Camps d'été

Camps de littératie physique au YMCA: permettre à tous les jeunes d’être actifs pour la vie!

Le 3 juin 2019

2100 enfants profitent chaque été des camps offerts par les YMCA du Québec pour bouger, s’amuser et se faire des nouveaux amis. À l’été 2019, ces campeurs bénéficieront d’un tout nouveau programme de littératie physique. En plus d’améliorer les compétences physiques, ce programme inclusif vise à développer la confiance et la motivation des participants afin que tous découvrent le plaisir de bouger dès le plus jeune âge et pour toute la vie.

Apprendre à bouger, c’est aussi important qu’apprendre à lire ou à écrire, selon Tina Tran, conseillère en littératie physique aux YMCA du Québec. « Les recherches démontrent qu’un jeune qui acquiert des habiletés motrices de base a plus de chances de participer aux activités sportives et de maintenir un mode de vie actif, explique-t-elle. En développant la littératie physique des campeurs, on veut donner la chance à tous de réaliser leur plein potentiel. »

littératie physique

Un projet-pilote concluant

C’est en 2018, grâce au soutien financier de l’entreprise Manuvie, que Tina Tran joint l’équipe du YMCA pour développer expressément un programme de littératie physique. La littératie physique est en quelque sorte l’ABC de l’activité physique. Concrètement, il s’agit de renforcer par le jeu certains mouvements de base, comme lancer, courir ou sauter, et de s’assurer que ces activités sont offertes dans un environnement stimulant, sécuritaire et respectueux de tous et chacun.

« Tout ce qui va permettre à un jeune de participer et de développer le goût de bouger en se sentant à l’aise et en ayant du plaisir va dans le sens de la littératie physique. » – Tina Tran

À l’été 2018, une première cohorte d’animateurs a été spécialement formée pour animer deux camps de jour de littératie physique au YMCA. En plus d’acquérir des outils pour favoriser le développement des habiletés motrices de base chez les jeunes, les animateurs ont été encouragés à élargir leur banque d’activités en intégrant des variantes. « On veut permettre à tous les jeunes de se sentir compétents, précise Tina Tran. On a donc montré aux animateurs des façons très simples de diversifier les jeux et de varier les mouvements, l’intensité et les niveaux de difficulté pour maintenir la motivation de tous les jeunes. »

littératie physique

Dans le cadre de ce projet pilote, un financement de Montréal physiquement active a permis au YMCA d’établir un partenariat avec Suzanne Laberge de l’École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique de l’Université de Montréal pour évaluer les contenus de formation et l’efficacité des outils. À la suite de cette évaluation, le programme a été optimisé pour maximiser l’engagement de tous les campeurs.

« Le programme de littératie physique touche les dimensions affectives, physiques, cognitives et comportementales. C’est en travaillant sur tous ces aspects qu’on a le plus de chances qu’un jeune devienne actif pour la vie. » – Tina Tran

Le lancer du poulet pour bouger en s’amusant

Dès l’été 2019, le programme de littératie physique du YMCA sera déployé dans les neuf camps de jour de la grande région de Montréal et au camp de vacances Kanawana. « Ce qui change surtout avec le nouveau programme, ajoute Tina Tran, c’est la compétence physique. On va développer cinq mouvements différents et assurer une progression dans la semaine. Mais le camp demeure une place pour jouer, pour se faire des amis. Tous les lundis, il y aura des jeux brise-glace pour apprendre le nom des campeurs. On travaille également sur des alternatives aux jeux d’élimination pour créer un environnement de jeu positif dans un contexte de plaisir. »

Dans le but de favoriser le développement de la littératie physique, Tina Tran et son équipe ont développé plusieurs outils, parmi lesquels un guide unique pour intégrer des activités sportives dans les jeux de camp. Tous les animateurs du YMCA recevront quant à eux un sac de littératie physique contenant tout ce qu’il faut pour varier leurs jeux, dont un ballon, une corde à danser, des cônes et un poulet en caoutchouc à lancer et à attraper. Le poulet-football fera sûrement sensation cet été !

