villes en santé

Municipalités: 8 pistes d’action pour encourager vos citoyens à boire de l’eau

Le 18 décembre 2017

Encourager la consommation d’eau du robinet dans votre municipalité permet non seulement d’offrir une meilleure qualité de vie aux citoyens, mais également de faire la promotion de votre eau municipale.  

D’un point de vue de santé publique, l’eau est définitivement la meilleure boisson pour s’hydrater. Si on souhaite encourager la population à boire plus d’eau du robinet, il faut faciliter son accès dans les lieux publics, tout en créant des environnements qui rendent ce choix le plus agréable et le plus facile à faire – au détriment des boissons sucrées et de l’eau embouteillée.

Vous êtes un élu ou un acteur municipal et vous voulez que vos citoyens puissent faire des choix sains, économiques et écoresponsables pour s’hydrater? Vous ne savez pas par où commencer? Voici 8 pistes d’action pour vous aider à y voir plus clair.

fontaine d'eau

1- Planifier l’environnement bâti

La base pour encourager la consommation d’eau du robinet, c’est d’avoir facilement accès à de l’eau potable gratuite dans les lieux publics. On devrait retrouver au moins une source d’eau dans les espaces publics suivant: parcs, terrains de jeux, édifices municipaux (arénas, centres sportifs et de loisir, etc.) et près des réseaux cyclables et piétonniers. Ces points d’eau doivent être situés dans des endroits stratégiques et visibles.

Saviez-vous que 96 % de la population juge important d’avoir accès à une fontaine d’eau dans les lieux publics[1]?

Si vous identifiez des lieux où l’accès à l’eau est difficile ou limité sur votre territoire, élaborez un plan d’aménagement pour y remédier.

Lors d’événements spéciaux, de fêtes organisées ou lors de grande chaleurs estivales, l’offre habituelle ne sera pas suffisante. L’installation temporaire de sources d’eau alternatives, telles que les fontaines d’eau mobiles ou les citernes, permettent de répondre à l’achalandage accru.

2- Aménager l’espace

Pour que les gens boivent davantage d’eau, il faut aussi aménager l’espace pour faciliter leurs choix :

  • s’assurer que les sources d’eau fonctionnent et qu’elles sont entretenues correctement (propres et avec un débit adéquat);
  • mettre en valeur les fontaines de vos établissements, par exemple en concevant des affiches promotionnelles pour les rendre plus attrayantes

3- Cartographier les fontaines

La cartographie des points d’eau potable sur votre territoire est une méthode simple et efficace qui aidera les citoyens à les repérer plus facilement. La carte peut-être rendue disponible dans les lieux publics, en ligne ou encore par le biais d’une application mobile comme l’a fait la ville de Vancouver.

fontaine d'eau

4- Éliminer l’offre de bouteilles de plastique à usage unique

La production et le transport des bouteilles de plastiques ont un impact néfaste sur l’environnement. Après un seul usage, ces bouteilles se retrouvent dans les rues, les parcs et les cours d’eau, ainsi que dans les sites d’enfouissement et les dépotoirs municipaux.

Dans une approche de développement durable, éliminer les bouteilles de plastique à usage unique des édifices municipaux et lors d’événements spéciaux permet de produire moins de déchets, tout en améliorant la qualité de vie des collectivités.

5- Encourager l’usage de gourdes et de contenants réutilisables

Selon la même logique de développement durable, il est tout aussi important d’encourager l’utilisation de gourdes et de contenants réutilisables. Cette action a également des retombées économiques positives, puisque la population paie déjà le traitement et la distribution de l’eau potable par ses taxes.

6- Sortir les boissons sucrées des établissements municipaux

Les boissons sucrées et énergisantes contiennent beaucoup de sucre, ne contribuent pas à une saine hydratation et occupent une place trop importante dans l’alimentation de la population québécoise, surtout chez les jeunes[2]. De plus, les évidences scientifiques ont clairement démontré une association entre la consommation de ces boissons et de nombreux problèmes de santé[3].

L’omniprésence des boissons sucrées et énergisantes n’est pas cohérente avec la pratique de sports et la promotion de l’activité physique dans les édifices et les lieux municipaux.

Afin de réduire la visibilité de ces boissons non nutritives et de créer des environnements favorables à la consommation d’eau du robinet, éliminer les boissons sucrées de l’offre alimentaire dans les parcs, les édifices municipaux (arénas, centres sportifs, etc.) et lors des événements populaires.

Le 17 octobre 2011, la Ville d’Amqui fut la première à adopter une résolution pour interdire la vente de boissons énergisantes dans les édifices municipaux. Depuis, cette mobilisation a été reproduite par des dizaines de municipalités du Québec.

Le 12 décembre 2017, les élus montréalais ont adopté une motion visant à éliminer graduellement la vente de boissons sucrées dans les édifices de la Ville.

7- Adopter une politique ou une résolution municipale

L’adoption d’une politique ou d’une résolution du conseil municipal permet d’assurer la continuité des efforts et de la volonté politique pour encourager la consommation d’eau du robinet, indépendamment du changement de personnel à la tête des villes. 

La Coalition québécoise sur la problématique du poids propose un modèle de résolution pour Faciliter l’accès à l’eau potable gratuite dans les lieux publics.

8- Faire une campagne de promotion de l’eau municipale

Pour redonner une vitrine de choix à votre eau municipale et développer un lien positif entre le public et l’eau du robinet, l’idée est de la présenter sous un tout nouveau jour : comme un véritable produit de marque, de grande qualité, accessible, écologique et économique.

Pensez à une campagne de valorisation de l’eau du robinet, qui peut être diffusée par le biais des médias sociaux, d’affiches promotionnelles dans les édifices municipaux et de publicité à la télévision. Certaines villes dans le monde (Paris, Besançon, etc.) ont également opté pour la labellisation de leur eau municipale grâce à un logo, apposé sur des carafes d’eau distribuées au public et aux restaurateurs du territoire.



Ressources

Chacune des 16 régions du Québec sont dotées d’une équipe de partenaires pour vous accompagner dans la création et le maintien d’environnements favorables aux saines habitudes de vie dans vos municipalités. Ces équipes sont toutes engagées dans la démarche Prendre soin de notre monde.

[1] Sondage omnibus web effectué par Ipsos, pour le compte de la Coalition québécoise sur la problématique du poids, auprès d’un échantillon représentatif de 1001 répondants francophones du Québec, âgés de 18 à 74 ans (du 12 au 20 novembre 2012).
[2] Institut de la statistique du Québec (2012). Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) 2010-2011, TOME 1 – Le visage des jeunes d’aujourd’hui : leur santé physique et leurs habitudes de vie, 256 pages.
[3] Malik V.S., Popkin B. M., Bray G. A., Despres J. P., Hu,F. B. (2010b). « Sugar-sweetened beverages, obesity, type 2 diabetes mellitus, and cardiovascular disease risk », Circulation., vol. 121, no. 11, pp. 1356-1364