Milieu scolaire / Éducation

Écoles enracinées, saison 7: Équiterre passe le flambeau

Écoles enracinées, saison 7: Équiterre passe le flambeau

Ressource

Le Réseau des fermiers·ères de famille est désormais le maître d’œuvre d’Écoles enracinées, un projet conçu et mis en œuvre par Équiterre. Depuis ses débuts en 2016, cette formule a séduit 180 établissements qui préfèrent vendre des légumes locaux plutôt que du chocolat pour financer certains de leurs projets.

Françoise Ruby

Françoise Ruby

JOURNALISTE | 100º

Qu’ont en commun, à part leur joli nom, la ferme de la Chouette Lapone, les Jardins Naturlutte, la ferme la Bourrasque, les Jardins du petit Tremble et la Ferme aux petits oignons ? Ces maraîchers ont tous déjà livré des légumes à des écoles, des CPE, des garderies ou des organismes communautaires qui souhaitaient financer autrement certaines de leurs activités.

École Saint-David, Saguenay–Lac-Saint-Jean

Une idée qui a fait mouche

Le succès d’Écoles enracinées montre que ces milieux étaient prêts à appuyer ce genre d’initiative : le nombre d’établissements participants est passé de 2 en 2016, à 20 en 2017, pour atteindre 115 en 2019 ! Les années 2020 et 2021 ont bien sûr été perturbées par les restrictions sanitaires relatives à la pandémie, mais le bilan reste remarquable : en 6 ans, 33 000 paniers ont été vendus dans 180 établissements !

La richesse de ces campagnes de financement ne repose pas seulement sur leur efficacité à générer des fonds, mais aussi sur les activités de sensibilisation qui sont menées dans les différents milieux. Depuis 2016, plus de 113 000 jeunes ont ainsi eu l’occasion de découvrir différentes facettes de l’alimentation saine, locale et écoresponsable dans 12 régions administratives du Québec.

écoles enracinées
École de la Broquerie à Boucherville

Passer le flambeau

C’est justement le grand succès d’Écoles enracinées qui a incité Équiterre à le laisser grandir hors de son giron. « On sentait que le projet était assez mature pour changer de mains et il était tout à fait naturel de le confier au Réseau des fermiers·ères de famille », souligne Geneviève Chatelain, chargée de projets, Alimentation durable chez Équiterre.

« Cette transition est porteuse de sens pour nous, confirme Audrey Meyer, coordonnatrice expériences clientèles du Réseau des fermiers·ères de famille (RFF). Nous sommes évidemment très enthousiastes à l’idée de poursuivre la mission d’éducation et de sensibilisation d’Écoles enracinées et de contribuer à la réalisation de nombreux projets inspirants dans différents milieux jeunesse. »

écoles enracinées
École Albatros, Montréal

Saison 2 des paniers solidaires

En 2021, Écoles enracinées a ajouté un volet « solidaire » à son projet, en permettant de faire don d’un ou plusieurs paniers à des personnes moins bien nanties, par l’intermédiaire de l’école ou d’un organisme communautaire. « Certaines écoles ont choisi de faire des collations avec ces paniers solidaires, afin d’en faire profiter tous les élèves », indique Geneviève Chatelain. Ce volet sera maintenu par le RFF.

« En 2022, nous serons en phase d’intégration et de prise en main du projet, souligne Audrey Meyer. Le bilan de cette première saison nous permettra de déterminer nos orientations pour continuer de contribuer au rapprochement entre les fermes et leur communauté. »

Toutes les informations et les outils nécessaires à la mise en œuvre d’une campagne de financement Écoles enracinée sont maintenant accessibles dans le site du RFF. Les différents milieux sont invités à s’inscrire dès que possible avant la fin de l’année scolaire.

Écoles enracinées
École Laurier, Montréal

Le projet Écoles enracinées pour une alimentation saine, locale et écoresponsable, conçu par Équiterre, est mis en œuvre par le Réseau des fermier·ères de famille. Il a pris naissance au sein du Système alimentaire montréalais en partenariat avec la Centre de services scolaire de Montréal et la Direction régionale de santé publique de Montréal. Il a été soutenu, entre autres, par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Metro, le Mouvement J’aime les fruits et légumes, Bonduelle et Aliments du Québec.
 
Crédit photos : Équiterre. (Photo en une : École Saint-Denis, Saint-Denis-sur-Richelieu)

Communauté

Vous avez aimé l’article?

En quelques clics, joignez notre communauté et obtenez le meilleur de 100º grâce à des ressources personnalisées.

Créer mon profil
DEVENEZ AMBASSADEUR ET FAITES BRILLER LES PROJETS DE DEMAIN