Santé des jeunes

Transport actif vers l’école: les preuves des effets bénéfiques s’accumulent

Le 11 juin 2014

Les effets bénéfiques du programme américain Safe Routes to School (SRTS) sont de mieux en mieux documentés, rapporte une synthèse de recherche publiée par l’organisme Active Living Research.

Ce document de cinq pages, intitulé Impact of Safe Routes to School Programs on Walking and Biking, fait un tour d’horizon des données scientifiques les plus récentes et les plus solides concernant les effets de ce programme sur :

  • la santé des élèves;
  • le nombre d’élèves se déplaçant à pied ou à vélo;
  • l’amélioration de la sécurité des élèves;
  • la réduction des coûts de santé et de transport.

marcher vers l'école

Encourager le transport actif des écoliers : santé, sécurité et économies

Entre 2005 et 2012, le Congrès américain a alloué 1,2 milliard US au déploiement de SRTS en mettant l’évaluation des interventions en tête de liste des objectifs. En se basant sur plusieurs études réalisées dans différentes villes et États américains, Active Living Research conclut que :

  • Le transport actif des élèves pourrait améliorer leur santé physique et mentale.
  • Le programme SRTS a fait augmenter le nombre d’élèves qui se déplacent à pied et à vélo pour aller à l’école.
  • Les trajets non sécuritaires rendent les déplacements actifs des élèves plus difficiles. Le programme SRTS a amélioré la sécurité des jeunes qui marchent ou pédalent pour aller à l’école.
  • Le programme SRTS peut réduire les coûts de santé et de transport pour les familles et les commissions scolaires.

Pour la suite des choses : un soutien financier plus stable et des municipalités qui agissent

Active Living Research souligne le fait que le programme STRS est actuellement implanté dans près 14 000 écoles, mais que le soutien financier au niveau fédéral devrait être plus stable.

L’organisme invite également les municipalités à être proactives en intégrant le programme SRTS à leur planification et en priorisant la rénovation ou la construction d’infrastructures routières sécuritaires pour les écoliers. Voici les actions municipales recommandées par Active Living Research :

  • adopter des règlements obligeant la construction de trottoirs;
  • construire des écoles dont les plans favorisent l’accès à pied ou à vélo;
  • prioriser l’amélioration des infrastructures aux abords des écoles;
  • agir et investir dans les quartiers défavorisés pour réduire les inégalités.

 

Source : Active Living Research. Research Review, May 2015. Impact of Safe Routes to School Programs on Walking and Biking.