Pédagogie en contexte de plein air

Apprendre en nature: des bienfaits remarquables pour les enfants

Le 6 janvier 2020

Télécharger le PDF

Une vaste enquête a récemment confirmé que les activités en nature sont très bénéfiques pour les enfants : elles stimulent, entre autres, leur curiosité, leur motivation et leur confiance en soi. Ces résultats remarquables ont mené l’organisme Wildlife Trusts à interpeler le gouvernement britannique pour que les enfants du primaire passent au moins une heure par jour en nature tout au long de leur parcours scolaire.

De nombreuses recherches ont démontré les avantages du contact avec la nature dans le développement des enfants. On sent bien, à travers la mise en place de jardins pédagogiques et de sorties en nature, que le milieu scolaire est sensible à ces bienfaits. Toutefois, pour le moment, ces initiatives sont loin d’être universelles. Zoom sur une étude qui pourrait accélérer le mouvement de l’apprentissage en nature.

Crédit photo : Adrian Clarke

Une enquête de grande envergure

Cette étude a été menée par des chercheurs de l’Institute of Education – University College London (UCL), à la demande de Wildlife Trusts, un OBNL qui compte 46 antennes locales offrant des activités dans de très nombreuses réserves naturelles du Royaume-Uni.

Au cours de cette enquête, 451 enfants, dont la plupart avaient 7 ou 8 ans, ont répondu à une série de questions permettant de déterminer le niveau de leur bien-être, de leur connexion à la nature et de leurs valeurs pro-environnement, avant et après leur participation à des activités en nature organisées par Wildlife Trusts.

Dans l’ensemble, les chercheurs ont constaté une amélioration de ces trois aspects, mais ce sont les enfants dont les niveaux initiaux étaient les plus faibles qui ont rapporté les changements les plus importants.

Crédit photo : Helena Dolby

Apprendre en nature : les enfants adorent !

Après avoir participé à des activités en nature, les 451 enfants ont répondu à un questionnaire sur la qualité de leur expérience :

  • 94 % des enfants ont rapporté avoir eu du plaisir ;
  • 90 % ont indiqué qu’ils avaient appris quelque chose de nouveau sur le milieu naturel ;
  • 84 % se sentaient capables de faire de nouvelles choses s’ils essayaient ;
  • 81 % ont rapporté une amélioration de leur lien avec leur enseignant ;
  • 81% ont dit s’être sentis calmes et détendus ;
  • 79 % pensaient que cette expérience pouvait les aider dans leurs apprentissages scolaires (garçons : 82 %, filles : 73 %) ;
  • 79 % éprouvaient plus de confiance en eux-mêmes (garçons : 82 %, filles : 77 %) ;
  • 79 % ont rapporté une amélioration de la relation avec leurs camarades de classe.

Crédit photo : Penny Dixie

Des observations sur 199 enfants

Parallèlement à cette enquête, 17 enseignants, 17 professionnels de Wildlife Trusts ainsi que 1 parent ont observé 199 enfants participant à ces activités, et pris des notes, qui ont été compilées par chercheurs. Ce portrait qualitatif confirme les résultats de l’enquête.

Les observateurs ont en effet constaté que le plaisir, la motivation et l’engagement des enfants étaient élevés lors de ces activités, qu’ils étaient curieux, faisaient des observations actives et manifestaient un rapport sain avec la nature.

De plus les enseignants ont rapporté que leurs élèves avaient adopté des comportements positifs, manifesté de la confiance, de la motivation à apprendre et de l’indépendance, ainsi qu’une volonté de prendre des risques. Les adultes ont attribué ces agissements aux occasions de jouer et de se déplacer librement, ainsi qu’à la quiétude engendrée par la nature.

Crédit photo : John Millar

Plaidoyer pour un apprentissage en nature obligatoire à l’école

En s’appuyant sur les résultats de cette étude et sur le fait que l’accès à la nature n’est pas le même pour tous les enfants, Wildlife Trusts a émis deux recommandations à l’intention du gouvernement britannique et des autorités locales :

  • Émettre des directives pour que les élèves du primaire passent une heure par jour à jouer et apprendre en nature.
  • Créer un réseau de conservation de la nature accessible à tous, particulièrement aux alentours des écoles, pour que chaque enfant ait accès à des lieux naturels où il apprend et joue tout en améliorant sa santé, son bien-être et sa résilience.

Wildlife Trusts insiste également sur l’importance de permettre aux enfants de développer un lien personnalisé avec la nature qui peut être axé, par exemple, sur un goût pour l’aventure ou sur un intérêt envers la faune et la flore.

Voilà donc une autre étude qui s’ajoute au corpus scientifique sur les bénéfices de l’apprentissage en contexte de plein air. Rappelons notamment qu’en février 2019, une synthèse de nombreuses études a confirmé que le temps passé en nature a un impact positif sur le bien-être des jeunes et leurs apprentissages scolaires.

Résumé : Nature Nurtures Children

Texte intégral : Children and Nature – A Research Evaluation for the Wildlife Trusts



Télécharger le PDF