Déclaration de Salzbourg

Jeu libre: tous les enfants devraient pouvoir profiter de la nature

Le 20 juin 2017

Peu importe où ils vivent, apprennent et jouent, tous les enfants devraient pouvoir profiter de la nature, ont déclaré des experts réunis à Salzbourg dans le cadre du forum Parks for the Planet.

Des spécialistes du développement des enfants, des politiques environnementales, de la santé publique ainsi que des urbanistes interpellent donc les élus pour que les enfants aient accès à des espaces naturels sécuritaires où jouer librement à moins de 10 minutes à pied de leur domicile.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, les auteurs de la déclaration ont formulé 8 pistes d’action :

  • Accès équitable aux espaces naturels pour les enfants de tous âges et de tous les milieux.
  • Verdir tous les lieux fréquentés par les enfants (cours d’école, parcs, terrains de jeu, chemin vers l’école, etc.).
  • Consulter les enfants lors de la conception ou la réfection d’espaces verts.
  • Susciter l’intérêt pour la nature avec des jardins scolaires ou communautaires.
  • Protéger les espaces naturels et s’assurer de leur distribution équitable dans le tissu urbain.
  • Connecter la ville aux écosystèmes environnants en créant des corridors verts qui les traversent.
  • Accroître les superficies des espaces protégés pour assurer la conservation des milieux naturels.
  • Établir des partenariats avec les différents acteurs de la société afin de créer une culture qui fasse la promotion de villes inclusives et en santé.

Appel à l’action

Dans le cadre de cette déclaration, les auteurs font remarquer que la plupart des villes n’ont pas été conçues pour répondre aux besoins des enfants. Ils affirment que les jeunes devraient pouvoir jouir du « droit de vivre dans une ville sécuritaire et salubre ». Selon eux, il est d’autant plus important d’agir que, d’ici 2050, plus des deux tiers des habitants de la planète seront des citadins. D’où l’urgence de se doter de pratiques et de politiques qui reconnaissent l’importance des espaces verts pour la santé mentale et physique des individus, sans oublier les nombreux services écologiques que ces derniers nous rendent.

Fait à souligner, cette troisième session du Forum a bénéficié d’un soutien de Parcs Canada.



Le forum Parks for the Planet était organisé conjointement par le Salzburg Global Seminar, un organisme indépendant fondé en 1947 dont la mission est d’inciter les dirigeants à résoudre les grands enjeux de la planète, et l’Union internationale pour la conservation de la nature, une organisation non gouvernementale consacrée à la conservation de la nature.

Cette année, le forum s’est inspiré de la Promesse de Sydney stipulant que la nature représente le fondement de nos vies, de notre économie et de nos aspirations et qu’elle sous-tend notre existence, notre identité culturelle, notre santé et notre prospérité (traduction libre).