« On veut que les jeunes passent le plus de temps possible dehors, mais surtout qu’ils bougent différemment et qu’ils s’activent au maximum quand ils sont à l’extérieur. » – Tina Tran

De l’inclusion à la littératie physique inclusive

L’inclusion est l’une des valeurs fondamentales des YMCA du Québec. « Pour nous, l’inclusion consiste non seulement à offrir des services de soutien et d’accompagnement aux enfants ayant des besoins particuliers, précise Beth Jersey, conseiller en diversité et inclusion sociale, mais surtout à faire en sorte que tous les campeurs soient des membres actifs et appréciés au sein de la communauté de leur camp. » Dans tous les camps de jour du YMCA, les campeurs ayant des besoins particuliers sont ainsi inclus dans les groupes réguliers avec les enfants de leur âge.

Beth Jersey et Tina Tran considèrent tous deux qu’il est d’autant plus essentiel de développer la littératie physique des jeunes avec des besoins particuliers que ces derniers ont souvent moins d’opportunités de développer leurs habiletés physiques. Ils ont donc décidé d’unir leurs forces et leur expertise pour créer un programme novateur de littératie physique inclusive au Québec.

« On a intégré inclusion et littératie physique pour s’assurer que les jeunes qui peuvent avoir des besoins tant au niveau de la communication, de l’intégration sensorielle, de l’agitation et de l’impulsivité que de la mobilité réduite, aient également la chance d’améliorer leurs compétences physiques, leur motivation et leur confiance pour développer le goût d’être actifs. » – Beth Jersey

littératie physique

Des outils spécialisés en littératie physique inclusive

Après avoir identifié les principales barrières à la participation des jeunes ayant des besoins particuliers, Beth Jersey et Tina Tran se sont attelés au développement d’outils spécialisés pour soutenir la littératie physique inclusive dans les camps de jour. Étant donné que cette clientèle est principalement composée d’enfants avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), ils ont eu l’idée d’élaborer des histoires imagées ou scénarios sociaux pour accompagner ceux qui peuvent éprouver des difficultés à décoder certaines situations sociales ou à développer une autonomie personnelle. Ces histoires privilégient trois situations susceptibles de se produire au camp comme perdre au jeu, aller à la piscine et devoir attendre son tour pour jouer. Présenté sous forme de bandes dessinées, cet outil d’intervention vise à rassurer les jeunes pour maximiser leurs chances de prendre plaisir aux activités physiques et sportives.

littératie physique

Miser sur le renforcement positif en soulignant les bons coups et la participation des jeunes est à la base du développement de la littératie physique. Mais comment s’assurer que les jeunes ayant des besoins particuliers participent pleinement ? Avec la collaboration de Stéphanie Girard, professeure au Département des sciences de l’activité physique à l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’équipe du YMCA a également développé un outil de formation afin d’aider les animateurs à adapter les activités pour permettre à chacun de progresser à son rythme et optimiser la participation de tous les campeurs.

« Dans la mesure du possible, si un jeune ne peut participer à une activité à cause de la présence de certaines barrières, on veut que les animateurs aient le réflexe de l’adapter pour que tous puissent participer ensemble au même jeu. » – Beth Jersey

littératie physique

Créer des environnements favorables pour que tous les enfants puissent jouer, développer leur littératie physique et mener une vie saine et active est au cœur de l’engagement de Beth Jersey et Tina Tran. Aussi l’Association des camps du Québec n’a pas hésité à faire appel à l’expertise du YMCA afin de développer des adaptations inclusives pour l’application mobile PeP ton jeu qui propose une banque de jeux de camp répertoriés selon diverses variables. En tout, 150 jeux seront adaptés pour favoriser l’inclusion de tous les jeunes, quels que soient leurs habiletés ou leurs besoins, et permettre à tous de se sentir compétents et de développer le plaisir d’être actifs.

En mettant l’accent sur le jeu, le plaisir et le bien-être, la littératie physique recèle bien des promesses pour l’avenir des jeunes. Aussi comme le souligne Tina Tran, le YMCA n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. « On a commencé par les camps, conclut-elle, mais on compte déployer ce programme-là au sein de toutes nos activités pour les enfants. »

* Pour en savoir plus sur le programme de littératie physique au YMCA.



Des ressources à partager

L’application PeP ton jeu! est disponible dès maintenant sur pour téléchargement les plateformes iOS et Android!

Banque d’exemples pour varier les activités

Exemples de scénarios sur la littératie physique: