Politiques municipales

Des fontaines d’eau financées par la taxe sur les boissons sucrées

Le 4 mai 2018

Télécharger le PDF

Oakland vient tout juste de puiser 371 000 $ dans les revenus générés par la taxe sur les boissons sucrées pour financer l’achat et l’installation de fontaines d’eau dans 110 écoles et garderies.

Cette décision découle de tests ayant révélé, en 2017, que l’eau de plusieurs fontaines existantes contenait des taux de plomb supérieurs à la norme de 15 microgrammes par litre1. Ces abreuvoirs ont rapidement été remplacés par des appareils neufs, mais la commission scolaire a sollicité l’aide de la municipalité pour étendre cette action.

Polyvalente Paul-Hubert, Rimouskifontaines d'eau

D’ici la rentrée scolaire 2018, des fontaines neuves seront donc installées dans 88 écoles primaires et secondaires publiques, ainsi que dans 28 centres de développement de l’enfant (child development centers). Un montant supplémentaire de 100 000 $, issu du budget discrétionnaire de la superviseure du comté d’Alameda, sera consacré à ce projet.

Les nouveaux abreuvoirs seront plus attrayants et permettront aux élèves de remplir facilement leurs bouteilles réutilisables. « Transformer quelque chose d’inutile et nocif pour la santé en quelque chose de très utile… on peut appeler cela de l’alchimie ! » se réjouit Michel Lucas, le chercheur principal de VisezEau, un projet québécois dont le but est de normaliser la consommation d’eau potable non embouteillée et de dénormaliser celle des boissons sucrées.

fontaines d'eau

Une recommandation du comité consultatif sur l’utilisation de la taxe

Il s’agit de la toute première somme allouée à partir des revenus générés par cette taxe, qui a rapporté 2,6 M$ à la ville entre juillet et décembre 2017. En principe, c’est le conseil municipal qui a le dernier mot en ce qui concerne l’utilisation de ces fonds. Toutefois, un comité consultatif2 est chargé de conseiller les élus pour que l’argent soit alloué à la prévention d’une consommation excessive de boissons sucrées.

Le financement des fontaines d’eau en milieu scolaire est donc une première victoire pour ce comité consultatif, qui a aussi recommandé que 334 000 $ soient dédiés à l’installation d’abreuvoirs dans les parcs et les bibliothèques, et qu’une subvention de 750 000 $ soit consacrée à des campagnes de sensibilisation et des études sur l’impact des fonds alloués.

Sources : East Bay Express, East Bay Times, SFGate

1. La concentration maximale acceptable au Canada est de 10 microgrammes par litre.
2. Sugar Sweetened Beverage Community Advisory Board



Télécharger le PDF