Saine alimentation pendant la grossesse

Fondation OLO: une étude confirme qu’investir dans la santé des bébés est rentable pour toute la société

Le 11 juin 2017

Une étude économique, la première du genre au Canada, démontre qu’investir dans les saines habitudes alimentaires des mères et de leur bébé est efficace et rentable, à court et à long terme.

L’alimentation et les saines habitudes alimentaires pendant la grossesse et les deux premières années de vie de l’enfant influencent son développement physique, psychologique, social et affectif. Aussi les effets bénéfiques sur la santé des bébés du programme OLO, qui offre un soutien alimentaire aux femmes enceintes en situation de précarité financière, ne semblent faire aucun doute. Mais, jusqu’à maintenant, aucune étude ne s’était penchée sur les résultats concrets et l’impact économique de ce programme.

Catherine Haeck et Pierre Lefebvre de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM ont publié une étude sur l’efficacité de l’intervention nutritionnelle OLO. Les conclusions de leur étude sont claires : l’accompagnement nutritionnel offert par la Fondation OLO et les intervenants des CLSC et du milieu communautaire est efficace et rentable pour tous.

200 000 bébés en santé et des économies pour toute la collectivité

Après plus de 25 ans d’existence, la Fondation OLO peut s’enorgueillir d’avoir contribué à la santé de plus de 200 000 bébés. L’étude, qui a évalué l’impact de l’intervention nutritionnelle OLO sur trois indicateurs stratégiques de la santé des enfants à leur naissance (poids à la naissance, prématurité et durée de la gestation), a ainsi démontré que les bébés OLO ont un poids de naissance plus élevé de 70g, en moyenne, que ceux qui sont nés dans le même territoire et le même contexte avant l’implantation du programme.

L’intervention OLO contribue ainsi à réduire de 1,6 fois le risque que le bébé naisse avec un faible poids. Avec un coût moyen de 543 $ par bébé, le programme est donc rentable dès la naissance, puisqu’il permet d’économiser entre 600  $ et 700  $ en coûts d’hospitalisation dus à des problèmes de santé liés au faible poids.

allaitement

Des enfants en santé sont un gage de vitalité économique

Cette économie s’est penchée sur les coûts prénataux, mais elle est loin de comprendre tous les bienfaits sur la santé et le développement global de l’enfant à moyen et à long terme. Les enfants nés avec un faible poids sont notamment plus à risque de présenter des problèmes de santé, des retards ou des difficultés dans le développement de leurs fonctions cognitives. Une étude a ainsi montré qu’un gain de 1% du poids de naissance d’un bébé augmente la diplomation au niveau des études secondaires de 0,09 point de pourcentage. Le suivi OLO engendre donc des impacts positifs sur la réussite éducative et pourrait accroître significativement les revenus des gens nés d’une mère ayant reçu cette intervention, mais aussi des gouvernements.

Investir tôt dans la vie des enfants rapporte à toute la société

La période d’observation de l’étude s’étend de 1986 à 2008. C’est la première étude canadienne où il est possible d’analyser l’effet de l’implantation progressive d’un programme de nutrition prénatal et qui montre l’impact causal de l’intervention nutritionnelle OLO. Les conclusions de l’étude, présentées le 7 juin par la chercheure Catherine Haeck dans le cadre des Rendez-vous OLO, ont été reçues avec enthousiasme et fierté par la Fondation qui voit ainsi cautionnés l’efficacité de ses actions et la rentabilité de ses efforts. Grâce à des gestes et un soutien alimentaire adaptés, la Fondation OLO aide les enfants à naître en santé et à connaître un bon départ dans la vie. « L’avenir, résume bien l’économiste Catherine Haeck, ça commence par des bébés en santé.  »

Pour en savoir plus sur les actions de la Fondation OLO.