Sécurité des cyclistes

Emportiérage: une petite habitude à prendre qui peut sauver des vies

Le 5 octobre 2016

Le « Dutch Reach », qui nous vient des Pays-Bas, est une manière toute simple d’ouvrir la porte d’une voiture afin d’éviter l’emportiérage des cyclistes.

Télécharger le PDF

Enseigné dans les cours de conduite aux Pays-Bas, le Dutch Reach consiste tout simplement, pour le conducteur, à ouvrir sa portière de la main droite. Afin d’atteindre la poignée, il lui faut inévitablement tourner le tronc vers la gauche, ce qui le place en position idéale pour voir ce qui se trouve dans son angle mort. Une fois la portière entrebâillée, l’automobiliste peut voir si un cycliste vient vers lui et attendre son passage avant de procéder à l’ouverture complète.

Pour les personnes qui ne jouissent pas d’une mobilité suffisante et qui seraient incapables de se tourner vers l’arrière, le Dutch Reach peut quand même se montrer efficace. En saisissant la poignée de la main gauche, le visage se rapproche de la portière, ce qui permet de beaucoup mieux voir dans le miroir latéral.

On peut constater l’efficacité de la méthode sur cette petite vidéo.

3 emportiérages par semaine

Comme le rapportait Le Devoir, en juin dernier, selon le Service de police de la Ville de Montréal, on compte en moyenne 3 cas d’emportiérage par semaine sur le territoire de l’île. Mais il ne s’agit que des cas rapportés, lesquels sont bien souvent les plus graves. De l’avis des policiers, le nombre d’emportiérages serait bien plus élevé.

Rappelons que depuis juin dernier, à la suite de modifications apportées au Code de la sécurité routière, l’amende maximale est passée de 60 $ à 300 $ pour tout occupant d’un véhicule qui ouvre sa portière sans s’assurer de pouvoir faire la manœuvre sans danger. Alors, l’habitude du Dutch Reach devrait être prise aussi bien par les conducteurs que les passagers de véhicules automobiles. Et, peu importe ou l’on prend place, le truc est tout simple : on ouvre la portière avec la main opposée. Une excellente manière de se rappeler qu’il faut veiller à la sécurité des cyclistes !

 

Source: Treehugger



Télécharger le PDF