Crise sanitaire

Urbanisme et pandémie: 22 propositions pour aménager des villes résilientes

Le 16 février 2021

La crise sanitaire a incité bien des villes à repenser leur aménagement afin de permettre à leurs citoyens de respecter les mesures de distanciation dans les espaces publics. PlaceMakers a récemment publié une version française d’un guide visant à soutenir les instances municipales et provinciales dans leur réponse aux incertitudes et défis posés par la pandémie. Survol d’un document inspirant.

PlaceMakers est une entreprise-conseil en urbanisme durable établie à Winnipeg, au Manitoba. Elle œuvre auprès des promoteurs et des gouvernements, principalement au Canada et aux États-Unis, tout en étant sollicitée à travers le monde.

Intitulé Un antidote à l’incertitude en matière d’aménagement et urbanisme, le guide publié par Place Makers contient 22 pistes d’action. En voici quelques-unes pouvant être mises en place au Québec et au Canada.

place publique

Prioriser l’équité, l’inclusion et la justice

Les auteurs du document reconnaissent d’emblée que ce point est le défi le plus difficile à relever pour les villes. Ils soulignent toutefois que des outils existent, comme le programme Planning for Health, Equity, Advocacy and Leadership (PHEAL), mis au point par State of Place. Cette organisation constate que la COVID-19 accentue les disparités sociales et propose de s’y attaquer de façon structurante.  La voie la plus efficace est celle d’une collaboration étroite entre les professionnels de la santé publique et du design afin de favoriser un environnement urbain, où tous les citoyens ont accès à un environnement bâti favorable à leur santé.

agriculture urbaine

Simplifier l’obtention de permis pour des usages inhabituels

Beaucoup de règlements de zonage restreignent ou interdisent certains usages, mais des aménagements extérieurs plus nombreux nécessaires en temps de pandémie. Pour faciliter ces aménagements, Place Makers suggère qu’ils soient autorisés, sans frais excessifs ni processus administratif long et complexe. Parmi les modifications et allègements recommandés de zonage, on compte :

Permettre les salles à manger en plein air en produisant un formulaire d’enregistrement pour les patios temporaires en réponse à la COVID-19.

Élaborer des lignes directrices d’aménagement pour des cafés extérieurs. Ce point est particulièrement important pour les villes et villages nordiques où les restaurateurs ont besoin d’accompagnement concernant l’installation de systèmes de chauffage et de ventilation. PlaceMakers propose aux munipalités de s’inspirer du Parklet Guide de Jersey City au New Jersey.

 

piste cyclable

Bande cyclable élargie à Berlin – Crédit photo : Tobias Schwarz/AFP/Getty Images CNN

Aménager des bandes cyclables éphémères. Elles sont apparues dans de nombreuses villes en 2020. Il est donc important d’établir un processus facilitant le déploiement rapide de ces aménagements temporaires.

Permettre des usages provisoires sur des terrains vagues ou sous-exploités. Dans le but de soutenir la relance économique, Place Makers recommande de simplifier le processus de soumission d’activités temporaires, pour la vente au détail ou des jardins communautaires par exemple. Autre piste d’action : permettre par défaut les activités provisoires dans les cas où l’exploitant détient une entente écrite avec le propriétaire.

Winnipeg ville résiliente

Rivière Assiniboine à Winnipeg – Photo :  courtoisie Hazel Borys ©2021 Serpentine Maze

Aménager plus d’espaces extérieurs favorables à la santé

Les restrictions liées à la pandémie ont incité les citoyens à fréquenter en très grand nombre les espaces extérieurs de proximité.

Augmenter l’offre et l’accès à la nature. Durant la pandémie, les parcs et les espaces ouverts sont devenus de véritables refuges. Favoriser l’accès aux cours d’école en collaboration avec les conseils scolaires. Acquérir de petits terrains vagues pour en faire des parcs de poche. Adopter le principe que tout le monde devrait habiter à 10 minutes de marche d’un parc.

Créer des rues conviviales. L’idée est d’aménager un réseau de transport actif donnant la priorité aux piétons, coureurs, cyclistes, et utilisateurs de fauteuils roulants et scooteurs.  Ces interventions s’avèrent très efficaces pour améliorer la qualité de vie des citoyens, particulièrement en contexte de pandémie, et certaines municipalités sont en train de convertir ces rues de façon permanente.

Un antidote à l’incertitude en matière d’aménagement et urbanisme, Place Makers, janvier 2021

Photo de départ : courtoisie Hazel Borys ©2019 Pandemic Toolkit