Loisir et activité physique

Bouger en s’amusant, ça veut dire quoi?

Le 10 septembre 2019

Télécharger le PDF

Vous travaillez dans le monde du loisir ou de l’activité physique ? Alors vous savez déjà que pour maximiser les bienfaits d’une activité chez des individus, peu importe leur âge, il est essentiel que celle-ci soit pratiquée dans le plaisir. Mais au-delà de cette affirmation qui peut sembler évidente pour plusieurs, qu’est-ce que la notion de plaisir implique exactement ? Et comment pouvons-nous nous assurer que les individus auprès desquels nous œuvrons, jeunes ou moins jeunes, éprouvent réellement du plaisir en pratiquant les activités physiques que nous leur proposons ?  

Le domaine du loisir, une branche des sciences sociales, étudie justement la notion de plaisir, en commençant par le jeu chez les enfants jusqu’à des activités de maintien cognitif et physique chez les personnes en perte d’autonomie. Les spécialistes du loisir (ici autant les techniciens et techniciennes en loisir que les professionnels en loisir ) ont toujours accordé beaucoup d’importance à cet aspect positif et léger de l’être humain, en se demandant comment il est possible de l’atteindre pleinement et d’ainsi aider chaque individu à développer des capacités essentielles ou des intérêts jusque-là inconnus.

enfant activité physique

L’enfance

Dès la petite enfance, les capacités motrices et sociales passent essentiellement par le jeu. Si vous cherchez à attirer l’attention d’un bébé avec un ours en peluche, nul doute que vous aurez plus de succès si vous faites parler l’ours avec votre petite voix de dessin animé, plutôt que de laisser l’ours silencieux immobile au sol. Et fort probablement que le bébé sera soudainement plus motivé à se déplacer pour aller attraper l’amusant animal. En faisant parler l’ours, vous avez introduit le plaisir et la motivation dans votre intervention qui semble anodine, mais qui peut faire une grande différence sur le développement langagier, moteur et social du bébé. Par votre intonation émotive, vos mots positifs et vos encouragements à bouger, vous intégrez ainsi la notion de plaisir qui motivera et animera l’intérêt de l’enfant à vous imiter et à découvrir.

enfants soccer activité physique

Vous avez vu l’entraîneuse maquillée et déguisée en pirate pour la partie de soccer de votre fille ? Cette approche qui semble loufoque est analysée depuis longtemps par les sociologues du loisir comme un moteur de motivation et une notion de plaisir essentielle pour une perception positive que votre fille aura de son sport. Elle va courir plus vite, tenter de passer sous le filet de cordes avec plus d’entrain et bottera le boulet de canon dans le bateau de pirate avec beaucoup plus de vigueur ! Pourquoi ? Parce que l’entraîneuse a suscité son imaginaire et l’a emportée dans un univers de pirate qui la motive à se dépasser. Elle ne s’en rend pas compte, mais elle développe les mouvements de base pour développer adéquatement ses compétences physiques de future sportive. C’est ce que les spécialistes appellent « littératie physique », une notion qui commence peu à peu à faire son chemin dans le milieu du sport et du loisir. Votre fille traversera cette étape sans s’en rendre compte, avec un sourire au visage et des éclats de rire avec ses coéquipières et son entraîneuse. Un lien de confiance se bâtit, un sentiment d’appartenance se développe et des aptitudes sociales de travail en équipe sont encouragées. La perception que nos enfants ont de leur pratique sportive à un jeune âge est déterminante pour la suite de leurs habitudes de vie. Plus ils auront eu du plaisir, plus grandes seront leurs chances de maintenir de conserver l’habitude de l’activité physique dans leur quotidien, et ce, pour toute la vie.

sports d'équipe filles

L’adolescence

L’adolescent engagé et actif que vous avez récemment côtoyé est une denrée rare selon vous ? Pas vraiment, si vous l’avez seulement croisé dans un contexte social dans lequel il s’identifie. Les spécialistes du loisir savent que l’adolescent qui est placé dans son environnement naturel, c’est-à-dire avec ses amis, sera dans une position favorable pour son développement. Il ne suffit souvent que d’ajouter la notion de plaisir en groupe pour déclencher son intérêt et sa motivation. La spontanéité et l’instantanéité du processus ajouteront aussi à la qualité de l’expérience et à son empressement d’y participer. L’adolescent qui pourra s’inscrire avec ses amis, à la dernière minute, dans une activité sportive qui comporte un défi réaliste pour lui sera impliqué et engagé dans sa pratique. Ici, l’athlète pourra aussi émerger en faisant un choix sur un sport qu’il aura essayé auparavant et ainsi apprendre à s’entraîner.

Crédit photo: Mariane Parent

L’âge adulte

Bouger en s’amusant est tout aussi important pour les adultes, sinon plus ! Mais ici, il n’y aura aucun pirate ni entraîneur pour motiver la présence des participants ; le succès de l’activité reposera plutôt sur le besoin d’évasion et de dépassement de soi des adultes inscrits à l’activité. La personne qui réussit à décrocher pleinement de ses obligations d’adulte éprouvera un grand plaisir dans sa pratique d’activité physique. Avez-vous déjà ressenti ce sentiment de flottement pendant une activité ? Le sociologue reconnu Mihaly Csikszentmihalyi l’appelle le « flow » ou « l’expérience optimale. » Il s’agit d’une expérience profondément marquante, qui s’applique autant aux sports qu’aux activités artistiques, littéraires ou scientifiques. Le flow permet à ceux qui ont la grâce de le vivre de persévérer, de dépasser leurs limites, tout en atteignant un état de plaisir important. C’est pourquoi les professionnels en loisir ont à cœur de reconnaître cet état de flottement et sont formés pour aider les participants à l’atteindre.

Les aînés

Chez les gens plus âgés, les défis sont différents. La pratique d’activités physiques permet de briser l’isolement et de rehausser le sentiment d’efficacité personnelle. Et comme à tout âge, le plaisir est un important facteur de réussite. Pour aider nos aînés à maintenir leurs capacités motrices, sociales et cognitives, il faut miser sur la multiplication des contacts avec les autres, avec les sens et avec le mouvement. Avec cette clientèle, les personnes qui travaillent à offrir des activités de loisir sont souvent appelées des « professionnels en qualité de vie. » Ils veillent avant tout à maintenir un environnement sécuritaire et un milieu de vie stimulant et dynamique.

Reprenons la question de départ : bouger en s’amusant, ça veut dire quoi ? Ça veut dire s’adapter à la notion de plaisir selon les âges et les capacités des personnes ou des groupes. Il n’est pas instantané que les participants s’amuseront seulement parce qu’une activité physique ou un sport leur est offert. Ils participeront peut-être avec intérêt, mais vont-ils s’engager dans l’activité à un point où ils vont se dépasser ?

Pour les professionnels en loisir, s’amuser c’est du sérieux !

Le plaisir est donc un concept essentiel à toute expérience de qualité, et ce, à toutes les étapes de la vie. En misant sur leur riche bagage de connaissances en psychologie du développement et en dynamiques de groupe, les professionnels du loisir et de l’activité physique ont vraiment tout en mains pour offrir une expérience optimale de loisir et renforcer la littératie physique des participants !



Télécharger le PDF