la transformation audacieuse de Fillactive non seulement pour l’approche préconisée, mais surtout parce que le modèle proposé s’éloigne du produit clé en main si souvent recherché par le milieu scolaire. La notoriété acquise par Fillactive au cours des 10 dernières années est certainement un atout sur lequel l’organisation pourra miser dans l’avenir.

Il s’agit selon moi aussi d’une sage décision que de conserver le programme de course à pied dans son offre de services. Après tout, c’est avec ce programme clé en main apprécié des milieux que Fillactive s’est fait connaître et il peut maintenant servir de levier pour poursuivre le travail accompli.

Avec cette nouvelle approche qui poursuit des objectifs de changement durable, Fillactive s’appuie sur des fondements qui m’apparaissent vraiment très solides. Ils sont tout à fait cohérents avec les pratiques à privilégier en matière de promotion de l’activité physique. Je ne peux faire autrement que de leur souhaiter bon succès !

Crédit photos : Vanessa Cyr Photographie 



Télécharger le PDF