S’approvisionner autrement

Lutte au gaspillage alimentaire: le marché Jean-Talon redistribue ses invendus

Le 12 septembre 2017

Les fruits et légumes invendus du marché Jean-Talon sont désormais récupérés et redistribués, notamment aux personnes à faible revenu du quartier montréalais La Petite-Patrie.

Panier de légumes

Cette nouvelle pratique est le fruit d’un beau travail d’équipe. En effet, les bénévoles du Centre de ressources et d’action communautaire de La Petite-Patrie (CRAC-PP) s’affairent, 3 fois par semaine, à trier les aliments frais qui leur sont généreusement donnés par les marchands et les producteurs qui tiennent kiosque au marché. Les bénévoles parviennent ainsi à traiter environ une tonne de fruits et légumes, dont seulement 10 % aboutissent au compostage. Les responsables de l’organisme estiment qu’une centaine de personnes profitent de leur service d’aide alimentaire.

Les maillons de la chaîne

Pour parvenir à gérer un tel volume d’aliments, tout en minimisant les pertes, il fallait que le CRAC-PP soit en mesure de maintenir la chaîne de froid, du dépôt jusqu’à l’entrepôt. À ce chapitre, l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie a joué le rôle de facilitateur par le truchement d’une contribution, non récurrente, de 85 000 $. Grâce à ce financement, l’organisme a pu faire l’achat d’un camion réfrigéré, louer un conteneur au marché Jean-Talon pour le dépôt des denrées, en plus d’installer une chambre froide ainsi qu’une petite cuisine commerciale dans ses locaux.

Une deuxième vie

Ce projet communautaire permet non seulement de donner une seconde vie à des aliments, qui auparavant prenaient le chemin du dépotoir, mais servira éventuellement à leur conférer une valeur ajoutée. En effet, le CRAC-PP envisage également de transformer une partie des aliments en produits de niche (sauces, confitures, conserves) pour ensuite les mettre en marché.

Source : ICI Radio-Canada