Entrepreneuriat social

La Cantine à domicile: solidarité, santé et saveur au menu

La Cantine à domicile: solidarité, santé et saveur au menu

Ressource

En ces temps où le prix des aliments atteint des sommets, le projet La Cantine à domicile tombe à point avec des plats surgelés sains et abordables, préparés par des traiteurs communautaires et livrés à la porte. Si l’objectif principal est de répondre aux besoins des aînés et des personnes vulnérables ou en perte d’autonomie, ces petits plats sont toutefois disponibles sur commande pour tous - ce qui peut être fort pratique en cas de panne d’inspiration culinaire. Coup d’œil sur un autre projet de sécurité alimentaire bien ficelé de La Cantine pour tous.

Françoise Ruby

Françoise Ruby

JOURNALISTE | 100º

Un peu de contexte. Le projet La Cantine dans les écoles, amorcé à l’automne 2019, regroupe des traiteurs qui préparent et livrent chaque jour plus de 1000 repas sains à prix abordable dans 26 écoles du Québec. Forte de cette expérience, La Cantine pour tous a lancé, à l’automne 2021, La Cantine à domicile. Ce projet cible plus particulièrement les aînés et les personnes en situation de vulnérabilité, tout en étant accessible au grand public.

traiteur
Le Chic-Resto Pop

Des solutions collectives

La Cantine pour tous a pour mission de faciliter l’accès à une offre de repas sains et abordables. Sa force réside dans son approche qui est à la fois collective et technologique. Comme il l’a fait pour la Cantine à l’école, l’organisme a en effet conçu une plateforme transactionnelle partagée qui est à la fois un outil de commande en ligne pour les clients et un outil de gestion pour les traiteurs.

« Ce guichet unique donne accès à des plats à saveur solidaire et permet aux traiteurs sociaux de rejoindre une nouvelle clientèle, indique Farah El-Fil, chargée de projets marketing pour La Cantine à domicile. Nous supervisons la bonne marche de cet outil web, suivons les transactions et générons des données statistiques dans le but d’optimiser le programme. » Notez que les commandes peuvent aussi se faire par téléphone.

La Corbeille Bordeaux-Cartierville

La tarification sociale

Tout comme c’est le cas pour La Cantine dans les écoles, La Cantine à domicile offre la possibilité, pour les personnes à faible revenu, de se procurer les plats à un prix moindre. « Actuellement, le prix moyen des plats principaux est de 5,80 $, mais il est possible de payer aussi peu que 1,25 $, précise Farah El-Fil. Cette option est actuellement en période de test dans trois résidences pour personnes âgées et un HLM. Nous y allons par étape, car nous voulons nous assurer de cibler la bonne clientèle et de pouvoir offrir ce tarif sur le long terme. »

Cette tarification sociale, dont le coût est absorbé par la Cantine pour tous, est un des motifs qui a incité le Groupe PART à se joindre à La Cantine à domicile. « Les commandes de plats surgelés sont nombreuses au début du mois, mais, vers la fin du mois, nous recevons régulièrement des appels à l’aide, sans pouvoir y répondre, confie Martine Thomas, directrice générale de cette entreprise d’insertion pour personnes aux prises avec un trouble de santé mentale ou d’ordre psychosocial. La tarification sociale va nous permettre d’aider les personnes les plus touchées par l’insécurité alimentaire. »

traiteur social
Boulettes aigres-douces du Groupe PART

Des plats très variés

Actuellement, cinq traiteurs sont actifs au sein de la Cantine à domicile et couvrent la grande région de Montréal. « Ces cinq traiteurs proposent quelque 150 plats différents, ce qui permet aux clients d’avoir accès à une grande variété d’aliments », souligne Farah El-Fil, en ajoutant que l’organisme n’a jamais cherché à uniformiser l’offre des traiteurs membres, au contraire, puisque cette variété fait partie des critères d’adhésion à La Cantine à domicile.

Voici un tout petit échantillon des plats offerts :

Les traiteurs offrent aussi des plats plus « chics » comme des cuisses de canard confites, ou plus exotiques comme du saumon teriyaki ou du tajine de poulet avec couscous. Des soupes et des desserts sont également au menu. Bref, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses !

Parmi les autres critères d’adhésion, le cadre de référence de la Cantine pour tous précise que les traiteurs doivent détenir une attestation en hygiène et salubrité alimentaires délivrée par le MAPAQ. Il leur est également demandé d’afficher une photo, la liste d’ingrédients et la valeur nutritive de chaque plat dans la plateforme de commande, et d’offrir des plats végétariens.

