Municipal

Promotion de la consommation de l’eau: le monde municipal est appelé en renfort

Promotion de la consommation de l’eau: le monde municipal est appelé en renfort
François Grenier

François Grenier

JOURNALISTE | 100º

Après l’école, la garderie, la maison et le camp, la Coalition québécoise sur la problématique du poids dévoilait, cette semaine, le volet municipal de sa campagne J’ai soif de santé qui fait la promotion de la boisson la plus saine qui soit : l’eau !

À la veille du mois québécois de l’eau, le Plateau intersectoriel lanaudois, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Lanaudière et la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) ont convié les médias dans la ville de Mascouche qui devenait ainsi la pionnière du projet J’ai soif de santé dans ma municipalité.

De l’eau gratuite à la portée de tous

Le but de cette campagne est d’outiller les municipalités afin qu'elles facilitent et favorisent la consommation d’eau dans les lieux publics, plutôt que celle des boissons sucrées. Parmi les stratégies proposées, la Coalition Poids mise sur le repérage rapide des points d’accès à l’eau potable grâce à des pictogrammes signalétiques. Il s’agit, d’abord, d’identifier les édifices dans lesquels les citoyens peuvent trouver une fontaine d’eau et, le cas échant, de baliser le parcours pour retrouver plus rapidement leur emplacement.

La Coalition Poids souhaite, entre autres, que les municipalités s’engagent à cartographier les endroits où les citoyens peuvent se désaltérer gratuitement; que ces fontaines d’eau soient bien entretenues, visibles et attrayantes en plus d’être munies d’un robinet pour le remplissage des gourdes; que lors d’événement d’envergure, des fontaines d’eau mobiles soient disponibles; et que l’eau embouteillée soit éliminée au profit de l’eau potable publique.

eau en bouteille

Une heureuse coïncidence

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, plus tard dans la journée, le conseil municipal de la Ville de Montréal prenait la décision de bannir graduellement les bouteilles d’eau de ses bureaux municipaux, des arénas, des bibliothèques et de ses autres installations. Une décision qui a réjoui Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids, d’autant plus qu’elle fait suite à l’annonce, par la Ville en décembre dernier, du retrait graduel des boissons sucrées de ces mêmes établissements. « Pour nous, le "timing" est idéal, a indiqué Corinne Voyer. Et surtout, la séquence de ces événements, même si elle est sans doute attribuable à de nombreuses considérations, est, elle aussi, parfaite ! D’abord, il faut diminuer l’offre de boissons gazeuses dans l’environnement tout en normalisant la consommation d’eau pour ensuite s’attaquer au problème des bouteilles d’eau à remplissage unique. »

Il y a fort à parier que les pictogrammes signalétiques vont bientôt se multiplier sur le territoire de l’île de Montréal, comme dans de nombreuses autres municipalités à l'instar de Mascouche. D’ailleurs, il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau !