Jeu libre

Organiser une journée de jeu libre et actif : un guide en 8 étapes

Le 26 octobre 2018

Afin de sensibiliser les parents et les intervenants du milieu à l’importance du jeu libre et actif pour le développement global des enfants, le Comité estrien pour les saines habitudes de vie, en collaboration avec la Maison de la famille les Arbrisseaux,a développé un Cahier d’accompagnement et d’organisation d’une journée de jeu initié par l’enfant : Libres et Créatifs.

Inspiré de l’initiative ontarienne PLAYLearnThink de Pierre Harrison, Libres et Créatifs a pour objectif d’aider les organismes à offrir des moments et des espaces destinés au jeu libre et actif PAR et POUR les enfants de 5 à 12 ans. Concrètement, il s’agit d’activités extérieures dans lesquelles les enfants peuvent créer leur propre terrain de jeu avec les matériaux laissés à leur disposition, le tout sous l’œil bienveillant de leurs parents. Ainsi, œuvres artistiques, course à obstacles, cabanes en bois, parcours de découverte, et autres, prennent forme au gré de l’imagination des enfants.

Créer l’environnement

En plus d’introduire des notions bien vulgarisées sur le jeu libre, le jeu actif et la prise de risque, le cahier explique, en 8 étapes simples, comment organiser une journée Libres et Créatifs :

  1. Être motivé – et être contagieux pour son équipe !
  2. Inscrire l’activité dans un événement familial prévue au calendrier – par exemple une fête de la famille.
  3. Trouver un lieu – idéalement un espace vaste et vert offrant de nombreux défis pour laisser place au jeu des enfants.
  4. Choisir des activités – non pas dans un esprit d’activités structurées, mais plutôt de définir l’intention derrière ce qui sera offert aux enfants.
  5. Choisir des intervenants, des bénévoles pour la journée – logistique ou encadrement, différents rôles peuvent être joués, mais tous doivent s’entendre sur les valeurs et les messages clés à véhiculer pour mener à bien une telle journée.
  6. Rassembler du matériel – en priorisant les matériaux qui favorisent le jeu actif comme le gros matériel propice à la construction et aux déplacements.
  7. Faire la promotion de l’activité – on l’affiche, on partage, on en parle !
  8. Assurer les premiers soins – il importe d’avoir des bénévoles qualifiés en secourisme parmi l’équipe.
jouer dehors

Le guide propose aussi une intéressante liste de matériel artistique et de construction que l’on peut mettre à la disposition des enfants lors d’une journée Libres et Créatifs. Plusieurs trucs et astuces s’y trouvent, tant sur le  et le comment se procurer et entreposer ce matériel, que sur la façon de le l’utiliser stratégiquement le jour venu.

En outre, on y retrouve une section portant sur le rôle de l’intervenant auprès des enfants… et des parents ! En effet, pour que le jeu soit initié et guidé par l’enfant, l’adulte ne doit pas tenter de jouer l’animateur, mais doit plutôt assurer un rôle de soutien et d’observateur actif, tout en ajustant son encadrement selon les besoins de l’enfant. Diverses techniques d’encadrement en soutien au jeu libre sont ainsi proposées dans le cahier.

Enfin, une activité Libres et Créatifs est un moment propice pour partager certains messages clés en matière de plaisir et de liberté dans le jeu auprès des parents. Sous forme de petites pistes telles que : « Observez et reconnaissez les compétences et les habiletés de votre enfant – Permettez à votre enfant de jouer dans la nature et avec des défis naturels qu’elle comporte » le guide invite à la réflexion, mais surtout à l’action pour que le jeu puisse se poursuivre jusqu’à la maison.

Pour plus d’information, consultez le Cahier d’accompagnement Libres et Créatifs.