Milieu scolaire / Éducation

Cuisine ton avenir : un passeport pour la vie à des jeunes de la DPJ

Cuisine ton avenir : un passeport pour la vie à des jeunes de la DPJ

Ressource

L’un des programmes éducatifs de La Tablée des Chefs, le programme Cuisine ton avenir, propose depuis 2019 aux jeunes de la DPJ une initiation à l’alimentation et à la cuisine. Après deux années de pandémie, Cuisine ton avenir peut désormais prendre pleinement son envol. Zoom sur une aventure humaine hors du commun !

François Grenier

François Grenier

JOURNALISTE | 100º

Depuis 2008, les Ateliers du Frère Toc, tout premier programme d’éducation culinaire de La Tablée des Chefs, proposaient aux jeunes des ateliers de cuisine pour qu’ils développent leur autonomie et leur goût pour de saines habitudes alimentaires. En 2012, le programme des Brigades Culinaires, sous forme d’activité parascolaire offerte dans les écoles secondaires, est lancé.

Quelques années plus tard, en 2019, Jean-François Archambault, fondateur et directeur général de La Tablée des Chefs, confie à Geneviève Massé, directrice des programmes éducatifs, le mandat de mettre sur pied un nouveau programme, de manière à maximiser leur impact auprès des jeunes les plus vulnérables : ce qui a donné naissance du programme Cuisine ton avenir.

Cuisine ton avenir

« Tous les jeunes doivent apprendre à faire l’épicerie, à choisir les bons aliments et à cuisiner, car ils devront un jour prendre en charge leur propre alimentation, voire celle de leur famille. »

Jean-François Archambault

« Il faut savoir, explique Geneviève Massé, que tout commence en 2008, alors que Jean-François animait lui-même des Ateliers du Frère Toc dans quatre écoles qu’il avait ciblé d’après leur indice de milieu socio-économique. Son objectif était de permettre aux jeunes de milieux défavorisés de développer leur autonomie alimentaire. En cours de route, il a découvert que son initiative ne pouvait pas rejoindre tous les jeunes, notamment ceux qui bénéficient des services de la protection de la jeunesse, souvent en marge du système scolaire et particulièrement difficiles à rejoindre. »

Cuisine ton avenir

La transition vers la vie autonome

Le programme Cuisine ton avenir, aujourd’hui offert en contexte communautaire pour rejoindre les jeunes de la DPJ ainsi que dans certaines écoles, répond à plusieurs des objectifs inscrits au Programme de qualification jeunesse (PQJ). Typiquement, il s’agit de préparer le passage à la vie autonome des jeunes âgés de 16 à 19 ans pris en charge par la DPJ.

« Nous accompagnons les jeunes dans leur cheminement vers la vie autonome et, pour ce faire, nous travaillons avec des adultes significatifs, intervenants et éducateurs, pour ensemble contribuer à réellement outiller ces jeunes pour la vie ! »

Jean-François Archambault

« Quand j’ai découvert la réalité que vivent ces jeunes-là, ça m’a frappé comme une tonne de briques, se remémore Geneviève. J’ai eu l’occasion d’apprendre à les connaître tout particulièrement à l’occasion de deux “boot camp” culinaires de dix jours, organisés à l’époque des Ateliers du Frère Toc. C’est à ce moment que j’ai réalisé à quel point ils étaient vulnérables, à quel point ils avaient besoin de nous. Je crois que les gens n’ont pas idée des épreuves que ces jeunes ont traversées et des défis qu’ils doivent surmonter, malgré leur jeune âge. »

Cuisine ton avenir

Ateliers 4 saisons

En 2019, un grand travail de développement du programme destiné aux jeunes de la DPJ a donc été entrepris, dans le but, notamment, de maximiser leur adhésion. « Non seulement ils abandonnaient en cours de route, mentionne Geneviève, mais ils vivaient un sentiment d’échec. Or, on ne veut pas faire vivre ça aux jeunes. Il faut éviter ça à tout prix en leur fournissant des programmes dans lesquels ils se sentent bien et qui leur donnent envie de persévérer. » Nombreuses ont été les discussions avec les acteurs clés du milieu afin de mettre en place un programme fait sur mesure pour cette clientèle.

