Lutte contre le tabagisme

Journée mondiale sans tabac: l’OMS presse les pays de poursuivre la lutte

Le 31 mai 2017

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que la lutte contre le tabagisme permet d’améliorer la santé, la prospérité, l’environnement et le développement des pays.

Chaque année, plus de 7 millions de personnes meurent dans le monde à cause de la consommation de tabac. Cela entraîne des coûts, pour les particuliers et les gouvernements, de plus de 1400 milliards de dollars (US $) par année en dépenses de santé et en perte de productivité.

Le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, le résume ainsi : « Le tabac est une menace pour nous tous. Il aggrave la pauvreté, bride la productivité économique, pousse les ménages à faire de mauvais choix alimentaires et pollue l’air intérieur »

Ici, au Québec

De son côté, Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, a profité de l’occasion pour rappeler les engagements du gouvernement en matière de lutte contre le tabagisme. L’un de ses objectifs, dévoilé en octobre 2016 lors du lancement de la première Politique gouvernementale de prévention en santé, est de faire diminuer à 10 % la proportion de fumeurs quotidiens ou occasionnels.

Selon les données 2014 de Statistique Canada, le Québec compte 19,6 % de fumeurs (hommes 22,4 %, femmes 16,8 %). Cela confirme une légère tendance à la baisse, alors qu’en 2010, 23,3 % des Québécois étaient des fumeurs. À ce chapitre, la ministre se dit convaincue que nous pouvons atteindre cet objectif collectif de réduire le taux actuel de tabagisme au Québec.

Source : Organisation mondiale de la santé