Outils pour les écoles

Revitalisation d’une cour d’école: 3 actions pour mobiliser le milieu

Le 29 mars 2018

Télécharger le PDF

Transformer ou animer une cour d’école pour la rendre plus attrayante et plus favorable au jeu actif nécessite de bien structurer la démarche et d’obtenir le soutien de tous les acteurs concernés.

Référence incontournable en matière de cour d’école, le guide en 5 volets « Ma cour : un monde de plaisir ! » recommande de débuter la démarche en formant un comité qui aura la capacité de mobiliser toute la communauté scolaire autour de la planification et de la réalisation du projet.

(NDLR : Vous trouverez ici un survol des 3 étapes nécessaires à la mobilisation d’un milieu autour d’un projet de cour d’école. En téléchargeant le volet 1 du guide « Ma cour : un monde de plaisir ! », vous obtiendrez une description complète de chacune des étapes, ainsi que des outils pour les mener à bien.)

1- Formation du comité de cour d’école

Il est important que le comité soit diversifié, afin de s’assurer de la collaboration de l’ensemble du milieu.

Condition favorable : la participation des membres du comité est reconnue dans leurs tâches, ce qui démontre un appui clair de la direction.

Composition du comité : enseignants, intervenants scolaires, personnel du service de garde, infirmière scolaire et élèves sont tous des membres potentiels, ainsi, par exemple, qu’un représentant d’organisme du quartier ou de la municipalité. Ces derniers peuvent notamment favoriser l’accessibilité à des infrastructures aménagées (parc, piscine, patinoire) et le prêt d’équipement de sport.

Exemples de tâches : identifier les bons coups et les problématiques dans la cour ; élaborer un code de vie pour la cour d’école en prolongement du code de vie de l’école ; former et accompagner les jeunes leaders.

En arts plastiques, les élèves pourraient réaliser une maquette de la cour d’école idéale.

2- Réflexion portant sur la cour d’école

Cette étape consiste à déterminer les besoins de l’équipe-école et des élèves, ainsi qu’à dresser la liste des contraintes physiques et humaines qui se présentent, afin d’établir une vision commune concernant la cour.

Condition favorable : réaliser un sondage auprès de l’équipe-école, des élèves et du milieu afin de bien cerner leurs perceptions et faciliter leur adhésion au projet.

Exemple de tâches :

  • Dresser la liste de l’équipement en place dans la cour pour déterminer ce qui doit être conservé et ce qui doit être amélioré.
  • Faire un portrait des infrastructures ou de l’équipement disponible dans les parcs ou dans les installations environnantes pour éviter de dupliquer ce qui existe déjà à proximité.

Informer tous les membres de l’équipe-école des priorités d’action et de l’échéancier prévu leur permet de bien suivre la progression des travaux et d’en comprendre la cohérence.

3- Promotion et valorisation

Informer les différents acteurs du milieu est une bonne façon d’entretenir leur intérêt pour le projet. Valoriser le travail des membres du comité et des personnes qui s’impliquent de façon ponctuelle contribue grandement à la continuité de leur engagement.

Condition favorable : faire la promotion de chacune des étapes du projet au fur et à mesure de leur réalisation.

Exemples d’activité de promotion :

  • Présenter le projet lors d’une rencontre de parents ou d’une réunion du conseil d’établissement.
  • Préparer une activité de lancement du projet.
  • Rédiger un article dans le journal de l’école ou dans le journal du quartier
  • Poser des affiches d’information à des endroits stratégiques (entrée de l’école, service de garde, centre communautaire du quartier, etc.).

Certaines des activités de valorisation des acteurs du projet pourraient être organisées par la direction elle-même.

Exemples d’activité de valorisation :

  • Organiser une activité de récompense sur l’heure du midi ou une sortie spéciale pour les jeunes leaders.
  • Utiliser un tableau d’honneur pour faire connaître les élèves et les adultes qui contribuent au projet.


Télécharger le PDF