Montréal

Agriculture urbaine: le formidable succès d’un potager sur le toit d’un supermarché

Le 16 juillet 2018

Télécharger le PDF

Un an après son inauguration officielle en juillet dernier, le potager sur toit du IGA Duchemin dans l’arrondissement Saint-Laurent reste à ce jour le seul du genre et le plus grand au Canada. Les vers de terre, les pluviers kildir et les abeilles sont au rendez-vous, ainsi que les amateurs de fruits et légumes extra-frais et biologiques.

« Nos clients attendaient avec impatience le début de la saison, et, comme l’année passée, tout se vend rapidement » souligne Richard Duchemin, copropriétaire du IGA extra Famille Duchemin de Saint-Laurent.

En 2017, les mescluns, les choux frisés (kale), les poivrons rouges et les tomates ont eu beaucoup de succès. À l’essai en 2018 : les pois sucrés, le radicchio et les cerises de terre qui se sont ajoutés aux quelque 30 variétés cultivées par Tim Murphy, le fermier responsable du projet pour La ligne verte.

potager sur le toit

Trois personnes pour cultiver 25 000 pieds carrés

Cette année, Tim Murphy a embauché deux employés qui œuvrent à temps plein pendant six mois. Lui-même travaille à temps plein toute l’année. « J’ai trouvé le bon équilibre pour assurer une bonne récolte et une meilleure efficience », précise-t-il. De plus, un stagiaire donne un coup de main, ainsi que des bénévoles.

potager sur le toit

En plus de la planification, des achats et des semis, Tim Murphy améliore le rendement du jardin en peaufinant certains aspects techniques comme le tuteurage des tomates, la culture sous tunnels et l’amendement du sol, qui rappelons-le est constitué de seulement 15 cm de terreau.

« Cultiver des légumes sur si peu de sol est un exploit en soi, mais la grande quantité de vers de terre qu’il contient indique qu’il est vivant, dit-il avec fierté. Et si les oiseaux fréquentent le toit, c’est qu’ils y trouvent aussi des insectes. Ceux-ci sont moins visibles que les vers de terre pour nous, mais sont un bon indice que l’écosystème du potager est sain. »

potager sur toit au IGA

Pour des légumes plus frais que frais : la commande en direct

Cette année, les clients qui le souhaitent peuvent commander en direct grâce à une borne interactive, en fonction trois matinées par semaine. Ils voient alors les jardiniers récolter sur le toit, puis leur commande personnalisée arriver en magasin.

Couchers de soleil gastronomiques

« Il y avait beaucoup de demandes pour visiter le potager sur toit, explique Tim Murphy. Voilà pourquoi nous expérimentons cette année une formule de repas gastronomiques préparés avec nos produits de saison, et servis sur le toit à 20 convives. »

Ces brunchs et soupers visent à maximiser la rentabilité du potager tout en sensibilisant le public à l’agriculture biologique  : une expérience qui en a séduit plus d’un, puisque tous les billets ont rapidement trouvé preneurs.

potager sur le toit

Encore plus d’abeilles et… des fleurs

Aux huit ruches de l’entreprise Alvéole, qui produisent un miel exclusif pour les clients du IGA Duchemin, Tim Murphy en ajouté quatre. Il teste également la production de fleurs à petite échelle.

« Nous avons planté des tulipes au début de la saison. Elles se sont bien vendues et nous allons faire d’autres essais avec des zinnias et des tournesols », explique Tim Murphy, qui trouve que la pluie se fait un peu trop attendre en ce mois de juillet caniculaire.



Télécharger le PDF