Écoles primaires

Jardins pédagogiques: plus de 20 opportunités d’apprentissage à expérimenter

Le 25 octobre 2018

Les jardins pédagogiques sont des laboratoires vivants qui offrent de nombreuses opportunités d’apprentissage, pour les petits comme les grands. Concrètement, que peut-on enseigner avec un jardin, au niveau primaire ? Voici quelques pistes pour amener vos élèves à lire, écrire, compter, mesurer, dessiner, discuter, observer et partager, grâce au jardin !

jardinage pédagogique

Pourquoi aménager un jardin pédagogique ?

Les jardins sont des outils pédagogiques très versatiles, tant pour le développement des compétences (sens des responsabilité, esprit critique, autonomie), des saines habitudes de vie (alimentation, écocitoyenneté) que des connaissances (besoins du vivant, interactions entre le vivant, processus écologiques, services écosystémiques, etc.)

Selon le rapport Les jardins pédagogiques au Québec – Une étude du mouvement (2018, Laboratoire sur l’agriculture urbaine), les objectifs éducatifs les plus répandus sont le développement d’un esprit d’entraide, la promotion de l’estime de soi et la responsabilisation des enfants.

jardin pédagogique

De plus, le jardin est l’outil par excellence pour initier ses élèves à la démarche scientifique. En effet, la complexité, la diversité et la beauté du jardin offrent de nombreuses opportunités aux jeunes d’observer, de se questionner, d’émettre des hypothèses et de les vérifier.

Certains jardins scolaires ont plus d’une vocation : pédagogiques, ils sont parfois aussi communautaires ou entrepreneuriaux. Le jardin est, pour plusieurs écoles, le lien fort qui les unit avec la communauté.

Aménager un jardin pédagogique : une démarche éducative en soi

La création d’un jardin est une expérience éducative et dynamique dans laquelle les jeunes peuvent être impliqués à chacune des étapes. La création d’un jardin est un processus par lequel les jeunes seront amenés à collaborer et à faire des choix éclairés, qui toucheront à divers domaines d’apprentissages :

  • Mathématiques et sciences : choisir l’emplacement idéal pour le jardin (accessible, bonne luminosité, proche d’une source d’eau, etc.) ;
  • Sciences, mathématiques et arts plastiques : choisir les plantes du jardin, rêver le jardin (discussion, poème, etc.), dessiner un plan du jardin qui prévoit l’espace nécessaire pour chaque plante ;
  • Français, science et technologie : documenter (photos, blogue, vidéos, etc.) les étapes de création du jardin, décider d’une façon de se procurer les outils nécessaires et de les entreposer ;
  • Sciences, français, anglais (ou autre), arts plastiques et mathématiques : créer des fiches bilingues sur les besoins de chacune des plantes, rédiger un protocole d’entretien du jardin et le soumettre à la direction, choisir comment la récolte sera divisée…

Un petit coup de pouce de la communauté… et des élèves !

Formez un comité composé du personnel de la direction, du personnel enseignant, des parents et des membres de la communauté pour assurer le développement et l’entretien de votre jardin. La communauté et la ville peuvent contribuer à entretenir et à animer le jardin, même en été (voir à ce sujet l’article Un jardin collectif intergénérationnel à Dunham). Certaines écoles offrent aussi en parascolaire une « option jardinage » : les jeunes seront ravis de mettre la main « à la terre » !

Quoi enseigner au jardin ? Idées par domaines d’apprentissages pour le primaire

Voici quelques idées en rafale, par domaines d’apprentissages, de ce qui peut être enseigné avec un jardin. À noter que plusieurs idées peuvent être réalisées de manière interdisciplinaire, et que certaines activités touchent à plus d’un domaine.

  • Langues : écrire une histoire s’inspirant du jardin (poème, conte, argumentaire : utiliser des pesticides ou non ?), faire une visite guidée du jardin aux parents et élèves, faire des marqueurs bilingues pour identifier les plantes, faire des lectures sur le thème de l’alimentation, des plantes, des jardins ou de l’agriculture, écrire et réaliser une recette avec l’un des aliments du jardin, etc.
  • Mathématiques : faire le plan du jardin, déterminer l’espace qu’occupera chaque type de plante, calculer le volume de terre contenu dans les bacs, calculer le nombre de graines plantées et celles qui ont germé (calculer le taux de réussite), estimer le nombre de graines dans une tomate, la trancher et compter (calculer la différence), etc.
  • Science et technologie : formuler des hypothèses, choisir une variante, analyser et présenter les résultats (exemple : si nous arrosons à intervalles différents trois plants de tomates, lequel poussera le mieux ?), tenir un journal ou un blogue sur l’évolution du jardin à travers les saisons (exemple : à quel moment la plante reprend-elle vie au printemps ? Quand fleurit-elle ? Quels animaux la visitent ?), observer le jardin et étudier les relations qui existent entre les décomposeurs, les plantes et les animaux qui y vivent, etc.
jardin pédagogique
  • Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté : discuter de l’histoire et de la place de l’agriculture au Canada et au Québec, discuter de l’évolution de l’agriculture dans la région (exemple : construire une ligne du temps sur l’évolution d’un territoire agricole ou autrefois agricole), visiter une ferme maraîchère pour en savoir plus sur la culture d’un aliment, repérer les points cardinaux et installer une girouette dans le jardin, etc.
  • Arts : observer et identifier les couleurs, formes et textures que l’on retrouve dans le jardin, choisir une plante dans le jardin et s’en inspirer pour créer une œuvre (dessin, collage, peinture, etc.), illustrer le cycle d’une plante, composer un poème ou une chanson pour présenter les plantes du jardin, etc.
  • Éducation physique et à la santé : jardiner, lancer une discussion sur ce qu’est une alimentation « saine » (pourquoi dit-on « un esprit sain dans un corps sain » ?), regarder quels aliments dans le jardin nous donnent quelles vitamines et quels nutriments, réaliser un exercice de relaxation ou de pleine conscience près du jardin, faire une dégustation collective des aliments récoltés (crus, cuits et transformés), récolter les graines des plantes et inviter les élèves à jardiner à la maison, etc.
  • Éthique et culture religieuse : discuter des besoins communs et non communs entre les animaux et les plantes, trouver des exemples d’interrelations dans la nature (l’homme se nourrit des plantes, les abeilles se nourrissent du nectar des fleurs, les plantes se nourrissent des nutriments dans le sol qui sont enrichis par les décomposeurs, etc.), discuter des responsabilités des élèves envers le jardin et, plus globalement, de nos liens et nos responsabilités envers la nature, etc.


jardin pédagogique

Pour aller plus loin