Municipal

Les champions du transport collectif récompensés par les Prix Guy-Chartrand

Les champions du transport collectif récompensés par les Prix Guy-Chartrand

Ressource

L’association Trajectoire Québec, dans le cadre de la 17e édition de son Gala annuel des Prix Guy-Chartrand, dévoilait récemment les lauréats de ce concours qui récompense les organisations et les individus qui contribuent à l’amélioration des services de transport collectif partout au Québec.

François Grenier

François Grenier

JOURNALISTE | 100º

L’événement s’est tenu, le 11 novembre dernier, à l’Exporail - Le Musée ferroviaire canadien, à Saint-Constant, en présence des partenaires du Gala : l’Autorité régionale de transport métropolitain, Communauto, Exo et VIA Rail Canada. Ce fut notamment l’occasion de constater qu’un vent de renouveau semble souffler sur le monde du transport collectif, après avoir été durement touché par la pandémie.

Trois récipiendaires et un coup de cœur du jury

Dans la catégorie Actions et utilisation des usagers, qui récompense les OBNL, les regroupements citoyens ou les associations, l’honneur échoit cette année à l’Association Lavalloise pour le Transport Adapté. Le jury a salué le protocole mis en place pour assurer le transport de femmes en situation de handicap qui doivent rejoindre les maisons d’hébergement venant en aide aux victimes de violence conjugale et familiale.

De son côté, Innu takuaikan Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) s’est distingué dans la catégorie Développement et amélioration des services de transport collectif, et qui souligne les mérites des municipalités, des sociétés de transport ou des entreprises. ITUM remporté la palme grâce à la mise en place d’un service de transport en commun permettant aux membres de la communauté de Uashat Mak Mani-Utenam de se déplacer à moindre coût.

Bénévole à l’Association québécoise des retraités et préretraités pour assurer des services de transport collectif adaptés aux besoins des personnes aînées, Richard Chrétien s’est vu, quant à lui, couronné Citoyen mobile 2020.

Enfin, le coup de cœur du Jury s’est porté le projet Réalises-tu? de la Fondation Monique-Fitz-Back pour l'éducation au développement durable. Un projet de mobilisation qui vise à encourager les jeunes à faire le bon choix lorsqu’il vient le temps de se déplacer par la promotion du transport actif et collectif.

Transport actif

Une remarquable mobilisation

Si l’édition du Gala de l’année 2020 avait été considérablement marquée par la pandémie, ce qui s’est notamment traduit par une baisse considérable de la demande en mobilité, l’organisme Trajectoire se réjouit de la résilience dont a fait preuve le milieu. Il en veut pour preuve les 47 candidatures, provenant de 14 régions, et qui ont été soumises au Gala 2021.

Nul doute, d’ailleurs, que tous les acteurs du milieu devront continuer à faire preuve d’innovation et d’adaptabilité pour être en mesure d’affronter les nombreux défis post-pandémie et retrouver les niveaux d’achalandage d’avant la COVID-19

Mobilité durable

À propos de…

Trajectoire Québec est une association qui intervient dans la représentation des citoyens et la promotion de leurs intérêts en matière de transport collectif, partout au Québec. Fondée en 1977 sous le nom de Transport 2000, l’association soutient l’accès à des services de mobilité abordables, sécuritaires et de qualité, en plus de rassembler et de mobiliser citoyens, associations et corporations grâce à son expertise en mobilité citoyenne. L’association agit par des représentations, des mobilisations, des interventions médiatiques et par la remise annuelle des Prix Guy-Chartrand.

Guy Chartrand a rejoint, en 1978, l’association Transport 2000 Québec pour en devenir tour à tour secrétaire puis président, poste qu’il a occupé de 1979 à 1985 et de 1986 à 1993. Durant toutes ces années, il va mener de nombreuses batailles qui, le plus souvent, se soldent par des victoires retentissantes. Il fait ensuite le saut en politique et entre au cabinet du ministre fédéral des Transports comme conseiller. Par la suite, il devient le conseiller spécial de M. Claude Dauphin, responsable des transports à la nouvelle Ville de Montréal et président de la STM. Malheureusement, en 2002, la maladie va emporter ce pionnier de la défense des droits des usagers du transport en commun, alors âgé de seulement 56 ans. Pour en savoir plus, on peut lire l’hommage que lui ont rendu, à l’époque, messieurs Claude Dauphin et Jacques Fortin dans les pages du Devoir.