Idées pour les profs

Classes extérieures: 10 idées de projets à démarrer dès la rentrée

Le 14 août 2020

La rentrée scolaire est souvent une période stressante pour les équipes-école en temps normal. Elle risque de l’être davantage cette année étant donné toutes les mesures à prendre pour freiner la COVID-19. Au début du mois d’août, l’organisation Child and Nature Alliance of Canada invitait les milieux éducatifs de partout au pays à favoriser l’éducation en plein air à la rentrée comme solution pour faciliter la distanciation physique mais également pour réduire le stress des enfants. La proposition séduit de plus en plus d’écoles. Pour vous inspirer, voici dix idées de projets à démarrer en classe extérieure pour une rentrée à ciel ouvert !

Faire la classe en plein air : une habitude à instaurer dès la rentrée

L’une des astuces qui revient toujours parmi les enseignant.e.s pratiquant l’éducation en plein air est la régularité. Sortir régulièrement pour faire la classe dehors permet d’instaurer une routine, de diminuer les comportements dérangeants (après quelques sorties, les élèves ont moins tendance à « tester les limites ») et d’accroître la confiance des élèves comme de l’enseignant.e. Sortir à des moments réguliers permet aussi aux élèves ou aux parents de bien prévoir l’habillement selon la météo.

Il sera également plus facile de poursuivre vos classes extérieures durant l’hiver si vous avez pris l’habitude, dès l’automne, de sortir régulièrement. Commencez par des sorties fréquentes, mais courtes, et allongez la durée des classes extérieures au fur et à mesure que vous prendrez de l’expérience.

aline boisjoli

L’apprentissage par projet offre des opportunités pour apprendre dehors en toutes saisons

La pédagogie par projet s’applique très bien aux classes extérieures. Elle permet de mettre en pratique les apprentissages vus en classe et de leur donner une portée, un sens. En contexte de classe extérieure, elle permet d’ancrer les apprentissages dans leur contexte social, culturel, historique, géographique, politique, etc. En plus d’être motivante, l’approche par projet vous offrira plusieurs opportunités pour sortir à l’extérieur en tout temps et en toutes saisons, même l’hiver. Elle permet aussi d’intégrer diverses matières (interdisciplinarité).

Vous débutez en classe extérieure et n’êtes pas tout à fait à l’aise de vous lancer dans un projet dès la rentrée ? C’est tout à fait normal. Consultez l’article Activités pédagogiques extérieures : 3 approches à explorer pour enseigner à ciel ouvert pour explorer différentes approches. L’article Enseigner dehors à l’ère de la COVID-19 : astuces, trucs et activités (enseignerdehors.ca) de la Fondation Monique-Fitz-Back vous propose également diverses activités simples à réaliser dehors et des trucs pour respecter la distanciation physique.

Voici donc 10 idées de projets pour classes extérieures à démarrer dès la rentrée. Ces projets peuvent s’échelonner sur quelques jours, quelques semaines voire quelques mois, selon vos objectifs et le temps que vous êtes prêt.e.s à y consacrer.

Idée no 1 : adopter une espèce menacée ou vulnérable

Faites une recherche sur les espèces menacées et vulnérables du Québec et choisissez-en une avec vos élèves, idéalement se retrouvant dans votre région. Au fil des mois, animez à l’extérieur une discussion sur ce que fait « votre protégé » et comment il s’adapte à son environnement (ex : trouvez-vous qu’il commence à faire froid ? notre tortue cherche probablement un lieu sûr où hiberner actuellement…). Si possible, organisez une sortie pour aller observer l’espèce choisie ou encore pour explorer son habitat naturel.

Idée no 2 : planter des bulbes

Saviez-vous qu’il est préférable pour certaines plantes d’être mises en terre à l’automne plutôt qu’au printemps ? Procurez-vous des bulbes et identifiez avec vos élèves un endroit où les planter (à valider avec la direction). Plusieurs espèces peuvent être mises en terre vers la fin septembre ou au début octobre : l’ail, les jonquilles, les crocus, les iris, les perce-neige, les anémones ou encore les tulipes. N’oubliez pas de surveiller leur sortie au printemps !

Idée no 3 : découvrir ses trésors locaux

Organisez, dans votre quartier, une balade pour découvrir le patrimoine local (vous pouvez même la refaire au fil des saisons sur différents thèmes). Avec vos élèves, identifiez les éléments que vous aimeriez aider à mettre en valeur. Si vous avez la chance d’avoir une société historique dans votre quartier, n’oubliez pas de les mettre à profit (balade commentée, recherche d’archives, révision de vos textes, etc.), sans oublier les aîné.e.s qui pourraient apporter de beaux témoignages et des renseignements utiles !