« Alors, on a eu l’idée d’ateliers quatre saisons, raconte Geneviève. Quatre blocs de cinq ateliers chacun, pour que le jeune ait plus de chance d’aller jusqu’au bout de sa saison et ensuite éprouver un sentiment d’accomplissement. Cinq semaines, ce n’est pas si long, et ça fait moins peur aux jeunes qu’un engagement de longue haleine. Une fois qu’un bloc est complété, le jeune est fier de lui, ce qui l’encourage à se lancer dans le deuxième, le troisième, le quatrième… C’est plus facile par petites bouchées. »

« Cette année, on pense pouvoir former 45 groupes de 10 à 12 jeunes et donc rejoindre de 450 à 500 jeunes, répartis sur l’ensemble au Québec. Nous sommes en contact avec les PQJ des différentes régions administratives du Québec, sauf celui du Nord-du-Québec, avec lequel les pourparlers sont cependant déjà amorcés afin de faire en sorte que notre offre soit accessible à tous les jeunes de la DPJ à travers la province. »

Cuisine ton avenir

Le trousseau culinaire

Cette refonte a mené La Tablée des Chefs à revisiter le trousseau culinaire des Ateliers du Frère Toc, qui contenait un livre de cuisine, une très symbolique cuillère de bois et quelques accessoires de cuisine. Un tout nouveau livre de recettes, élaboré par La Tablée des Chefs, en collaboration avec Les Éditions La Presse, a donc été publié en mai dernier, afin de mieux répondre aux attentes et aux préoccupations des jeunes. « On les a sondés, explique Geneviève, et ils nous ont entre autres mentionné qu’ils souhaitaient des recettes simples, tant en ce qui a trait à la préparation qu’à la liste des ingrédients. Trop d’épices ou d’aliments rares, c’est difficile à gérer pour eux. Nous avons donc veillé à leur proposer des recettes savoureuses et simples, tout en étant abordables. »

« En plus de la fameuse cuillère de bois, enchaîne Geneviève, nous avons ajouté un bloc-notes magnétique pour la liste d’épicerie, des épices et, surtout, des cuillères et tasses à mesurer. Ça, c’était l’idée de Jean-François. Il s’est rappelé que, lorsqu’il animait des ateliers, la première chose que les jeunes souhaitaient cuisiner, très souvent, c’était des desserts. Mais faire de la pâtisserie, c’est de la chimie. Il faut mesurer précisément les ingrédients. Et il ne leur viendrait certainement pas l’idée de s’acheter des tasses à mesurer ! »

Cette année, 5 000 trousseaux culinaires auront été distribués à l’échelle du pays : 2 500 au Québec et 2 500 ailleurs au Canada. De ce nombre, 750 sont réservées aux jeunes de communautés autochtones. Car, oui, Cuisine ton avenir est un programme pancanadien et bilingue. Grâce à des partenaires nationaux, La Tablée des Chefs offre son programme aux différentes instances provinciales de protection de la jeunesse.

« Pour en revenir à nos trousseaux culinaires, précise Geneviève, ils permettent de briser la glace et de familiariser les jeunes avec la cuisine. On souhaite que les trousseaux soient utilisés en amont des ateliers du programme. On les distribue désormais bien plus tôt à des jeunes dès l’âge de 15 ans. C’est pourquoi nous avons créé un guide d’accompagnement à l’intention des intervenants et qui leur fournit des suggestions d’activités culinaires, des trucs et astuces pour bien utiliser le livre de recettes. Un véritable soutien pédagogique. Tout cela s’accompagne de capsules vidéo avec le Chef Oli, populaire à la télévision et sur les réseaux sociaux, pour que les jeunes apprennent à bien se débrouiller dans une épicerie. »

