Laurentides

MRC d’Argenteuil: un projet d’agriculture rassembleur

Le 16 novembre 2017

Depuis 2015, le projet d’agriculture communautaire de la MRC d’Argenteuil récolte des tonnes de légumes et fait germer une grande solidarité. Deux acteurs du projet nous expliquent comment ils ont réussi à mobiliser toute une communauté grâce à cette initiative qui fournit des légumes frais à 550 familles de la MRC.

Rappelons tout d’abord brièvement l’histoire de cette initiative novatrice : la MRC a acquis en 2013 un terrain de 245 hectares, dont 45 sont cultivables, et a choisi d’y développer un projet d’agriculture de proximité à caractère social. Ainsi, depuis l’été 2015, sur une parcelle d’un hectare, on cultive des légumes, des fines herbes et des fruits. La récolte (20 tonnes en 2016 et en 2017) est majoritairement livrée au Centre d’entraide Argenteuil qui la distribue à environ 500 familles défavorisées, réparties dans les 9 municipalités de la MRC.

jardin communautaire

Reconnaissance provinciale

Ce projet d’agriculture de proximité à vocation sociale a été présenté maintes fois dans des médias provinciaux, régionaux et locaux. Son caractère innovateur a été notamment récompensé en 2016, par le Réseau québécois des villes et villages en santé (Prix excellence – Catégorie Intelligence collective) et, la même année, par le Carrefour action municipale et famille (CAMF), qui lui a décerné le prix « Initiative porteuse d’un soutien aux familles ». Malgré tous ces succès la MRC et ses nombreux partenaires sont loin de s’asseoir sur leurs lauriers et bonifient le projet chaque année.

Augmenter l’implication de la communauté

« En 2017, nous voulions encourager plus de citoyens à venir nous donner un coup de main sur place, qu’ils soient ou non bénéficiaires de la distribution des légumes, explique Renée-Claude Bergeron, coordonnatrice de ce projet pour la MRC d’Argenteuil. Pour valoriser et reconnaître ce volontariat, nous avons mis en place les “paniers solidaires”. »

Cette initiative consiste à récompenser l’implication de chacun en fonction du nombre d’heures consacrées au projet. Ainsi, les « Jardiniers » qui ont effectué 30 heures et plus de travail ont reçu un panier de légumes de leur choix chaque fois qu’ils sont venus, en plus de recevoir une caisse d’aliments à transformer au moment des grandes récoltes (les tomates, par exemple). Les « Apprentis jardiniers » ont fait 10 heures et plus de volontariat et ont reçu un panier à chaque visite. Les « Pouces verts », qui sont venus une ou deux fois, ont eu droit à un panier des légumes récoltés ce jour-là.

paniers de légumes

« Les paniers solidaires ont été très appréciés. Les quelque 215 volontaires ont reçu en tout 1300 kg de légumes dans leurs paniers solidaires en échange de 1463 heures d’implication. J’aime bien appeler ces légumes, des légumes mobilisateurs ! » Renée-Claude Bergeron

Former les jeunes

Un partenariat mis en place avec le Carrefour Jeunesse-Emploi d’Argenteuil s’est également révélé très fructueux. « De mai à octobre, 28 jeunes sont venus nous aider, à raison de 2 ou 3 fois par semaine, raconte Renée-Claude Bergeron avec enthousiasme. Ils en retirent de la fierté : celle de contribuer au mieux-être de familles démunies. »

« Les jeunes font aussi des apprentissages qui peuvent leur être utiles auprès des agriculteurs qui cherchent des ouvriers, ajoute Éric Pelletier, directeur Génie forestier et chargé de projets à la MRC d’Argenteuil. En septembre et en octobre cette année, nous avons offert, à titre expérimental, des stages rémunérés d’un jour à quatre jeunes du Carrefour jeunesse emploi. Nous prévoyons renouveler l’expérience dès le début de la saison 2018. »

jardin communautaire

Et la présence des jeunes ne s’arrête pas là. « Cette année, le projet d’agriculture communautaire a été présenté au cours d’une journée “Carrières” à la polyvalente, poursuit Éric Pelletier. Nous avons reçu cinq CV et embauché deux étudiants de secondaire 4 et 5 pour l’été, une autre initiative qui sera reprise en 2018. »

Initier les enfants

Le projet de la MRC est aussi un excellent moyen de sensibiliser les enfants à l’importance et au plaisir de manger des fruits et des légumes. « Nous avons organisé des activités au champ spécifiquement pour les jeunes des camps de jour de Lachute et de Saint-André d’Argenteuil », précise Renée-Claude Bergeron.

jardin communautaire

Les services de garde scolaire de la MRC ont, pour leur part, bénéficié d’une journée « Opération courge » cet automne. « Les jeunes ont cuisiné un plat avec les courges spaghettis que nous leur avons fournies, et l’ont rapporté à la maison, relate Éric Pelletier. Nous avons organisé une activité pour la Maison de la famille, au cours de laquelle parents et enfants ont récolté et décoré des citrouilles sur place. »

paniers de légumes

De plus, dans le cadre d’un échange avec la Saskatchewan, le club des 4H de Lachute est venu donner un bon coup de main. « Les 25 jeunes et leurs accompagnateurs ont passé l’après-midi à désherber les oignons », se réjouit Renée-Claude Bergeron.

jardin communautaire

Échanger avec la communauté

Pour les adultes, le projet offre aussi bien des occasions d’échange. Ainsi, les cuisines collectives ont la possibilité de faire des commandes spéciales de légumes pour préparer leurs repas, et, cette année, des employés de l’entreprise Cascades sont venus prêter main-forte au champ dans le cadre d’une activité de consolidation d’équipe (team-building).

jardin communautaire

« Nous faisons aussi du réseautage en offrant nos légumes et fruits au cours de différents évènements organisés dans la MRC, ainsi qu’en donnant des transplants et semis aux différents jardins communautaires de la MRC », souligne Renée-Claude Bergeron.

« Pour les appels à tous au moment des grandes récoltes, la page Facebook de la MRC, la télévision communautaire et les journaux sont de bons moyens de recruter des bénévoles et, bien sûr, tous nos partenaires en parlent dans leurs réseaux », explique Éric Pelletier.

Renée-Claude Bergeron, Anne Leclaire, ouvrière agricole, Danielle tremblay et Aurore Cyr, citoyennes d’Argenteuil

Des rencontres « nourrissantes »

Cette année, une des actions particulièrement porteuses a été d’établir un lien direct avec les personnes profitant des services du Centre d’entraide. « Nous nous sommes organisés pour qu’au moins un des employés au champ soit présent au moment de la distribution hebdomadaire des denrées, précise Renée-Claude Bergeron. Rien de mieux qu’un jeune avide de partager sa fierté de produire des légumes pour créer des liens de confiance et de reconnaissance et pour inciter les gens à venir donner un coup de main au champ. »

Cette parcelle de terre et ses récoltes ont ainsi non seulement mobilisé de nombreux partenaires issus de multiples horizons, mais ont aussi tissé des liens précieux et une réelle solidarité autour du droit de tous à une alimentation saine.