Petite enfance / Milieu de garde

Saine alimentation des tout-petits: la Montérégie mise sur la formation des éducatrices

Saine alimentation des tout-petits: la Montérégie mise sur la formation des éducatrices

Ressource

Le Regroupement des CPE de la Montérégie (RCPEM) a offert des formations en alimentation saine bâties sur mesure pour les responsables de service de garde en milieu familial. Dans le cas des CPE, c’est la mise en œuvre d’une politique alimentaire qui était au programme. Coup d’œil sur des formations qui outillent celles et ceux qui préparent chaque jour des repas pour les tout-petits.

Françoise Ruby

Françoise Ruby

JOURNALISTE | 100º

atelier culinaire

Les milieux familiaux

Être responsable d’un service de garde (RSG) en milieu familial demande de préparer tous les jours des repas sains qui répondent bien aux besoins des tout-petits. Dans le but de soutenir les RSG dans cet aspect important de leur travail, le RCPEM a mis sur pied deux ateliers visant à consolider les connaissances et les bonnes pratiques en alimentation des tout-petits :

  • Le plaisir de cuisiner pour offrir un menu équilibré, coloré et… économique
  • Créer un contexte favorable à la découverte des aliments et au développement du goût.

Le RCPEM a offert ces formations à prix réduit grâce à un soutien financier offert par le ministère de la Famille dans le cadre du Plan d’action interministériel 2017-2021 de la Politique gouvernementale de prévention en santé (Action 2 de la mesure 1.2).

« Ces deux ateliers de trois heures chacun sont bien arrimés au cadre de référence Gazelle et Potiron et au Guide alimentaire canadien dévoilé en 2019 et sont spécifiquement conçus pour répondre aux besoins et aux enjeux des milieux familiaux », précise Christyne Gauvin, ressource d’accompagnement pédagogique et professionnel au RCPEM.

atelier culinaire garderie

De bon repas à prix raisonnable

Dans un contexte d’augmentation importante du prix des aliments, la formation offerte par le RCPEM est tombée à point. « Lors des ateliers, je constate que les RSG font déjà preuve de débrouillardise pour équilibrer leur budget alimentation sans lésiner sur la valeur nutritive des repas et des collations qu’elles servent aux enfants, souligne Claudie Gervais, ressource et formatrice en saine alimentation au RCPEM. Mon objectif est de leur fournir des outils supplémentaires qui leur permettent d’aller plus loin dans l’optimisation de leurs achats. »

La formatrice a notamment construit des tableaux comparatifs détaillés, par marque et par formats. « Les participantes sursautent parfois lorsqu’elles constatent les différences de prix entre les bannières », indique Claudie Gervais.

Le temps de préparation des repas est également un enjeu pour les RSG. « Les formations sont une occasion d’échanger sur leurs astuces pour gagner du temps, comme l’utilisation d’une mijoteuse ou d’un gros congélateur, mentionne Claudie Gervais. De plus, le milieu familial est propice aux activités culinaires avec les enfants, comme la préparation de muffins pour la collation. C'est une bonne façon de gagner un peu de temps tout en initiant les enfants à la saine alimentation. »

Menu végétarien CPE

Moins de gaspillage et plus de protéines végétales

Les fruits et légumes de saison, les achats locaux et la réduction du gaspillage alimentaire font partie des autres points abordés en sous-groupes pour favoriser les échanges entre les participantes. Claudie Gervais les dirige également vers des sites internet crédibles, comme Sauve ta bouffe, qui regorge de conseils pour réduire le gaspillage alimentaire, ou encore les capsules vidéo produites par Nos petits mangeurs.

Bien sûr, les protéines végétales sont au programme. « Là encore, je présente des tableaux comparatifs qui montrent que les protéines végétales sont économiques, raconte Claudie Gervais. Je leur explique comment les utiliser pour équilibrer le menu de la journée et plusieurs sites de recettes végétariennes ou véganes figurent dans ma liste de références, comme Végé réconfort, La cuisine de Jean-Philippe et Lounie cuisine. »

collation garderie

Favoriser une relation saine avec la nourriture

« Comme le précisent bien le cadre de référence Gazelle et Potiron et le Guide alimentaire canadien, la saine alimentation va bien plus loin que la valeur nutritive des aliments, rappelle Christyne Gauvin. Ce qu’il y a dans l’assiette doit être savoureux et sain, mais aussi servi dans un contexte qui favorise le développement d’une relation saine avec la nourriture. »

Pour inciter les participantes à bien prendre conscience de leur rôle de modèles auprès des tout-petits, Claudie Gervais doit aborder des sujets qui peuvent remettre en question certaines habitudes. « Il peut être délicat d’expliquer l’importance de ne pas forcer les petits à manger et de ne pas utiliser les aliments comme récompense ou moyen de négociation », explique-t-elle, en ajoutant que ces réflexions débouchent toujours sur des introspections enrichissantes.

