Transport actif

Cycliste averti poursuit son déploiement dans plusieurs régions du Québec

Le 1 février 2019

Télécharger le PDF

Fidèle à sa mission d’encourager les habiletés des jeunes à vélo, le programme Cycliste averti, de Vélo Québec, poursuit sa croissance et s’affiche désormais sur un nouveau site complètement revampé et plus facile à utiliser pour les écoles.

Au menu de cette refonte : un site beaucoup plus convivial qui regroupe tous les contenus pédagogiques, de même que les documents pour les écoles et les familles. Autrefois un peu éparpillés dans le site, ils sont maintenant plus facilement disponibles dans la section « Accès enseignant »[1]. « Notre souhait, explique Magali Bebronne, chargée de programme, a été de faciliter la vie des enseignants. Tous les outils essentiels à la démarche, du volet pratique au volet théorique, sont rassemblés au même endroit. Et, nouveauté cette année, on les retrouve en version anglaise. »

« Un autre de nos objectifs, poursuit Magali Bebronne, a été d’offrir une visibilité accrue à nos partenaires. Rien de plus naturel, d’ailleurs, car nous avons beaucoup compté sur eux, ces dernières années, pour déployer le programme en régions. Ils sont désormais tous bien représentés sur notre site, là où le programme est actif. Ce qui offre aussi un bon aperçu de la robustesse de notre réseau toujours en train de se consolider. Cette année, le Centre-du-Québec s’ajoute avec Drummondville. L’Estrie, avec Magog et peut-être Sherbrooke. La Montérégie, avec Sainte-Julie. Et des discussions sont en cours avec la Capitale-Nationale. »

Enfin le nouveau site se distingue par un volet de type « appel à l’action ». Sous l’onglet « Participez », les enseignants ou les directions d’établissement sont invités à accueillir le programme dans leur école. Les cyclistes aguerris, eux, à devenir instructeurs. Et les organismes en région, à se proposer comme mandataires. « Même sans effort de promotion, nous recevons déjà beaucoup plus de demandes que par le passé, se réjouit Magali Bebronne. »

Une croissance soutenue et mesurée

L’an dernier, pour l’édition 2017-2018, Cycliste averti a rejoint au printemps 117 classes dans 40 écoles, soit plus de 2 200 élèves. Et à l’automne, 29 classes de 10 écoles ont pu offrir la formation à quelque 600 élèves. Ce printemps, Cycliste averti sera déployé dans 200 classes, dont une centaine à Montréal et les autres ailleurs au Québec.

« Bien sûr, reconnaît Magali Bebronne, la proportion de jeunes que nous rejoignons demeure encore modeste, comparée à l’ensemble des écoles de la province. Mais nous continuons nos efforts pour fidéliser les écoles qui participent au programme, en plus d’en ajouter d’autres. Nous le faisons à notre rythme et en fonction de certaines contraintes qui limitent nos actions. »

« Bien entendu, explique-t-elle, la pérennité du financement demeure pour nous un enjeu crucial. Ensuite, nous devons consacrer le temps et les efforts nécessaires pour bien accompagner nos partenaires afin qu’ils exécutent correctement leur rôle de mandataires. Enfin, autre goulot d’étranglement : la formation des instructeurs. Car pour former des instructeurs, il faut d’abord l’avoir été soi-même pendant au moins deux ans… Ce qui fait que notre bassin de candidat est encore un peu limité. »

« Bref, l’engouement que suscite notre programme dépasse parfois nos capacités de réponses, admet Magali Bebronne, surtout dans certaines régions. Mais nous invitons tout de même les enseignants et les directions d’établissement à poser leur candidature. En soi, il n’y a pas de date limite, mais il y a un nombre limité de classes. C’est un peu le principe du premier arrivé premier servi. Je pense qu’il sera encore possible de s’inscrire jusqu’à la fin février. »

[1]Pour obtenir l’accès, il faut d’abord contacter Cycliste averti qui communiquera ensuite le mot de passe.



Télécharger le PDF

Cycliste averti en bref

Le programme Cycliste averti, qui vise à préparer les élèves de 5e et 6e année à se déplacer à vélo de façon sécuritaire et plus autonome dans leur environnement, se déroule en 4 étapes :

  • Formation théorique en classe portant principalement sur les notions de sécurité routière à vélo
  • Exercices pratiques, sous la supervision de l’enseignant en éducation physique, en circuit fermé pour favoriser l’acquisition d’une meilleure maîtrise du vélo
  • Sorties de groupe sur route, encadrées par des accompagnateurs, pour se familiariser avec l’environnement routier de l’école
  • Sortie sur route individuelle évaluée par des examinateurs

« Au terme du programme, le bulletin décerné à l’élève témoigne de la qualité de sa formation et des compétences acquises, insiste Magali Bebronne. Et nos outils de communication destinés aux parents insistent sur le sérieux du programme. Nous souhaitons susciter une réflexion dans les choix de transport de la famille. Et d’ailleurs, nous misons un peu sur le fait que les parents vont apprendre un peu de leurs enfants, et que tous vont modifier leurs comportements, en tant que cyclistes et à l’égard des cyclistes. »