Idée no 4 : organiser des randonnées saisonnières

Planifiez une randonnée pour profiter des couleurs de l’automne (début octobre). Vous pouvez en faire une démarche pédagogique en mettant vos élèves dans le coup pour l’organisation : où aller, quel parcours choisir, quoi amener lors d’une randonnée, quelles règles à respecter pour ne pas nuire à l’environnement (procurez-vous le guide L’éthique du plein air et les sept principes Sans Trace), etc. Consultez le site de la FÉÉPEQ pour découvrir des situations d’apprentissages et d’évaluation sur la randonnée pédestre et pour diverses activités de plein air (canot, orientation, etc.).

Idée no 5 : créer une grainothèque

Un peu partout au Québec des grainothèques se multiplient. De quoi s’agit-il ? Une grainothèque est une collection de semences mises à la disposition du public pour être partagées. Un peu à l’instar des « croque-livres », il est encouragé d’en prendre pour en semer mais aussi d’en rapporter lorsque c’est possible. Trouvez un endroit pour votre grainothèque (bibliothèque de l’école ou bibliothèque municipale) et faites la promotion de votre initiative. Contactez Croquarium ou une organisation en agriculture urbaine de votre région pour obtenir du soutien (activités pédagogiques sur les semences).

Idée no 6 : devenir météorologiste en herbe

Il existe de nombreuses ressources sur Internet pour construire des petites stations météo. Thermomètre, pluviomètre, baromètre, girouette, horloge (pour savoir à quelle heure on prend les données) et mètre (pour mesurer la hauteur de la neige) sont quelques éléments faciles à installer et qui vous offriront un sujet d’étude tout au long de l’année. Ce projet est aussi un bon point de départ pour parler des phénomènes météorologiques (formation des nuages, pluie, neige, tornades, ouragans, orages, etc.).

Idée no 7 : aider les oiseaux à passer l’hiver

Les oiseaux sont les animaux les plus facilement observables à proximité de l’école et tout au long de l’année. Mais justement, quels oiseaux restent en hiver et comment font-ils pour survivre ? Ce projet vous amènera à parler de divers sujets (hivernation, migration, adaptations physiques et comportementales, alimentation, etc.). Il existe plusieurs gestes que l’on peut poser pour aider les oiseaux à passer l’hiver : offrir de la nourriture (graines de tournesol, suif, etc.), aménager des haies brise-vent, fournir une source d’eau, etc. Contactez le Regroupement Québec Oiseaux ou votre club local d’ornithologie pour vous épauler dans votre projet.

Idée no 8 : lutter contre les plantes exotiques envahissantes

Impliquer vos élèves dans un projet de lutte aux espèces envahissantes est à la fois une expérience environnementale et communautaire très enrichissante. S’intéresser aux espèces exotiques envahissantes permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes et l’importance de sauvegarder nos espèces indigènes. Renseignez-vous auprès de votre conseil régional en environnement pour en savoir plus sur les espèces exotiques envahissantes de votre région et sur les façons dont vous pourriez aider (sensibilisation, identification, arrachage, etc.).

Idée no 9 : cueillir et conserver des aliments pour l’hiver

Transformer une partie des récoltes de son jardin pour bien s’alimenter durant la saison froide : économique, sain et… logique ! Ce projet a le potentiel d’éduquer aux saines habitudes de vie et de favoriser les échanges (entre cultures et entre générations) tout en intégrant bon nombre de matières (lire, écrire, compter, etc.). Et pourquoi ne pas en profiter pour s’initier à la cueillette de plantes sauvages comestibles ? Faites-vous accompagner par un.e professionnel.le pour éviter les erreurs d’identification, de conservation ou de transformation.

Idée no 10 : participer à un projet de science citoyenne

Les projets de science citoyenne mettent en collaboration des scientifiques et des citoyens bénévoles dans le but de collecter un grand nombre de données. De telles initiatives permettent aux élèves d’améliorer leur compréhension de la biodiversité, participer à sa sauvegarde, développer un grand nombre de compétences (esprit critique, collaboration, etc.) et découvrir leur environnement. Le site QuéBiov répertorie les projets majeurs de science citoyenne en lien avec la biodiversité du Québec (par exemple : projet Sentinelle, Abeilles citoyennes, Mission monarque, J’adopte un cours d’eau, AttentionGrenouille ou encore Pisteurs de tordeuse).

En conclusion, l’extérieur offre de nombreuses opportunités pour vivre des projets éducatifs concrets et stimulants avec vos élèves et leur faire vivre une année inoubliable… d’apprentissages dans le plaisir !

 

Ce sujet vous intéresse ?

Visionnez la conférence de Julie Moffet: La classe extérieure : le potentiel pédagogique des cours d’école

Consultez également les articles suivants :