« L’apprivoisement des sensations de faim, d’appétit et surtout de satiété est fondamental, ajoute Christyne Gauvin. Nous invitons donc les RSG à échanger avec les enfants sur leurs préférences alimentaires et à verbaliser leur propre satiété par des messages simples comme "Mon ventre est plein, je vais arrêter de manger". » 

Le développement d’une image corporelle positive chez les enfants fait partie des thèmes abordés par Claudie Gervais. « Je présente par exemple une capsule vidéo produite par ÉquiLibre, je leur rappelle leur rôle de modèle et je les encourage à valoriser les enfants sur d’autres facteurs que leur apparence ou leur silhouette. »

collation santé garderie

De la Montérégie à Mont-Laurier!

La pandémie a mis fin aux formations en présentiel, ce qui a demandé une certaine adaptation, mais a aussi généré des effets positifs. « Le mode virtuel m’a permis de faire plusieurs sondages et de bâtir les ateliers de façon interactive, indique Claudie Gervais. Et des RSG de Matane, de Mont-Laurier et du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont pu y participer ! »

« Actuellement, une quarantaine de RSG ont suivi les deux ateliers, mais la subvention va nous permettre d’en rejoindre 80 en tout. Ce financement nous a également permis d’élaborer une formation pour les agentes de soutien pédagogique et les agentes de la conformité des bureaux coordonnateurs (BC) afin qu'elles puissent accompagner les RSG accréditées, précise Christyne Gauvin. Nous devrions reprendre les formations en présentiel en septembre prochain, mais l’offre virtuelle va rester, car des BC et des partenaires hors région ont manifesté de l'intérêt pour ces ateliers. »

repas santé garderie

Une politique alimentaire au CPE

Le soutien financier a également permis au RCPEM d’élaborer une formation sur la rédaction et la mise en place d’une politique alimentaire au sein d’un CPE. « Se doter d’une politique alimentaire n’est pas obligatoire, mais tout de même fortement recommandé, indique Claudie Gervais. Au cours des réunions avec les responsables de l’alimentation, nous avons constaté qu’il y avait un besoin de renforcer cet aspect et de bien l’arrimer au nouveau Guide alimentaire canadien. »

D’une durée de six heures, cette formation offre un contenu étoffé qui fait le tour de la question sous différents angles : qu’est-ce qu’une politique alimentaire, à quoi sert-elle et que doit-elle contenir, mais aussi comment mobiliser l’équipe pour la mettre en œuvre ? « Cette politique, qui est un gage de qualité, doit être portée par toute l’équipe du CPE et non pas reposer uniquement sur les épaules de la responsable de l’alimentation, souligne Christyne Gauvin. Il est donc essentiel qu’un membre de l’équipe de gestion du CPE y participe également. »

Jusqu’à présent, 50 participantes ont suivi cette formation et une communauté de pratique a été mise en place. « Ça a créé une belle dynamique qui soutient et motive les CPE dans la rédaction et la mise en œuvre de leur politique », se réjouit Claudie Gervais. Le RCPEM a de plus été contacté par le CISSS de l’Outaouais, qui souhaite offrir cette formation aux CPE de sa région.

Chapeau au RCPEM, dont les formations essaiment et permettent de mieux nourrir les tout-petits mangeurs du Québec !

* Les photos ont été gracieusement fournies par différents milieux familiaux et CPE de la Montérégie.

Vous travaillez auprès des jeunes et vous souhaitez organiser des activités pour les éveiller à la réalité du monde de la production et de la transformation alimentaire? Participez à notre appel de projets Rapprocher les jeunes du monde bioalimentaire, en cours du 4 avril au 6 mai 2022.

Communauté

Vous avez aimé l’article?

En quelques clics, joignez notre communauté et obtenez le meilleur de 100º grâce à des ressources personnalisées.

Créer mon profil
DEVENEZ AMBASSADEUR ET FAITES BRILLER LES PROJETS DE DEMAIN