Municipal

Mobilité durable : avis de recherche pour trouver le Citoyen mobile 2021

Mobilité durable : avis de recherche pour trouver le Citoyen mobile 2021

Ressource

À la veille du Gala des Prix Guy-Chartrand 2021, l’association Trajectoire Québec est à la recherche de la perle rare dans la catégorie Citoyen mobile de l’année. Si vous pensez être cette personne, ou la connaître, c’est le temps ou jamais de poser votre/sa candidature !

François Grenier

François Grenier

JOURNALISTE | 100º

Les Prix Guy-Chartrand en sont à leur 17e édition. Ils ont pour but d’honorer les organisations qui contribuent à l’amélioration de l’offre de services en mobilité durable au Québec. De plus, l’une des catégories permet de aussi de souligner les mérites d’un·e citoyen·ne ayant modifié ses habitudes de transport pour privilégier la mobilité durable et dont l’histoire inspirante est susceptible d’encourager d’autres personnes à suivre son exemple.

Pour la présente édition, Trajectoire Québec est à la recherche d’un·e citoyen·ne mobile dont, entre autres, le comportement exemplaire durant la crise de la COVID-19 aura conduit ses pairs à l’adoption des comportements sécuritaires dans les transports collectifs. Le lauréat recevra un crédit voyage de VIA Rail d’une valeur de 1 000 $ !

L’année dernière, Jérôme Grenier, de Plessisville, s’est vu couronné Citoyen mobile 2020. Père, pédagogue et citoyen impliqué dans sa communauté, il prêche par l’exemple en privilégiant le vélo dans la plupart de ses déplacements. Au fil des ans, il n’a cessé de faire la promotion des saines habitudes vie et du transport actif auprès de ses élèves du primaire qui sont d’ailleurs nombreux à témoigner de l’influence bénéfique de son engagement sur leurs vies.

 

Mobilité durable

D’autres distinctions, dans deux catégories, seront décernées à des organismes qui se sont illustrés dans la promotion de la mobilité durable par l’amélioration des services de transport collectif et la mise en place d’options de remplacement à l’auto solo.

  • La catégorie Actions et utilisation des usagersrécompense les OBNL, les regroupements citoyens ou les associations.
  • La catégorie Développement et amélioration des services de transport collectif souligne les mérites des municipalités, des sociétés de transport ou des entreprises.

Citoyens et organismes ont jusqu’au vendredi 24 septembre 2021 à minuit pour soumettre leur candidature. Pour la catégorie Citoyen mobile, on peut s’inscrire par le truchement du formulaire web accessible sur cette page. Dans le cas des organismes, ils doivent au préalable télécharger le cahier de candidature, et, une fois rempli, le retourner par courriel à info@trajectoire.quebec

Le gala se tiendra 11 novembre 2021, soit de manière virtuelle présentielle ou même hybride, en vertu de l’évolution de la pandémie de la COVID-19 et des directives de santé publique. Le lieu où se déroulera l’événement sera bientôt déterminé en fonction des contraintes sanitaires que suit attentivement l’équipe de Trajectoire. Demeurez à l’affût.

À propos de…

Trajectoire Québec est une association qui intervient dans la représentation des citoyens et la promotion de leurs intérêts en matière de transport collectif, partout au Québec. Fondée en 1977 sous le nom de Transport 2000, l’association soutient l’accès à des services de mobilité abordables, sécuritaires et de qualité, en plus de rassembler et de mobiliser citoyens, associations et corporations grâce à son expertise en mobilité citoyenne. L’association agit par des représentations, des mobilisations, des interventions médiatiques et par la remise annuelle des Prix Guy-Chartrand.

Guy Chartrand a rejoint, en 1978, l’association Transport 2000 Québec pour en devenir tour à tour secrétaire puis président, poste qu’il a occupé de 1979 à 1985 et de 1986 à 1993. Durant toutes ces années, il va mener de nombreuses batailles qui, le plus souvent, se soldent par des victoires retentissantes. Il fait ensuite le saut en politique et entre au cabinet du ministre fédéral des Transports comme conseiller. Par la suite, il devient le conseiller spécial de M. Claude Dauphin, responsable des transports à la nouvelle Ville de Montréal et président de la STM. Malheureusement, en 2002, la maladie va emporter ce pionnier de la défense des droits des usagers du transport en commun, alors âgé de seulement 56 ans. Pour en savoir plus, on peut lire l’hommage que lui ont rendu, à l’époque, messieurs Claude Dauphin et Jacques Fortin dans les pages du Devoir.