Le Groupe PART va même plus loin, car plusieurs de ses plats affichent un logo santé qui garantit une teneur en sodium de 600 mg ou moins, une teneur en gras de 10 g ou moins, au moins 2 g de fibres et 10 g de protéines. « Nous sommes en mesure de cuisiner des plats qui contiennent moins de sel, car nous préparons nous-mêmes tous nos assaisonnements plutôt que d’acheter des mélanges tout faits. Nous cuisinons également des plats contenant un maximum de 15 g de glucides nets par 100 g qui conviennent aux personnes diabétiques », précise Martine Thomas.

Notez que chaque traiteur a ses propres exigences en matière de montant minimum par commande, ainsi que sur le plan du coût et du jour de livraison.

cuisine collective
Cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve

Des retombées immédiates

« Nous avons intégré la plateforme de la Cantine à domicile en février, et, très rapidement, sans aucune publicité, des commandes sont rentrées, se réjouit André Gariépy, directeur général du Centre d’entraide du Marigot, situé à Laval. Notre rayon de livraison, auparavant limité à Pont-Viau et Laval-des-Rapides, est maintenant beaucoup plus grand, car nous allons jusqu’à Blainville et même sur la Rive-Sud. » 

Ce traiteur communautaire, qui ciblait jusqu’à présent les aînés, va bientôt diversifier sa clientèle, puisqu’à partir de septembre prochain, il livrera des repas chauds dans le cadre du programme de La Cantine dans les écoles. « Ces deux programmes sont parfaits, car ils nous permettent de croître tout en étant bien arrimés à notre mission sociale, souligne André Gariépy. Nous avons considérablement étendu notre rayon de livraison. »

Une clientèle diversifiée

Si la Cantine à domicile répond aux besoins des personnes âgées qui souhaitent rester chez elles le plus longtemps possible en mangeant des repas sains, savoureux et abordables, elle est également appréciée par d’autres clientèles.

« Au début, les commandes venaient surtout de personnes déjà connues de nos traiteurs, décrit Farah El-Fil. Puis petit à petit, notre notoriété a augmenté et notre clientèle s’est diversifiée. Plusieurs familles qui utilisent déjà La Cantine à l’école ont adopté notre service et, avec le retour au travail en personne, plusieurs entreprises nous commandent des plats. »

La formule convient très bien aux proches aidant·es, comme le montre cet extrait d’un témoignage : « Merci d’être là !! Depuis décembre dernier, je commande des plats pour ma maman qui aura bientôt 83 ans. Avec la hausse du prix des aliments, elle arrivait difficilement à boucler son budget. Les pertes de nourriture aussi étaient un problème. Je trouve le rapport qualité/prix excellent et je suis bien heureuse de pouvoir lui faciliter la vie ! »

« La qualité du service, la saveur des plats et la gentillesse des livreurs font partie des autres commentaires élogieux que nous recevons », rapporte Farah El-Fil. De plus, la clientèle est très sensible au fait de soutenir le travail de traiteurs au service de leur communauté.

cuisine collective
Centre d’entraide du Marigot

Essaimer en région

La Cantine à domicile est bien implantée dans le Grand-Montréal, mais vise également un développement en région. « Nous sommes en train de développer des partenariats dans Lanaudière, à Sherbrooke et au Saguenay–Lac-Saint-Jean, signale Farah El-Fil. Ce type de service est très pertinent en région où les grandes distances compliquent l’accès aux aliments »

Actuellement, les cinq traiteurs qui ont adopté la formule livrent environ 4000 plats par mois dans le Grand-Montréal. Avec le vieillissement de la population, ce service répond à un besoin de plus en plus grand. « Nous cherchons à accroître la capacité de nos traiteurs à répondre à cette demande croissante, sans compromis sur la qualité des repas, car notre objectif est de développer des solutions durables en sécurité alimentaire », fait valoir Farah El-Fil. 

Il y a en effet un cercle vertueux dans le fonctionnement de La Cantine à domicile : chaque plat commandé génère des revenus qui sont réinvestis au profit des personnes qui en ont le plus besoin. Parions que ce trio « solidarité, santé, saveur » a un bel avenir !

Communauté

Vous avez aimé l’article?

En quelques clics, joignez notre communauté et obtenez le meilleur de 100º grâce à des ressources personnalisées.

Créer mon profil
DEVENEZ AMBASSADEUR ET FAITES BRILLER LES PROJETS DE DEMAIN