Financement 100°

Maski Récolte: sauver les beaux gros légumes

Le 24 juillet 2019

Télécharger le PDF

Pensez à une grosse voiture familiale. Imaginez l’équivalent de son poids en fruits et légumes. Vous y êtes ? C’est la quantité d’aliments récupérés l’automne dernier dans la MRC de Maskinongé grâce au projet Maski Récolte.

Une montagne de 1414 kg d’aliments frais qui se destinaient… à la poubelle. C’est que dans ce territoire composé à 33 % de terres agricoles, plusieurs récoltes se perdaient dans les champs. « Se perdaient », puisque l’organisme Maski en Forme a décidé de s’attaquer au gaspillage alimentaire chez les producteurs grâce à une subvention de 10 000 $ octroyée par 100°.

« Depuis 10 ans, Maski en Forme fait l’achat de denrées alimentaires destinées aux écoles de la région. En prenant connaissance des pertes chez les producteurs de la région, et avec l’adoption d’un cadre de référence en saine alimentation à la MRC de Maskinongé, nous avons décidé de faire le pont entre les agriculteurs et les établissements scolaires », raconte Audrey Larochelle, chargée de projet pour Maski en Forme.

Maski récolte

Mettre les mains à la terre

L’idée derrière le projet Maski Récolte est de rassembler des bénévoles pour cueillir les fruits et légumes laissés dans les champs des producteurs intéressés. Les cueilleurs conservent une partie des aliments, alors que le restant des denrées est remis à des CPE, écoles et municipalités pour diverses activités. Par exemple, l’école Villa-de-la-Jeunesse de Saint-Élie-de-Caxton a décidé de proposer des ateliers de cuisine aux élèves avec les vivres reçus. Les produits transformés (fruits séchés, potages, etc.) ont été dégustés en guise de collation.

Au total, 8 activités de cueillette ont été organisées de la mi-septembre à la fin-octobre, et 48 citoyens engagés se sont portés volontaires pour mettre les mains à la terre, dont des retraités, de jeunes adultes, des élèves de l’école primaire de Saint-Élie-de-Caxton et des enfants de la Maison des jeunes l’Éveil de Louiseville. De plus, 6 autres activités ont été orchestrées sans bénévoles, puisque les aliments étaient déjà cueillis.

L’appel de projets S’approvisionner autrement : fruits et légumes pour tous de 100° tombait à point. « La subvention de 10 000 $ qui nous a permis de réaliser une année-pilote. Nous avons démontré le potentiel du projet, et travaillons désormais à le pérenniser, explique Audrey Larochelle. Le projet a été bien accueilli par les élus, et les échos ont été très positifs, tant du côté des producteurs que des bénévoles. » Maski Récolte est d’ailleurs financé par la MRC pour la saison estivale 2019. Les cueilleurs bénévoles seront donc de retour aux champs.



Télécharger le PDF

Un projet, trois volets

  1. Contrer le gaspillage alimentaire à travers la cueillette des fruits et légumes non récoltés dans les champs par une équipe de bénévoles.
  2. Favoriser l’accessibilité alimentaire par des dons de denrées aux CPE, écoles et municipalités de la MRC de Maskinongé.
  3. Sensibiliser à la consommation locale et saisonnière chez les cueilleurs, CPE, écoles et municipalités de la MRC de Maskinongé.

Quelques chiffres

  • 1414 kg de fruits et légumes récupérés
  • 8 activités de cueillette réalisées
  • 7 producteurs et 1 citoyen-donateur
  • 48 bénévoles participants
  • 8 organismes ont reçu des denrées