Municipal

L’ouverture pivot, pour prévenir l’emportiérage des cyclistes

L’ouverture pivot, pour prévenir l’emportiérage des cyclistes

Ressource

C’est la hantise de tout cycliste qui roule le long d’une file de voitures stationnées : voir soudain s’ouvrir une porte juste devant lui. Le plus souvent, on peut l’éviter au prix d’une périlleuse manœuvre, mais d’autres fois, c’est trop tard. Or, une habitude toute simple à prendre permet aux automobilistes de prévenir ces collisions qui parfois tournent à la tragédie. Cette habitude, c’est l’ouverture pivot !

François Grenier

François Grenier

JOURNALISTE | 100º

Depuis le 1er septembre, Vélo Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), a lancé une toute nouvelle campagne afin de sensibiliser les automobilistes au risque évitable d’emportiérage de cycliste grâce à l’ouverture pivot. Cette manœuvre simple consiste à ouvrir sa portière avec la main opposée. Ce qui oblige la personne à faire pivoter son tronc pour la placer en position idéale afin de bien voir ce qui se trouve dans son angle mort ou même à travers sa portière entrebâillée.

Dutch Reach = ouverture pivot

Cette technique, que les Américains appellent le « Right Hand Reach » nous vient en réalité des Pays-Bas où elle est enseignée depuis des décennies. On la surnomme d’ailleurs  Dutch Reach ou « portière hollandaise » en français. Donc, l’ouverture pivot, ici au Québec, consiste, pour le conducteur, à ouvrir sa portière de la main droite. Et pour le passager, d’utiliser sa main gauche, car si la voiture est garée dans un sens unique, du côté gauche de la chaussée, c’est lui qui risque de provoquer l’emportiérage d’un cycliste.

Emportiérage

Statistiques d’emportiérage sous-évaluées

Dans son communiqué, Vélo Québec rappelle que depuis 2013, à Montréal, seule ville au Québec qui compile de telles statistiques, on ne compte pas moins de 1227 cas recensés d’emportiérages. Un nombre qui demeure bien en deçà de la réalité puisque tous ces accidents, surtout ceux qui sont mineurs, ne sont pas rapportés. On peut aussi citer une étude de la Ville de Vancouver selon laquelle plus de 15 % des collisions impliquant une voiture et un vélo résultent d’un emportiérage.

Rappelons en outre que sur le site du SPVM, on signale aux conducteurs que selon le Code de la sécurité routière, article 430, « Nul ne peut ouvrir la portière d’un véhicule routier à moins que ce véhicule ne soit immobilisé et sans s’être assuré qu’il peut effectuer cette manœuvre sans danger ». En conséquence on leur suggère justement, avant d’ouvrir une portière, de regarder dans le rétroviseur et d’utiliser la main opposée à la portière pour l’ouvrir. CQFD.

L’ouverture pivot, voilà une habitude toute simple à prendre, que l’on soit conducteur ou passager d’une automobile. C’est d’ailleurs le même type de geste qui nous permet de saisir la ceinture de sécurité afin de la boucler. Un geste qui peut sauver des vies !

Communauté

Vous avez aimé l’article?

En quelques clics, joignez notre communauté et obtenez le meilleur de 100º grâce à des ressources personnalisées.

Créer mon profil
DEVENEZ AMBASSADEUR ET FAITES BRILLER LES PROJETS DE DEMAIN