Saine alimentation

Les Brigades culinaires en mode compétition familiale

Le 5 juin 2020

La pandémie a eu raison des compétitions interécoles des Brigades Culinaires qui devaient culminer lors de la traditionnelle grande finale provinciale. Alors, cette année, la Tablée des Chefs renouvelle la formule en proposant une édition qu’elle souhaite unique : la Compétition familiale des Brigades Culinaires !

Jeunes chefs recherchés

Ce concours s’adresse à tous les jeunes chefs qui étaient inscrits aux ateliers des Brigades Culinaires durant l’année scolaire 2019-2020, ainsi qu’aux membres de leur famille domiciliés à la même adresse. Les critères servant à évaluer les plats vont reposer sur la créativité, les techniques de cuisson, l’équilibre de l’assiette (selon le Guide alimentaire canadien 2019), la présentation visuelle et le degré d’implication du jeune.

« Bien entendu, le concours est à prendre avec un grain de sel, car les juges ne pourront évidemment pas goûter aux plats, explique Hélène Gayraud, directrice des Brigades Culinaires. Mais nous pensons que les jeunes seront au rendez-vous, eux qui s’étaient préparés si fébrilement à entamer la ronde de compétition, au moment où le confinement nous a forcés à éteindre les feux. Alors, nous avons voulu conclure cette drôle d’année sur une note positive afin de dire aux jeunes que l’on pense encore à eux et qu’on souhaite qu’ils continuent à cuisiner, même à la maison. »

« D’ailleurs, le fait d’associer la famille du jeune à cette compétition pourrait devenir le point de départ d’une nouvelle dynamique dans la cuisine, poursuit Hélène Gayraud. C’est une occasion pour le jeune de mettre en valeur ses compétences, et peut-être de cuisiner en famille pour la première fois. Car très souvent, les parents n’imaginent pas tout ce qu’ils sont capables d’accomplir dans une cuisine. Et, depuis longtemps, on cherche, à travers notre programme, des moyens de faire en sorte que les jeunes puissent mettre en pratique, à la maison, ce qu’ils ont appris aux ateliers. Ironiquement, la COVID-19, en nous forçant à nous réinventer, aura peut-être accéléré nos réflexions et même contribué à les tester… »

Top chrono

Le défi consiste à préparer un plat qui met en valeur les trois ingrédients suivants : du poulet, peu importe la coupe, des tomates de serre et des courgettes. Ensuite, c’est à la brigade-famille, sous la direction de son jeune chef âgé de 12 à 17 ans, d’utiliser les ingrédients, les condiments et les techniques de son choix pour concocter une recette originale.

Pour soumettre sa candidature, il suffit de remplir le formulaire auquel on doit joindre deux photos : celle du plat et l’autre montrant les membres de la brigade-famille. Et pour participer à la grande finale, on doit soumettre, en plus, une vidéo, d’une durée maximale d’une minute, qui comprend le nom du jeune chef et ceux de sa brigade, une description du plat, la présentation des différentes étapes et des techniques culinaires utilisées et les raisons pour lesquelles on mérite d’être choisis.

La date limite pour soumettre son dossier de candidature est le 11 juin. Le délai peut sembler un peu court, mais Hélène Gayraud nous rappelle que les jeunes chefs ont l’habitude de se battre contre le chronomètre. Et le 20 juin, à 17 h, lors d’un événement festif en direct, animé par Mariana Bastarache et diffusé sur les médias sociaux, les prix, dont plusieurs sont alléchants, seront attribués virtuellement aux différents gagnants. C’est un rendez-vous à ne pas manquer !



Une compétition unique, mais…

En temps normal, la 8e édition de la Finale provinciale des Brigades Culinaires aurait dû se tenir en mai dernier. C’est en ce sens que la compétition de cette année est unique, car on ne souhaite surtout pas, l’an prochain, se retrouver encore en situation de crise sanitaire. « Mais elle est unique aussi, explique, Hélène Gayraud, par son format inusité. Et qui sait ? En cas de succès, il est possible que, dans le futur, on développe un volet de compétition virtuelle pour rejoindre encore plus de jeunes et faire connaître le programme. Mais, c’est certain que l’on veut revenir à nos compétitions bien réelles, car il n’y a rien qui ne pourra jamais remplacer le fait de cuisiner avec les membres de sa brigade ! »