Épidémie d'obésité

La plus grande association médicale des États-Unis recommande de taxer les boissons sucrées

Le 11 juillet 2017

L’American Medical Association (AMA) a récemment adopté une politique appuyant clairement la mise en place de mesures efficaces pour réduire la consommation de boissons sucrées.

Selon la plus puissante association médicale des États-Unis, l’imposition d’une taxe fait partie des stratégies dont l’efficacité est démontrée. L’AMA ajoute du même souffle que les revenus générés par cette taxe doivent servir à financer des programmes de santé publique consacrés à la prévention et au traitement de l’obésité.

Cette prise de position s’appuie sur un rapport du Council of Science and Public Health (CSPH), dévoilé au cours du récent congrès annuel de l’AMA. Celui-ci documente les effets néfastes des boissons gazeuses sur la santé des enfants et des adultes, et passe en revue l’efficacité des mesures mises en place ou proposées pour en réduire la consommation.

En plus de la taxation, les stratégies suivantes ont elles aussi démontré leur efficacité, selon le rapport du CSPH :

  • Éliminer la vente de boissons sucrées dans les écoles primaires et secondaires;
  • Afficher une mise en garde sur les contenants de boissons sucrées, afin d’informer les consommateurs des effets néfastes de ces produits sur leur santé;
  • Utiliser des emballages neutres.

Recommandations pour les établissements de santé

L’AMA encourage également les hôpitaux et les centres de santé à restreindre la vente de boissons sucrées dans leurs installations, en offrant davantage de choix sains comme l’eau, le lait non aromatisé, le café et le thé non sucré. Elle recommande aussi que la teneur en calories de chacune des boissons offertes dans les machines distributrices soit affichée à côté de leur prix.

Poursuivre la recherche

L’AMA a identifié d’autres mesures qui pourraient réduire la consommation de boissons sucrées, mais juge qu’elles ne sont pas suffisamment documentées pour le moment. Voilà pourquoi elle recommande aux chercheurs de mener des études sur les aspects suivants :

  • le contrôle de la taille des portions vendues dans les restaurants rapides;
  • la restriction de la vente des boissons sucrées sur les lieux de travail et dans les lieux publics;
  • la restriction du marketing des boissons sucrées visant les enfants.

L’AMA prend aussi position sur un sujet complexe qu’elle a déjà abordé dans de précédentes politiques. Comme d’autres organisations américaines, elle persiste à recommander que les subventions agricoles soient uniquement accordées pour soutenir la production d’aliments sains comme les fruits et de légumes.

Sources : Heathy Food America, American Medical Association, rapport du Council of Science and Public Health