« Chacun de ces jeunes mérite d’apprendre à bien s’alimenter et à cuisiner pour lui-même. Bien qu’on n’en parle que rarement dans l’espace public, il ne faut pas les oublier. Pour nous, à La Tablée des Chefs, c’est une priorité de les soutenir et de les mener vers la vie autonome qu’ils devront aborder bien plus rapidement que la moyenne des jeunes. »

Cuisine ton avenir

La 5e saison

Les jeunes qui complètent les quatre blocs d’ateliers vont bien au-delà de l’apprentissage de la cuisine ; ils développent souvent une véritable relation avec leur chef formateur. Au-delà de l’accomplissement, de l’estime de soi, certains sont, au terme de ces ateliers, mûrs pour aller encore plus loin et suivre une formation professionnelle en lien avec la cuisine.

« Au-delà de la formation, ce dont ces jeunes ont rapidement besoin, c’est de décrocher un emploi. C’est pour cette raison que nous avons mis sur pied un volet employabilité, cinquième et dernier bloc du programme Cuisine ton avenir. Une formation de cinq ateliers permettant de familiariser le jeune au milieu de la restauration et aux métiers qui s’y rattachent. On vise à faire en sorte que ceux qui présentent un intérêt pour ce milieu comprennent bien comment ça fonctionne dans une cuisine, quels sont les rôles de chacun ou, encore, quels sont les débouchés, par exemple en boulangerie ou en pâtisserie. »

« On cherche à leur fournir tous les outils pour qu’ils se sentent à leur place dans une cuisine, souligne Geneviève. Pour qu’ils puissent se dire “J’ai fait les ateliers de Cuisine ton avenir, j’ai suivi le bloc employabilité et là, on me donne la chance de faire un stage rémunéré, que ce soit dans un café, un restaurant, une cuisine d’hôpital”. Il faut leur donner ce coup de pouce, à ces jeunes qui sont encore tellement hésitants face à leur avenir, parce que, une fois qu’ils se retrouvent en cuisine et qu’ils s’y sentent bien, c’est fou ce qu’ils peuvent faire ! »

« Bien sûr, reconnaît-elle, tous ne saisissent pas cette opportunité que nous leur offrons. En revanche, nous, on sait que la graine que l’on sème ne va pas nécessairement germer tout de suite, mais qu’elle sera peut-être récoltée plus tard. L’expérience que le jeune a acquise avec nous, les outils qu’on lui donne, ça va rester pour la vie. L’important, c’est de lui offrir ce bagage-là pour l’aider à bâtir son avenir ! »

« Ce bloc employabilité en est à l’état de projet pilote et sera testé cet automne avec des jeunes pour peaufiner les ateliers, puis évaluer la dynamique des stages. On travaille également à l’élaboration d’outils nous permettant de bien encadrer et soutenir les chefs mentors qui prendront les jeunes participants sous leur aile. C’est un projet très ambitieux, et j’y crois parce que ça peut avoir un réel impact dans la vie de ces jeunes ! »

Cuisine ton avenir

De retour à l’école

Le programme Cuisine ton avenir est né d’un désir d’outiller au mieux une clientèle de jeunes plus vulnérables. Depuis 2020, le travail de Geneviève et de son équipe a permis de joindre un nombre encore plus grand de ces jeunes en rendant le programme accessible directement dans les écoles. Succès immédiat !

Contrainte par des limites budgétaires, La Tablée des Chefs doit, pour le moment, se limiter à une offre de son programme dans 15 écoles du Québec. De nouveaux partenariats permettraient assurément d’élargir cette offre, pour le plus grand bonheur des écoles et le plus grand bénéfice des jeunes.

C’est donc une histoire à suivre…

Ce sujet vous intéresse ?

Consultez les articles suivants :

Et notre dossier spécial : La littératie alimentaire: puissant levier de changement social

Communauté

Vous avez aimé l’article?

En quelques clics, joignez notre communauté et obtenez le meilleur de 100º grâce à des ressources personnalisées.

Créer mon profil
DEVENEZ AMBASSADEUR ET FAITES BRILLER LES PROJETS DE DEMAIN