Alimentation institutionnelle

4 conditions de succès pour démarrer votre projet d’approvisionnement local à l’école

Le 15 septembre 2020

Vous cherchez des moyens d’accroître la quantité d’aliments sains, locaux et écoresponsables au menu de vos élèves tout en ayant un maximum d’impact dans votre collectivité ? Si vous êtes à l’étape de démarrer un projet d’approvisionnement local à votre école, assurez-vous dès le départ de réunir ces conditions de succès.

1- Rassemblez votre équipe de rêve ! 

Constituer une équipe solide est la clé de la réussite de votre projet d’approvisionnement local. L’implication de chacun de ses membres est fondamentale pour la pérennité du projet. Trop nombreux sont les projets qui sont menés pour une seule personne très enthousiaste — de type superman ou superwoman. Ce type de projet est risqué, car il a toutes les chances de tomber à l’eau si la personne s’épuise ou quitte son poste. Vous devez donc vous assurer de répartir les rôles de façon équitable pour une gestion à long terme. Par exemple, on peut penser qu’il est peu réaliste de donner le mandat de distribuer les collations pour les années à venir à une seule maman bénévole.

Pour pouvoir mener à bien votre projet en approvisionnement local, vous devez pouvoir compter sur une équipe solide. Il vous faut à coup sûr :

  • Une direction qui est imputable des objectifs ;
  • Une équipe-école engagée ;
  • Des experts et des partenaires de la communauté qui sont complémentaires ;
  • Des élèves comme partie prenante du projet ;
  • Des parents impliqués.

Pour plus de détails sur la composition de votre équipe et les rôles que peuvent assumer ses membres, consultez l’article Approvisionnement local à l’école : comment rassembler votre équipe de rêve ?

2- Précisez votre grande ambition 

Les projets d’approvisionnement local qui ont connu du succès sont ancrés dans la réalité de leur école et répondent aux besoins de leurs élèves. En analysant l’offre alimentaire déjà en place dans votre école, vous devez donc déterminer avec votre équipe la problématique, c’est-à-dire l’enjeu auquel vous souhaitez répondre. En identifiant la problématique, vous serez à même de déterminer le type de projet d’approvisionnement local que vous souhaitez implanter pour améliorer la situation.

Que vous décidiez de mettre en place un comptoir à salades, d’offrir des collations ou encore de bonifier le menu de la cafétéria, il est important de vous fixer des objectifs clairs, mesurables et réalistes. Ceux-ci vous permettront de ne pas vous égarer en cours de route et de garder l’alimentation saine, locale et écoresponsable au cœur du projet, autant par le processus d’approvisionnement que par les activités éducatives.

Pour atteindre ces objectifs, une bonne planification est cruciale. Vous devez donc identifier des indicateurs pour mesurer la progression de la réalisation du projet et les résultats obtenus.

Pour maximiser l’impact positif de votre projet, assurez-vous qu’il permette d’offrir davantage de produits locaux aux élèves et que cette offre soit présentée sur une base régulière toute l’année.

Crédit photo: Myriam Baril Tessier pour Équiterre

3- Trouvez des fournisseurs locaux

Votre objectif d’augmenter l’approvisionnement local dans votre école ne peut être atteint sans collaborer avec des fournisseurs. Il existe  différentes façons de s’approvisionner, mais certains types de fournisseurs facilitent l’accès aux produits locaux. C’est d’ailleurs un des principaux avantages à faire affaire avec des producteur.trices maraîcher.ère ou transformateur.trice artisans.es  de votre région. Cela vous permet de soutenir l’économie locale et de forger des liens avec les acteurs de votre communauté.

Un des éléments clés à considérer dans le choix de votre fournisseur est sa localisation géographique. Gardez en tête que plus l’entreprise agricole ou de transformation artisanale se trouve près de l’école, plus votre projet sera intéressant et facile pour l’ensemble des parties prenantes. La distance à parcourir par les aliments sera moins grande, épargnant ainsi des coûts de distribution, du temps et des gaz à effet de serre, en plus d’offrir aux élèves un meilleur accès aux installations pour des activités éducatives.

Bâtir de nouveaux partenariats avec des fournisseurs locaux peut être l’occasion de mettre de l’avant d’autres critères d’achat pour favoriser une alimentation durable. Par exemple, pensez à privilégier les aliments biologiques, qui sont peu emballés.

mois De la ferme à l'école

4- Intégrez les élèves à votre projet

Les principaux bénéficiaires de votre projet sont les élèves. La meilleure façon pour qu’ils l’adoptent est de les faire participer à sa réalisation. Leur participation peut se faire à travers diverses activités, qu’elles aient lieu en classe, sur le terrain, dans le jardin ou dans la cuisine. Pour augmenter l’impact de votre projet, pensez à maximiser la récurrence des activités proposées.

Voici quelques idées d’activités de mobilisation, d’éducation et de planification pour que tous les élèves, petits et grands, puissent contribuer à accroître l’approvisionnement alimentaire local dans leur école !

En classe :

  • Organisez une mobilisation éclair (flash mob) avec le professeur de danse ;
  • Retracez l’origine de différents fruits et légumes dans le cours de géographie ;

Sur le terrain :

  • Redécouvrez la fromagerie du coin ou un verger qui fait ses propres confitures ;
  • Donnez un coup de main à la banque alimentaire ;

Dans le jardin :

  • Choisissez les semences et planifiez vos récoltes ;
  • Préparez la terre en vue de la plantation ;

Dans la cuisine :

  • Passez au vote pour choisir les recettes à réaliser ;
  • Cuisinez un légume de différentes façons et faites-en votre aliment vedette de la semaine !

Vous souhaitez innover davantage ? Laissez les élèves participer à la prise de décision, ils vous surprendront par leur créativité et leur débrouillardise. Et surtout, soyez à l’écoute de vos élèves. Après tout, c’est pour eux que vous faites ce projet !