Politique alimentaire

La santé au menu de la ville de Valleyfield

Le 17 mai 2017

Salaberry-de-Valleyfield se dote d’une nouvelle politique alimentaire afin d’améliorer la qualité nutritionnelle des aliments offerts sur son territoire.

Cette nouvelle politique concerne les infrastructures municipales, tels les arénas, ainsi que les événements organisés sur le territoire de la ville. Un guide pratique a d’ailleurs été développé par la municipalité qui contient des trucs et astuces pour bonifier l’offre alimentaire.

L’objectif de cette politique n’est pas d’interdire la malbouffe, mais de s’assurer que les consommateurs aient accès à des aliments sains, comme des fruits, des légumes et de l’eau. Par exemple, dans les arénas, on trouve toujours de la poutine, mais elles côtoient désormais les wraps, salades et galettes d’avoine cuisinées.

Boissons énergisantes bannies

Si la malbouffe n’est pas bannie des espaces publics, la nouvelle politique alimentaire interdit par contre la vente et la promotion des boissons énergisantes dans les parcs et les espaces verts. Une mesure qui est déjà en vigueur à l’intérieur des bâtiments de la Ville depuis 2012. Pour justifier cette décision, Salaberry-de-Valleyfield s’est appuyée sur une publication de l’Association pour la santé publique du Québec qui documente les risques reliés à la consommation de ces boissons.

Source : Le Journal Saint-François