Jouer dans la rue

Beloeil: 1re ville à utiliser un modèle de résolution pour encourager le jeu libre

Le 8 octobre 2015

Le conseil municipal de la Ville de Beloeil a adopté à l’unanimité, le 28 septembre dernier, une résolution destinée à rendre ses milieux de vie plus favorables au jeu libre des enfants à l’extérieur.

Beloeil est ainsi devenue la première ville du Québec à s’inspirer d’un modèle de résolution développé conjointement par la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) et l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ). Ce modèle de résolution, qui s’accompagne d’un avis juridique, est destiné à reconnaître et autoriser les jeux libres dans certaines rues résidentielles.

Il s’agit pour le moment d’un projet pilote. Au cours de l’automne, Beloeil va lancer un appel aux citoyens afin qu’ils proposent des rues où il serait possible de l’expérimenter. Par la suite, le comité de circulation va examiner les candidatures afin de sélectionner les meilleurs emplacements. Des stratégies d’intervention, en terme de signalisation ou des mesures d’atténuation de la circulation, seront ensuite choisies en fonction de chacun des lieux. Si tout se passe comme prévu, les citoyens devraient être en droit d’utiliser certaines rues à des fins récréatives dès le printemps 2016.

L’importance du jeu libre

Pour la Coalition Poids et l’ASPQ, l’aménagement urbain ainsi que les politiques et règlements municipaux ont une grande influence sur les habitudes de vie des familles, et en particulier sur la pratique d’activités physiques. Or, lit-on dans le modèle de résolution de la Coalition Poids et de l’ASPQ, le jeu libre à l’extérieur apporte de nombreux bienfaits aux enfants.

  • Les enfants qui jouent dehors sont plus actifs et risquent moins de souffrir d’embonpoint ou d’être obèses.
  • Le jeu libre à l’extérieur favoriserait, entre autres, la prise de décision, l’évaluation des risques, la résolution de problèmes, les interactions sociales et la créativité.

Une question d’accessibilité et d’acceptabilité

Le jeu libre à l’extérieur se pratique habituellement dans les parcs et les cours arrière. Or, ces lieux ne sont pas facilement accessibles à tous les jeunes, au contraire des rues résidentielles et des ruelles. Il faut toutefois que les règlements le permettent et que des mesures appropriées soient mises en place afin d’assurer la sécurité de tous.

La ville de Beloeil mise sur le succès de ce projet pilote pour inciter sa population à jouer dehors. D’ailleurs, selon un sondage commandé par la Coalition Poids, au Québec, 2 citoyens sur 3 estiment que les enfants et les adultes devraient avoir le droit de jouer dans les rues et les ruelles. Et, toujours selon ce sondage, 90 % des répondants sont d’avis qu’il faut sécuriser les rues et ruelles en réduisant la vitesse des voitures et en limitant la circulation.

Sources :Coalition PoidsVille de Beloeil