Réinventer l'école

20 pistes de solutions pour réaménager les écoles primaires

Le 24 janvier 2017

À l’heure où des investissements massifs sont consentis pour la rénovation des écoles, l’Association québécoise de la garde scolaire propose 20 pistes de solution afin de mieux intégrer les services de garde.

Voici la liste de ces 20 solutions accompagnées d’une description sommaire. De ce nombre, 10 sont à court terme, 5 à moyen terme et 5 à long terme.

10 solutions à court terme

Ces recommandations peuvent être appliquées rapidement pour répondre aux différents défis que pose la période du dîner afin d’en améliorer la convivialité :

  • Jouer avant de manger : Une période de récréation avant le repas pourrait permettre de bien marquer la séparation entre le temps de classe et le temps de repas.
  • Privilégier une seule période de repas : Favoriser une seule période de repas permettrait à chacun de manger à son rythme et de ne pas être trop bousculé.
  • Éviter le recours aux fours à micro-ondes : Favoriser des lunchs froids, des thermos, ou des plats préchauffés (traiteur) permettrait à plusieurs élèves d’éviter les longues attentes.
  • Privilégier les locaux avec fenêtres : L’éclairage naturel peut être bénéfique pour le moral et l’attention des enfants.
  • Réparer ou remplacer les toiles et les vénitiennes : Le contrôle de l’ensoleillement permet d’éviter la surchauffe. Mais leur fermeture doit être temporaire afin de ne pas priver les élèves et leur enseignant des bénéfices de la lumière naturelle.
  • Ouvrir les fenêtres avant et après le repas : Cela permet d’aérer un local et d’améliorer la qualité de l’air, en plus de contribuer à éliminer les odeurs.
  • Repositionner le mobilier en îlots : Les élèves qui mangent en plus petits groupes peuvent socialiser calmement.
  • Fabriquer des panneaux d’absorption acoustique : Très utiles pour la gestion du bruit et ils peuvent aisément être fabriqués sur place.
  • Prévoir des lieux pour manger dehors : À l’occasion, manger à l’extérieur permet de changer la dynamique de la période du dîner. Des tables à pique-nique recyclées et décorées font parfaitement l’affaire.
  • Faciliter l’accès à l’eau potable : Ajouter des refroidisseurs d’eau pour favoriser l’hydratation des élèves et les encourager à avoir leur propre gourde tout au long de la journée.

 

5 solutions à moyen terme

Implantables sur une période de 2 à 5 ans, ces solutions requièrent une étape de mobilisation et de concertation avec tout le personnel, ainsi que de la planification, des ressources financières et des compétences professionnelles. Toutefois, elles ne nécessitent pas de travaux au niveau de la structure, du système mécanique ou de la plomberie.

  • Récupérer les locaux polyvalents ou sous-utilisés : En raison des changements dans les manières d’enseigner, certains locaux sont sous- utilisés ou le deviendront à moyen terme.
  • Rajeunir ou remplacer le mobilier : Opter les finis poreux qui absorbent le bruit plutôt que les surfaces métalliques et privilégier le mobilier modulaire qui permet de répondre à la fois aux exigences de l’enseignement et des repas.
  • Rendre aux ouvrants leur fonction de ventilation : La plupart des établissements scolaires permettaient la ventilation naturelle. Certains ouvrants ont depuis été scellés, situation qui peut être corrigée en conformité avec le code de sécurité contre les incendies.
  • Planter des arbres devant les fenêtres pour contrôler l’ensoleillement et la surchauffe : Privilégier les fenêtres qui donnent sur le Sud et l’Ouest et demander conseil aux spécialistes pour choisir les meilleures essences.
  • Choisir des couleurs et des finis optimisant la luminosité des locaux : Choisir des enduits réfléchissants pour les classes sombres et des finis mats pour celles qui sont très ensoleillées.

5 solutions à long terme

Dans une perspective de rénovation majeure, ces pistes de solutions demandent les services d’un architecte afin de s’assurer du respect des normes.

  • Agrandir les salles de classe par l’intérieur pour une utilisation plus flexible : Afin de gagner de l’espace, éliminer les rangements volumineux pour les intégrer au mur du corridor dans une section réservée.
  • Relocaliser les vestiaires près des entrées et du service de garde : Plutôt que dans les corridors, relocaliser les vestiaires dans des lieux qui leur sont propres et aménagés près des services de garde.
  • Réaménager les corridors existants pour des usages complémentaires : Affranchis de leur rôle de vestiaire, les corridors peuvent être aménagés en espaces de rangement, accueillir du mobilier intégré ou mobile, ainsi que des tableaux d’affichage afin de personnaliser chaque classe.
  • Intégrer de nouveaux corridors à doubles fonctions : Lors de rénovations, privilégier les corridors donnant sur un seul côté et fenestré de l’autre pour y aménager des aires de jeu et de repas.
  • Aménager les locaux sous-utilisés en des zones d’innovation pédagogiques flexibles : partagés entre différentes classes, ces lieux pourraient servir à différents usages, être aussi utilisés par le service de garde et servir de zones d’innovations pédagogiques (ZIP).