Écoles en santé

Encourager les élèves à boire de l’eau: le secret du succès de 3 écoles

Le 29 janvier 2018

Pour contrer la surconsommation de boissons sucrées chez les jeunes, rien de tel que de les encourager à s’abreuver de la boisson la plus naturelle qui soit : l’eau ! Et l’école est assurément un lieu de choix pour le faire. Zoom sur 3 équipes-écoles qui ont su relever ce défi avec brio.

À St-Pierre-les-Becquets, la Brigade Verte de l’école secondaire Les Seigneuries a fait installer une fontaine d’eau réfrigérée à la cafétéria, servie dans des verres réutilisables. Au service de garde de l’école primaire Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, à Montréal, les enfants ont apporté une bouteille d’eau dans leur boîte à lunch dans le cadre du défi Tchin-tchin. À Rimouski, la réfection des blocs sanitaires à l’école a permis de complètement réaménager le coin abreuvoir, défraichi, de la polyvalente Paul-Hubert.

eau a l'ecole

Considérations environnementales à l’école secondaire Les Seigneuries

À l’école secondaire Les Seigneuries, c’est la consommation excessive d’eau embouteillée qui a poussé la Brigade Verte, comité en environnement composé d’une vingtaine d’élèves de 1re et 2e secondaire, à passer à l’action.

Depuis plusieurs années, la cafétéria de l’école proposait systématiquement des bouteilles d’eau à usage unique avec le repas du midi. Les bouteilles se retrouvaient souvent à moitié vides, par terre ou à la poubelle plutôt qu’à la récupération. Pour mettre fin à ce gaspillage, la Brigade Verte a initié des activités de sensibilisation et des projets pour encourager la consommation d’eau du robinet, tout en réduisant les déchets de l’école. En voici quelques exemples :

  • Retrait des bouteilles d’eau à usage unique de l’offre de la cafétéria ;
  • Installation d’une fontaine d’eau réfrigérée à la cafétéria et de verres réutilisables à la disposition des élèves ;
  • Installation de deux fontaines d’eau dans les couloirs, munies d’un refroidisseur, d’un dispositif de remplissage de bouteilles et d’un compteur, qui indique le nombre de bouteilles de plastique économisées ;
  • Tirage de bouteilles d’eau réutilisables avec le logo de l’école en début d’année.

« Ce qui a initié le changement dans notre école, c’est le retrait des bouteilles de plastique. On a aussi fourni des alternatives aux élèves, ce qui n’était pas le cas avant. »

– Mathieu Bouchard, Animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire, Commission scolaire de la Riveraine

Après plus de 3 ans, on peut dire que c’est la volonté commune d’agir qui a été le plus grand facteur facilitant. Grâce à la mobilisation des élèves, l’ouverture et la participation de la direction, du service de Traiteur W, des enseignants et du personnel de l’école, la consommation d’eau du robinet est maintenant bien intégrée dans les habitudes.

défi tchin-tchin

Le succès du Défi Tchin-tchin dans le service de garde de l’École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours

À Montréal, le service de garde de l’École primaire Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours (NDPS) a relevé avec brio le Défi Tchin-tchin lancé par l’Association québécoise de la garde scolaire et la Coalition québécoise sur la problématique du poids.

Au service de garde NDPS, le défi est venu s’inscrire dans une perspective plus large pour encourager les enfants à manger et à s’hydrater sainement. En plus des autres activités menées dans le cadre du mois de la nutrition, le service de garde a créé des activités ludiques et positives mettant l’eau en vedette. Les élèves ont dessiné des poissons pour décorer les fontaines d’eau de l’école. Un système d’équipes et de pointage a également été mis sur pied pour motiver les enfants à apporter une gourde d’eau réutilisable dans leur boîte à lunch le midi.

Forts de son succès à relever ce défi Tchin-tchin, l’école NDPS a reçu la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois et la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade, pour célébrer la clôture du défi en 2017.

Ce succès est en grande partie attribuable aux éducatrices dévouées du service de garde, et à la participation des parents, qui ont été mis dans le coup par le biais d’une lettre d’information.

Le service de garde a donné des bouteilles d’eau réutilisables aux élèves pour Noël cette année et prévoit relever à nouveau le défi Tchin-tchin en 2018.

fontaines d'eau ecole

Pendant ce temps à l’école polyvalente Paul-Hubert

À Rimouski, c’est lors d’une rencontre du Comité Paul-Hubert en Santé en 2015 (direction, enseignants, personnel de l’école, étudiants, membres du COSMOSS[1], nutritionniste du CISSS Bas Saint-Laurent) que débute le projet pour encourager la consommation d’eau à la polyvalente Paul-Hubert.

Le début du projet concorde avec la réfection des blocs sanitaires à l’école. On en profite donc pour réaménager le coin abreuvoir ; on ajoute de nouvelles fontaines avec des dispositifs de remplissage de bouteilles et des affiches attrayantes identifiant les sources d’eau. En parallèle, la contribution financière de la Fondation de l’école Paul-Hubert a permis de vendre des bouteilles réutilisables identifiées au logo de l’école à un coût vraiment abordable (2 $).

« La principale barrière que l’on a rencontrée lors du projet a été l’interdiction d’apporter une bouteille d’eau en classe. »

– Jérôme Gagné, Animateur de vie étudiante à l’école Paul-Hubert

boire de l'eau

À la rentrée scolaire, l’école a fait appel à Christine Desjardins, agente de promotion et de prévention en saines habitudes de vie au CISSS du Bas-Saint-Laurent, pour tenir un kiosque d’information. En plus des astuces et des conseils sur l’eau, le présentoir ludique traitait de la teneur en sucre de plusieurs boissons sucrées, populaires auprès des jeunes. L’école a aussi organisé une « dégustationd’eau » des nouveaux abreuvoirs avec filtre ; une belle occasion d’en faire la publicité et d’aborder la consommation d’eau du robinet avec les jeunes.

Depuis 2015, les choses ont bien changé. On sent que la consommation d’eau du robinet est intégrée dans les pratiques des petits et des grands. L’école poursuit la vente de bouteilles réutilisables et a récemment intégré l’utilisation d’élastiques de couleurs, pour identifier et personnaliser les gourdes des élèves.

Vous travaillez dans une école et vous êtes vous aussi prêts à passer à l’action ? Consulter notre guide en 5 étapes pour encourager les jeunes à boire de l’eau à l’école.

[1] COSMOSS : Communauté Ouverte et Solidaire pour un Monde Outillé, Scolarisé et en Santé