Alimentation institutionnelle

Approvisionnement local à l’école: comment rassembler votre équipe de rêve?

Le 1 septembre 2020

Vous songez à participer à l’appel de projets Alimenter nos élèves : plus d’aliments sains, frais et locaux au menu des écoles ? Un ingrédient primordial pour bâtir un projet solide est de constituer votre équipe de rêve. Voici quelques conseils pour vous aider à réunir cette équipe.

Élaborez votre projet aux couleurs de votre école

Votre projet doit être ancré dans la réalité de votre école et répondre aux besoins de vos élèves. Ainsi, les membres de l’école doivent être placés au centre de l’élaboration et de la gestion du projet. Vous devez pouvoir compter sur une direction qui est imputable des objectifs. Son rôle sera de vous appuyer dans votre démarche et de veiller à ce que les objectifs du projet soient atteints.

Vous devez également pouvoir compter sur le soutien indéfectible de votre équipe-école. Rassemblez des professeurs.es de tout horizon, des éducateurs. trices en garde scolaire prêts. es à se mobiliser pour offrir aux élèves des activités qui leur permettent d’expérimenter l’alimentation locale sous toutes ses facettes, de la terre à l’assiette. L’engagement de votre équipe sera une clé précieuse pour favoriser la participation des élèves.

Engagez les élèves 

En plus d’offrir une variété d’activités pédagogiques sur l’alimentation saine, locale et écoresponsable, il existe une multitude d’autres manières de faire participer les élèves à votre projet. Fabriquer des affiches pour promouvoir les activités, participer à la culture et à la récolte des aliments, choisir les recettes, cuisiner les produits locaux… : les idées ne manquent pas ! Vous souhaitez innover davantage ? Laissez les jeunes participer à la prise de décision, ils vous surprendront par leur créativité et leur débrouillardise.

N’hésitez pas non plus à consulter les parents. Ils représentent un bassin d’expertises intéressantes et diversifiées. Qui sait, vous trouverez peut-être un.e expert.e en jardinage pour aider les jeunes avec les semis ou encore un.e couturier. ère pour fabriquer des tabliers ?

Enracinez votre projet dans la communauté

Pour solidifier votre projet et accroître son impact, unissez vos forces avec des partenaires communautaires. Soyez stratégique : choisissez des partenaires qui ont les mêmes objectifs que vous et qui complètent l’expertise de votre équipe. Votre quartier regorge de précieuses ressources qui pourraient vous aider ! Pensez à consulter un OBNL qui travaille avec votre communauté en alimentation, la Direction de la santé publique, la table de concertation en alimentation de votre territoire, la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie (TIR-SHV), la Table agroalimentaire de votre région, etc.

Mobilisez vos partenaires

Recherchez un engagement concret de la part de vos partenaires. Lorsque c’est possible, invitez-les à mettre la main à la pâte ou à la terre. Incitez-les à prendre part aux discussions, mais surtout à l’action. Conviez-les à participer à un atelier de cuisine avec des produits locaux, à l’inauguration de votre projet, au service des aliments, etc.

Misez sur des équipes gagnantes

Pour mettre en place son comptoir à salades, l’équipe-école peut également solliciter la collaboration d’un organisme du quartier ou de la région spécialisé en agriculture urbaine. L’organisme pourra conseiller l’école sur la meilleure façon de bonifier ses jardins en y impliquant davantage les élèves. L’école peut également s’appuyer sur un partenariat avec le marché public de sa ville afin de compléter l’approvisionnement en produits locaux.

Autre exemple : une technicienne en garde scolaire et un professeur de 1ère  année peuvent élaborer un projet pour offrir des collations à base de produits locaux. Ensemble, ils offriront aux élèves de participer à différentes activités de littératie alimentaire. Ceux-ci auront même l’occasion de visiter la ferme de leur agricultrice préférée lors d’une journée pédagogique. Comme leur école ne dispose pas d’un service alimentaire, le service de garde scolaire peut s’impliquer dans la coordination du projet, l’élaboration des menus, les achats, l’entreposage des aliments, leur préparation et leur distribution. La technicienne peut également cuisiner les collations avec les élèves.

Afin de bonifier le menu de la cafétéria, l’équipe-école peut faire appel à la nutritionniste de son centre de services scolaires pour trouver des recettes nutritives et délicieuses à base de produits locaux. Le responsable du service alimentaire pourrait alors se charger de contacter quelques fermes ainsi qu’une boulangerie et une fromagerie pour trouver les ingrédients nécessaires à la réalisation du nouveau menu.