Environnements favorables au vélo

«Vélosympathique»: les bons coups de 4 villes et de 2 organisations

Le 4 avril 2017

La certification Vélosympathique de Vélo Québec est une source de fierté pour les municipalités et les organisations qui l’obtiennent. Et surtout, un bon incitatif à poursuivre le travail accompli.

L’optimisme était palpable et l’enthousiasme, contagieux, le 31 mars, à la Maison du développement durable. Vélo Québec avait en effet organisé une journée d’information et de réseautage consacrée au Mouvement vélosympathique à laquelle ont assisté près de 80 personnes, dont une trentaine de représentants de municipalités.

C’était une excellente occasion de souligner une série de belles réalisations en matière d’aménagements favorables au vélo dans les municipalités et sur les lieux de travail.

Les bons coups de Bromont (certification bronze)

  • La ville a fait fabriquer des supports à vélo (3 places) par une école de soudure locale et les a offerts aux commerçants pour la modique somme de 35 $, livraison incluse.
  • La ville organise deux journées par année pour encourager le transport actif vers l’école : la participation des élèves est très élevée.

Les bons coups de Sainte-Julie (certification bronze)

  • Chaque année, les aménagements cyclables représentent de 7,5 % à 10,5 % des projets financés par règlement d’emprunt.
  • Financement de la réfection du lien cyclable entre Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville à même la redevance annuelle payée à la municipalité par une carrière locale.

Les bons coups du Club Vélo-boulot de CAE (certification bronze)

  • L’entreprise paye les chambres à air de rechange et une nouvelle pompe sera bientôt installée dans le local cycliste.
  • Le marquage au sol dans le stationnement délimite la zone réservée aux cyclistes.
  • Production du guide « Premier vélo-boulot ».

Les bons coups de l’Université Concordia (certification argent)

  • Station d’entretien et de réparation intérieure pour les cyclistes.
  • La certification Vélosympathique ajoute des points dans le processus d’accréditation internationale STARS en développement durable de l’université.

Les bons coups de Laval (mention honorable)

  • Réaménagements majeurs sur les boulevards Le Corbusier et Daniel-Johnson : élimination de 2 voies automobiles pour l’aménagement de pistes cyclables unidirectionnelles de 1,5 m de large et de trottoirs plus larges.

Les bons coups de Sorel-Tracy (mention honorable)

  • Collaboration entre la municipalité et le réseau cyclable de la Sauvagine.
  • 200 000 $/an pour le réseau cyclable.
  • Le rapport de rétroaction de Vélo Québec a été transformé en plan d’action.

Plusieurs présentateurs ont souligné la grande utilité du rapport de rétroaction remis par Vélo Québec à la suite de leur candidature. Ce document fait état des forces et des faiblesses d’une municipalité ou d’une organisation et propose des priorités, ce qui permet de progresser de façon logique et efficace.

Les applaudissements chaleureux des participants à cette journée sont prometteurs pour la certification Vélosympathique, qui pour le moment, a été attribuée à 22 organisations et municipalités. Et, comme l’a si bien dit Pierre Dauphinais, directeur de la planification et du développement urbain à la ville de Sorel-Tracy, la promotion du vélo se fait coup de pédale par coup de pédale.

Date limite pour poser une candidature à la prochaine ronde de certification : 13 octobre 2017. Pour obtenir tous les détails de la démarche de certification et le formulaire de demande 514 521-8356 ou mvs@velo.qc.ca

Veille Action – 4 avril 2017